Jacquou le croquant - Comics Prime

A mort les nobles ! A mort les profiteurs ! Vive la révolution ! Vive la révolution !

Jacquou est un jeune enfant lorsque son père, bien obligé de braconner pour faire vivre sa famille est arrêté et envoyé au bagne. Il jure alors de le venger, de faire payer à ces nobles qui les opprimes, sa mère et lui. Pourtant, il va devoir patienter, apprendre auprès d’un curé de campagne les valeurs de la vie, de la justice et de l’honneur. Oh, il se vengera bien sûr mais lorsque le temps sera venu. Osera-t-il cependant franchir la limite entre l’homme et l’animal ?

Fiche Technique :

Couv_243655 Scénario : Christophe Lemoine
Dessin : Cécile
Édition : Vent d’Ouest
Synopsis : En 1815, Jacquou naît à Comberges, pauvre métairie dépendante du château de l’Herm. Son père, qui travaille pour le comte de Nansac, meurt au bagne, condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis. En exil, sa mère succombe à son tour des suites d’une existence trop rude. À l’âge de neuf ans, Jacquou devient orphelin. Seul au monde, il erre de village en village jusqu’à être recueilli par le curé de Fanlac. Grâce à lui, Jacquou s’en sortira, mais il n’oubliera jamais le sort de ses parents. En grandissant, il apprendra à transformer son désir de vengeance en un combat contre les injustices et à faire payer le cynique comte de Nansac.

 

 

Un symbole intemporel de la lutte contre les injustices

Jacquou le croquant est avant tout un livre, un roman qui ne laisse pas son lecteur indifférent. Écrit par Eugène Le Roy, publié en 1899, ce récit n’est pas jeune mais a su traverser les âges pour nous livrer une fable à la morale bien pensée. Un moment magique où les classes sociales luttent pour obtenir leur indépendance. Et ici, ce nouvel opus apporte un vent de fraîcheur à ce classique de la littérature. Le dessin de Cécile, une habitué de l’adaptation des romans en bandes dessinées ( La Guerre des boutons, Poil de Carotte,…) nous transporte en cet début du XIXème siècle. La plume est légère, le trait fin et assuré et les couleurs pastels se marient parfaitement avec le scénario. Je me suis pris à regarder fixement quelques uns des paysages du livre et à imaginer la vie de ces paysans. L’histoire est connue, classique et nous dresse la lutte des pauvres, opprimés et affamé face aux injustices des nobles, des nantis à qui l’argent donne tous les droits. Nous sommes après la Révolution de 1789, après l’Empire de Bonaparte et surtout, en pleine restauration de l’Ancien Régime. Épique, charmant, enjoué seront les maîtres mots de ce récit. Jacquou finira-t-il par vivre une vie libre ou au contraire, suivant les pas de son père, finira-t-il au bagne ou mort ?

PlancheA_243655

A lire et à relire pour les amateurs de grande littérature qui ne veulent pas passer des jours sur des livres au style vieillot mais qui préfèrent comme moi, découvrir en image un pan de l’Histoire de France.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer