REVIEW VF : La lame d'Azrael - Comics Prime

Fiche Technique

La_Lame_d'Azrael Scénario: O’Neil Dennis
Dessin: Quesada Joe
Collection :
DC Nemesis
Sollicitation :
Jean-Paul Valley, étudiant de Gotham City, découvre que son père n’est autre qu’un exécuteur à la solde d’un culte mystérieux : L’Ordre de St Dumas. Appelé Azrael, Jean-Paul revêt une armure de combat et s’oppose bien vite au Chevalier Noir, Batman. Ils vont pourtant mettre de côté leurs différends pour affronter le terrifiant LeHah.

Un personnage peu connu

Ce qui est encore mieux que de lire un bon comics, c’est sans doute de lire un bon comics avec un nouveau personnage venant s’intégrer à un univers aussi riche que celui de Batman. Pourquoi me direz-vous ? Déjà parce que ça n’arrive pas tout les jours… et ensuite parce que quand c’est bien réalisé (comme c’est le cas ici), cela laisse des portes ouvertes pour le futur de la série.
Quand je dis nouveau, il faut toutefois relativiser car on parle d’un comics sorti en 1992, ce qui ne l’empêche pas d’être inédit chez nous, pauvres lecteurs de VF. Détail important, il s’agit de l’introduction de Jean Paul Valley (aka Azrael) qui fera son grand retour dans la Saga Knighfall, également inédite chez nous (merci Urban).

Sache qu’aux yeux des hommes tu es un menteur

url

L’histoire commence en force avec Azrael rendant son jugement sur un mafieux de Gotham city, lequel n’a pas l’air très inquiet. S’en suis une fusillade qui tourne mal pour le croisé qui arrive à moitié mort dans l’appartement de son fils, lui dévoilant son identité de vengeur.

Bien que ce soit déjà dur à avaler, il lui apprend également qu’il a été conditionné toute sa vie, merci l’hypnose, à devenir son successeur et à servir l’ordre de St Dumas. Malgré l’incompréhension du jeune homme, les choses vont s’imposer d’elles même et il devra faire face à son rôle d’Azrael, sous la main de fer de l’Ordre.

Si on ne peut pas dire que la présence d’un vengeur violent réjouisse Batman, ce dernier aura fort à faire avec Lehal, ancien mafieux devenu complètement maboul et vénérant une entité maléfique. Tout en combattant ce dernier, Batman tentera tant bien que mal de gérer le jeune Azrael et ses pulsions meurtrières.

Les années 90 dans toute leur splendeur

url

Le titre fera peut être ricaner certains car il faut bien l’avouer : les couleurs du tome dégomment sérieusement la rétine. Du jaune flashy au bleu fade, les aplats ne sont pas vraiment vendeurs lorsqu’on feuillette l’ouvrage, cachant pourtant un dessin qu’une qualité rare pour cette période.

C’est Joe Quesada qu’il faudra remercier pour cette performance et pour les flingues surdimensionnés (crf l’image ci-dessous). J’ai pu lire ça et là que le sens de lecture avait posé problème à certains lecteurs, ne sachant pas dans quel ordre lire certains passages. Assez étrange car je n’ai pas eu ce problème, contrairement au premier numéro de Superman Saga.

En dehors des gros flingues on retrouve également un méchant assez old-school (comprenez kitch) et des scènes anormalement violentes pour du Batman. L’histoire peut d’ailleurs se lire d’une traite grâce à des temps morts quasi inexistant et une envie continuelle d’en savoir plus sur Azrael.
url

Conclusion

Concentré d’action à l’ancienne, Urban nous propose une histoire qui a certes vieilli à cause de ses couleurs mais dont le dessin fait toujours mouche, accompagné d’une histoire intéressante. Pour faire court : que vous cherchiez à en savoir plus après avoir lu Knightfall ou que vous vouliez simplement découvrir un nouveau personnage de Gotham, la lame d’Azrael est fait pour vous !

La lame d’Azrael est un incontournable de la collection DC Nemesis, foncez les yeux fermés.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer