[FRANCO BELGE] U.C.C DOLORES - Tarquin en force. - Comics Prime

Vous pouvez retrouver U.C.C Dolores sur IZNEO en version numérique pour celles et ceux qui n’ont plus la capacité logistique d’agrandir leur bibliothèque.
 
 
 

 
 
Le clan Tarquin est de retour pour nous offrir une nouvelle aventure fantastique et intergalactique. Issue de l’esprit fertile du créateur de l’univers de Lanfeust, cette nouvelle BD nous plonge dans une quête à la hauteur de la légende ! Bienvenue dans U.C.C Dolores – La trace des Nouveaux Pionniers.


Scénario : Didier Tarquin
Dessins : Didier Tarquin
Couleur : Lyse Tarquin
Éditeur : Glenat
Date de sortie: 9 Janvier 2019
Pagination : 48 pages.

Sollicitation :

C’est un grand jour pour sœur Mony. À 18 ans, il est temps, pour cette orpheline recueillie à la porte du couvent des Nouveaux Pionniers, de quitter le nid et de trouver sa voie. Mais à peine propulsée dans le monde extérieur, voilà que la jeune fille découvre être l’héritière du UCC Dolorès, un croiseur de guerre de l’armée confédérée ayant appartenu au général Mc Monroe, de sinistre mémoire ! Incapable de manœuvrer un tel engin, la candide Mony se met en quête d’un pilote et « trouve » Kash, vétéran taciturne et désireux de changer de vie. Ensemble, ils prennent la direction de la Frontière aux commandes du Dolorès, un vaisseau au passé mystérieux !

Pour son entrée au catalogue Glénat, Didier Tarquin nous régale en tant qu’auteur complet avec cette nouvelle série de SF où il repousse toujours plus loin les limites de son dessin virtuose et de sa maestria narrative. Une odyssée spatiale palpitante aux héros accrocheurs qui dynamite les codes du genre, évoquant aussi bien Star Wars que FireflyCowboy Bebop et Lanfeust des étoiles réunis !

Le pitch

Mony, âgée de 18 est arrivée à un tournant dans sa vie de sœur au couvant des « Nouveaux Pionniers ». Il est temps pour elle de partir découvrir le monde et répandre la bonne parole.

Mais la pauvre Mony ne connait rien de ce monde, enfermée depuis qu’elle a été recueillie, les mystères de l’univers, des gens, de la guerre, … Tous lui sont inconnus. Sans objectif précis, sans personne à ses côtés, la sœur va aller de découvertes en surprises, de rencontres agréables en beaucoup moins sympathiques.

En quelques mots, l’héritage d’un vaisseau de guerre célèbre renfermant des secrets, un robot tueur, un pilote bourru, des pirates,… un petit monde qui va de page en page faire de ce tome 1 une nouvelle épopée épique.

Une valeur sure  et certaine !

A n’en plus douter, Tarquin est une nom qui a fait ses preuves, tant au travers de son travail chez Soleil qu’avec ses divers collaborations. Aujourd’hui, c’est aidé de Lyse Tarquin que les deux auteurs nous offrent une nouvelle aventure à la mesure des espérances. Quand on ouvre les pages d’une BD estampée Tarquin, on s’attends à quelques éléments clés.

Humour : Comme toujours, même si l’histoire nous plonge dans des périodes sombres, ou règnent chaos et violence, l’humour est bel et bien présent, tant dans les répliques que dans les situations et les rencontres incongrues. Si vous n’avez pas fait mine du moindre rictus à la fin de cette histoire, vous n’êtes pas humain.

Baston : Que ce soit Hébus ou dans ce cas-ci Kash, il faut de la baston. De la virilité qui casse de la tronche, des muscles qui fracassent des crânes, des femmes badass qui déchirent, des créatures à vaincre, des combats spatiaux, des membres qui volent, des méchants à écraser,… Soyez rassurés braves gens, vous aurez tout ceci et plus encore dans U.C.C Dolores.

Références : A n’en point douter, les Tarquin rime avec fan boys… Enfin pas vraiment, mais ce qui est certain, c’est que tout au long des différents œuvres qui précèdent U.S.S Dolores, la pop culture est présente dans les moindres recoins, Star Wars, Astérix, Mangas, jeux vidéo, jeux de mots, … Ici encore, faites la chasse à l’easter egg. Pour ceux qui auront l’ouvrage entre les mains, creusez la double page qui sert de couverture à la couverture. Une petite madeleine de Proust pleine de références pour public averti.

Univers et casting : Un(e) jeune héro(ine), une chevelure rousse, confronté(e) à des dangers lui étant inconnus, un équipage insolite, une arme hors du commun sur laquelle d’autres aimeraient mettre la main à tout prix, des méchants cachés dans l’ombre, des secrets, des quêtes,… voilà bien une impression de déjà-vu. Mais cette sensation ne gênera que les rageux, car pourquoi changer une formule qui gagne.

Attention cependant, car les similitudes sont parfois si proches que l’on commence à imaginer des liens entre Lanfeust et Mony qu’il sera important d’étouffer rapidement si ce n’est pas le cas, ou de faire naître rapidement pour éviter les déceptions.

Dommage

Dommage, cette BD est trop courte, tellement addictive qu’on a l’impression de l’avoir à peine commencée alors que nous arrivons à la dernière page. Pour l’instant 3 volumes sont prévus. Les prochains en 2019 puis en 2020. Et clairement, l’attente sera beaucoup trop longue. Ce premier volume aurait sans aucun doute été plus digeste et bien plus rassasiant avec quelques pages supplémentaires. Haaaa, teasing quand tu nous tiens…

Sans hésitation

Foncez lire ce nouveau trésor made in Tarquin, plongez-vous dans ces pages les yeux fermés (enfin ouvrez les, sous peine de ne rien comprendre). U.C.C Dolores est une bien bonne façon de dépenser 13€.

Un véritable récit d’aventure digne de l’histoire des récits d’aventure. Entre Star Wars et Albator, du tout bon made in France dont Glénat peut être fièr. L’idéal pour fêter les 50 ans de la maison d’édition.

Prochain numéro dans un an sous le titre « Les orphelins de fort Messaoud », on vous en reparle assurément non sans une once d’excitation à l’idée de retrouver des personnages déjà attachants !

On vous laisse avec une petite animation proposée par Glenat pour nous allécher astucieusement.

Bon visionnage et bonne lecture.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

[FRANCO BELGE] U.C.C DOLORES - Tarquin en force.
Une aventure qui sent bon le Tarquin, un résultat à la hauteur des attentes, de la baston, des mystères, ... Que demander de plus?
Scénario
Personnages
Dessins
On aime
  • Les personnages
  • L'histoire
  • L'univers pop
On aime moins
  • Trop court
4.3Note Finale
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer