REVIEW VF : Apocalypse sur Carson City - Tome 4 - Comics Prime

COUV-finalejpeg-copie-830x1024Scénario :  Guillaume Griffon
Dessin : Guillaume Griffon
Édition : Akileos

Sollicitation : Nevada, le jour d’halloween… La traque du shérif Justice, toujours sur les traces des Blackwood, l’emène à découvrir l »horreur qui menace la région de Carson City.  C’est dans un cimetière local qu’il va se heurter à des adversaires aussi dangereux qu’inattendus…  Retranchés dans leur manoir, les Blackwood doivent trouver un plan d’évasion avant que les créatures « morts-vivants » n’arrivent à percer leurs barricades de fortune…

L’histoire :  Si vous venez de nous rejoindre dans le joyeux merdier de Carson City, sachez que le voyage n’a pas été sans encombre. Suite aux expériences foireuses du Dr Allan Phobic pour l’armée, la mort a étendu son ombre sur la ville de Carson City et sur celle de ses habitants un peu demeurés (ou barjos, selon vos critères). Les frères Blackwood sortent quant à eux d’un casse et s’arrêtent dans un resto route près de la ville, lui aussi peuplé de gens au coefficient intellectuel frôlant le négatif. De leur coté, les morts se lèvent et comptent bien se nourrir de tout être vivant sur leur passage, aussi stupide soit-il (à une exception près).

BREF, tout ça a forcément mal tourné et les frères Blackwood, Jenny (la serveuse du resto route) et « le révérend » (en réalité un représentant en farces et attrapes) sont à présents coincés dans le manoir d’un croquemort, des dizaines de zombies affamés à leur porte. Pas de chance, le cimetière de Carson City est à quelques mètres de leur résidence de fortune et les zombies se font de plus en plus nombreux. Pire encore, un des frères Blackwood a été mordu et vomi du sang un peu partout, il va falloir se sortir les doigts du cul !

De son coté, le shérif poursuit tant bien que mal le trio en laissant derrière lui le peu de raison qu’il avait encore…. et se retrouve face à un super-zombie sous amphéts et à sa copine à qui il manque visiblement une case.

Mon avis : Révérend « Alléluia mon fils, le tome 4 est arrivé » ; Anton « Ta gueule padré !! » Voilà qui résume plutôt bien mon sentiment quant à la sortie de cet épisode 4 qui semble avoir tout du climax de la série, du moins jusqu’à ce qu’on puisse poser nos yeux sur le prochain tome qui marquera surement le retour de Chuck Norris et de Steven Seagal (oui, vous avez bien lu!)…

Au niveau du dessin, ce tome 4 est une prise de conscience de l’évolution du travail de l’artiste qui maîtrise mieux que jamais un style difficile. Je me souviens avoir vu une interview de Griffon sur youtube et ce dernier expliquait qu’il « encrait » ses planches à la souris. A ce moment je me suis dit que ce type était aussi cinglé que ses personnages…  et pourtant, le résultat est là ! Le trait est plus caricatural qu’auparavant et le découpage est lui aussi très réussi, si bien que certaines scènes se regardent comme un film alors que d’autres arrivent à nous faire rire autant qu’elles nous écœurent.

Petite note également pour les doubles pages de l’album qui sont tout simplement sublimes et qui apportent à chaque fois quelque chose de différent à la mise en scène.

Ceux qui ont déjà commencé la saga le savent : Apocalyspe sur Carson City est truffé de références à des films cultes (Star Wars, Tremors, Les dents de la mer). Ce tome ne fait pas exception et si des « vous… ne passerez… pas !’ sont faciles à repérer, il vous faudra parfois l’œil pour vous rendre compte a quel point chaque détail est pensé et repensé pour nous servir  le meilleur album possible. D’un objet sur la table à une plaque d’immatriculation, les clins d’œil de Griffon font mouche et amènent la possibilité d’une relecture, fait assez rare, pour dénicher le petit truc qu’on aurait raté.

Comme on pouvait s’y attendre, ce nouvel épisode d’Apocalypse sur Carson City est un must have qui ne prend que le meilleur de ses prédécesseurs et qui s’inscrit dans les meilleurs albums noir et blancs. Humour noir, personnages hors normes et invités improbables, la série se renouvelle en nous offrant des scènes chocs et un découpage bien pensé. Amis des blagues douteuses et du pulp, il ne vous reste qu’une question à vous poser : à quand le tome 5 ?

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer