MANGA : Jeux d'enfants - Comics Prime

À mi-chemin entre Battle Royal et Doubt, Jeux d’enfants est une mini série en 5 tomes où la survie de chacun dépend de sa capacité à gagner un jeu pour enfant.

Fiche Technique :

jeuxenfantsScénario :  Muneyuki Kaneshiro
Dessin : Akeji Fujimura
Sollicitation : C’est une journée ordinaire qui commence pour Shun Takahata, dont la vie est si banale qu’il s’est mis à la trouver ennuyeuse. Ce lycéen de 16 ans, plutôt discret, voit son quotidien paisible voler en éclats en même temps que la tête de son prof, en plein milieu du cours ! Lui et ses camarades de classe se retrouvent soudain otages du jeu sanglant mené par une étrange figurine… Il va lui falloir survivre ! Mais cette épreuve est-elle une punition divine, ou un cadeau ?

Le Daruma est tombé.

Non, il ne s’agit pas de l’adaptation manga du film de Yann Samuell avec Guillaume Canet et Marion Cotillard (quoique j’aurais bien vu Marion incarné une des filles qui meurent bêtement *mauvaise langue*). Il s’agit plutôt d’un survival basé sur les jeux d’enfants (un deux trois piano, le chat et la souris, …). On retrouve le même schéma que pour les mangas du genre, à savoir un héros banal qui s’emmerde, un ado sociopathe, une fille que se la joue dur mais qui a un grand cœur sans oublier une kyrielle de personnages sans personnalité et facilement sacrifiables (dont l’indispensable meilleur ami qui meurt au début). Ils sont ensuite lâché dans un tournoi/jeux qui les obligent à s’entretuer au moyen de jeux d’enfants.

Ce seinen (qui ne porte d’ailleurs aucune mention « Public avertis ») s’inscrit dans dans la lignée de ses prédécesseurs. Il n’apporte rien de nouveau si ce n’est les jeux pour enfants qui donnent un côté dérisoire à la situation (le passage du jeu du chat est assez amusant). Pourtant, vers la fin de ce premier tome, certaines réflexions sont brièvement approchées, que ce soit les raisons de l’existence ou le plaisir que l’on peut éprouver en prenant la vie de certains. Le fait que cet événement soit l’opportunité pour certains de commencer une nouvelle vie se rapproche de l’idée qu’avaient les adultes du système Battle Royal dans le manga/film du même nom. J’espère qu’elles seront étoffées avec la suite de l’histoire qui je le rappelle ne tient qu’en 5 tomes.

Les héros ne sont pour l’instant pas très convaincants (en même temps ce sont des lycéens sans histoire) et seule l’introduction d’un autre étudiant visiblement méchant titille ma curiosité.
On saluera tout de même le dessin qui est assez joli, des traits fin et précis qui soulignent parfaitement le What The F*** de la situation.

Pressez ici et ce sera fini.

C’est donc dans un état d’esprit mitigé que j’ai terminé ce premier tome. Certes il plaira aux fans du genre mais si la suite pouvait être à la hauteur de ce qui a déjà été réalisé tout en apportant un élément nouveau en genre, je pense que l’on tiendrait alors une vraie petit bombe jouissive entre les mains… qui a dit Daruma ?

countdown

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer