Valois, de l'Histoire et une histoire - Comics Prime

Vous n’y connaissez rien en histoire ou, au contraire, c’est votre passion ? Cette BD est faite pour vous, entre Histoire avec un grand H et histoires romancées, Valois vous entraine dans les guerres de pouvoir qui ravageaient l’Europe à la renaissance au travers des aventures de deux jeunes soldats supposés être ennemis.  

Scénario : GLORIS Thierry
Dessins :CALDERON Jaime

Colorite: Felideus

Éditeur : Delcourt.
Date de sortie: 24 janvier 2018.
Pagination : 48 pages.
Sollicitation : La guerre de Cent ans est terminée mais cela n’a pas mis fin aux appétits de pouvoir des uns et des autres. Borgia, Charles VIII, Della Rovere, des noms au parcours sanglant réunis dans cette nouvelle série d’aventure historique…

 

Valois, c’est quoi, c’est qui ?

« La maison de Valois est la branche cadette de la dynastie capétienne qui régna sur le royaume de France de 1328 à 1589. Elle succède aux Capétiens directs et précède les Bourbons. Elle tire son nom du comté de Valois, apanage donné à Charles, fils de Philippe III le Hardi et père du roi Philippe VI. »

La partie casse pied étant établie, vous savez de quel univers est tiré cette BD et nous pouvons donc entrer dans le vif du sujet. Les premières pages de cet ouvrage nous expliquent rapidement les origines des conflits européens qui suivirent la guerre de 100 ans et nous emmènent immédiatement à la rencontre de l’Espagnol Blasco et du Français Henri. Le premier entrant dans les ordres pour fuir ses problèmes de cœur et le second entrant pour sa part au service d’un noble dans le but de subvenir aux besoins de sa famille. Tous deux fiers, bons combattants et au tempérament enflammé et téméraire. Deux protagonistes que le destin va faire se rencontrer et que bien des choses semblent séparer. Cependant, ils vont devoir s’associer pour faire face à l’adversité et tenter de tirer leur épingle des jeux de pouvoir qui agitent l’Europe de la renaissance.

 

Entre scénario et histoire.

Comme c’était le cas pour « La Cour des Miracles », on retrouve au scénario, un homme aguerri à la discipline historique. Thierry Gloris est détenteur d’un DEA d’histoire, a travaillé pour des revues d’histoire et est déjà passé par la case BD historique avec des réalisations comme Waterloo 1911. Un passé utilisé à bon escient pour écrire l’histoire de Valois. Bien entendu, les protagonistes sont absolument romancés, mais l’histoire reste extrêmement fidèle aux évènements. Les guerres intestines, les rancœurs d’après conflit et les alliances nous démontrent avec minutie les tourments d’une époque prétendument éclairée mais pourtant toujours complexe et violente. Ce souci du détail est l’atout principal de cette BD qui ne manquera pas de séduire les fans de ce genre de récits comme on peut en trouver dans la série TV Borgias, se déroulant à la même époque et y croisant les mêmes personnages.

Un dessin TROP propre.

Difficile de savoir à qui revient la faute, mais les illustrations de Valois souffrent d’une propreté à l’excès. En effet, l’image est lisse et sans saveur, mais il est peu probable que le défaut soit à imputer au dessin, réalisé par Jaime Calderon, excellent dessinateur, mettant en scène des illustrations criantes de détails et d’une grande beauté. Il est fort à parier que le problème vienne du traitement de la colorisation. Le coloriste Felideus qui avais déjà sévi dans Les Chevaliers d’Héliopolis nous propose une mise en couleur passée par un traitement informatique destiné à donner plus de relief aux dessins mais n’ayant pour conséquence que de masquer le magnifique travail de dessin en donnant un style 3D artificiel aux illustrations. Une décision fort dommageable à la qualité de cette BD. Vous êtes invités, si le cœur vous en dit, à découvrir les oeuvres de Jaime Calderon, telles que celles visibles dans « Isabelle, la louve de France » pour prendre toute la mesure de son talent.

On accroche ou pas ?

Même si au premier regard, on peut penser qu’il ne s’agit une fois de plus que d’une nouvelle BD historique comme tant d’autres, les premières pages tournées nous rendent rapidement accroc. Certes loin d’être la meilleure BD du monde, on est désireux de savoir comment nos amis vont se sortir des situations complexes et parfois dangereuses dans lesquelles ils se sont fourrés. De plus, on découvre certains aspects moins connus et peu reluisants de l’histoire européenne, qui ajoute à l’intérêt de cette BD pointue et prenante. Dans la lignée de classiques comme Vasco (tiens tiens, Vasco, Blasco,… ), cette histoire trouvera sa place dans toute bibliothèque de féru d’histoire et d’aventure épique. Enfin, on ne manquera pas de remarquer l’analogie entre les 2 personnages principaux, l’un Espagnol et l’autre Français, tout comme les deux auteurs qui, espérons-le, se sont mieux entendus que les héros de ce récit.

Valois, de l'Histoire et une histoire
Un part d'Histoire de la renaissance, des protagonistes faits pour se détester mais obligés de s'entre aider, des jeux de pouvoir, voilà les ingrédients de Valois, un BD aux saveurs classiques.
Histoire
Dessins
Colorisation
On aime
  • L'Histoire
On aime moins
  • La colorisation
2.9Note Finale
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer