[JEU DE PLATEAU] Twilight Imperium IV : La guerre de l'espace - Comics Prime

Mastodonte des jeux de stratégie depuis sa première édition en 1997, il nous arrive enfin en français. Comment résister à l’appel de ce 4X spatial? Vaut-il vraiment la peine de jouer 8h et de débourser 125€?

Genre: Stratégie / 4X
Auteurs: Dane Beltrami, Corey Konieczka, Christian T. Petersen
Artiste: Scott Schomburg
Éditeur: Fantasy Flight Games
Date de sortie FR: Décembre 2018
Nbr de joueurs: 3-6
Âge recommandé: 14+
Durée: 240 – 480 min annoncés
Conditions de test: 2 parties jouées à 3 joueurs

 

20 ans de voyage vers notre système francophone

Cela fait plus de 20 ans que Twilight Imperium enflamme les hards gamers anglophones. Avec ses nombreuses mécaniques et ses parties d’une longueur intergalactique, il a tout pour faire rêver les plus passionnés. C’est donc à sa quatrième itération que ce monstre de stratégie arrive chez nous. Avec une histoire telle que la sienne, Twilight Imperium fait partie de ces jeux qui ont influencé un genre entier.

Mais pourquoi c’est aussi lourd?

Pour 125€, on s’attend à avoir une pléthore de matériel et, on peut dire que Twilight Imperium ne nous laisse pas sur notre faim. 354 figurines en plastique qui composeront les flottes des joueurs, 51 tuiles en carton représentant les différents systèmes que l’on va conquérir et se disputer, 17 factions au gameplay complètement unique, plus de 450 cartes diverses et variées, quelques dés 10 et plusieurs centaines de jetons en tous genres.
On n’oubliera pas les 3 livrets présents dans la boîte, le premier est un guide d’apprentissage qui nous expose les règles complètes mais en nous épargnant les détails. Le second est un livret de référence vers lequel on se tournera en cas de doute sur certains points de règle. Le dernier, quant à lui, est un petit guide de l’univers, nous expliquant l’histoire de cette galaxie et présentant les enjeux et les raisons des conflits latents entre les peuples.
Les factions avec leur design unique et leurs capacités spécifiques nous invitent tout de suite à entrer dans l’univers. On notera également la présence au verso d’un historique de la race en question qui permet de rajouter une partie de lore et de roleplay à vos parties.
Les figurines sont de bonne facture et l’on se retrouve vite à vouloir composer des armadas de cuirassé et des escadrons de chasseurs. Petit bémol, les soleils de guerre qui, bien que détaillé, ressemble à de grosses boules à pointes qui ont tendance à rouler.
Les cartes sont épaisses et de bonne qualité, leur petite taille est un grand avantage, contrairement à ce que l’on pourrait penser, car elles vont vite prendre de la place sur la table.
Seule petite incompréhension vis-à-vis du matériel, la présence de jetons pour chaque race. En effet chaque joueur recevra la même quantité de jetons commandement et contrôle qui portent le logo de la race joué. Seulement, peu importe la race, vous aurez la même quantité de jetons, alors pourquoi ne pas se contenter de faire des jetons des 6 couleurs que les joueurs endossent.

Bon, il faut un BAC+5 pour jouer?

Surprenamment, le jeu est plutôt digeste. Certes, les parties durent plus de 6 heures (8h et 7h dans mon cas) mais ce n’est pas la complexité des jeux qui les rende si longues mais bien la quantité de choix dont le joueur dispose.
Le but du jeu est très clair, amasser 10 points de victoire à travers divers objectif (militaire, commercial, technologique ou de contrôle).
Sans rentrer dans les détails, à son tour le joueur devra choisir entre activer sa carte Stratégie, qu’il aura récupérée au début du round parmi les huit présentes. Chaque carte Stratégie permet de développer un axe de sa civilisation mais permet également aux autres joueurs d’en profiter moyennant un coût.
L’autre possibilité est de jouer une action Tactique, qui revient à activer un système du plateau de jeu. Cela permet de déplacer ses troupes vers ce système, d’y mener des combats spatiaux, de capturer des planètes et enfin d’y produire des unités.
Les joueurs vont alterner entre ces 2 types d’actions jusqu’à ce que tout le monde ai passé, à noter qu’il est interdit de passer sans avoir joué sa carte Stratégie auparavant.
Ceci étant fait on passe à une phase de statut qui permet de valider des objectifs, récupérer ses jetons commandements, piocher des cartes actions et régénérer ses planètes.
Et avant de finir le round en cours, si la planète centrale (Mecatol Rex) a été capturé, on joue une phase d’Agenda. Cette phase est l’une des plus intéressantes, bien qu’elle puisse arriver très tard dans la partie. Elle permet aux joueurs de voter pour des décrets et des lois qui vont sensiblement modifier le cours de la partie. Pour cela, ils vont utiliser l’influence de leurs planètes pour appuyer leur voix. Une fois cette phase achevée, on entame un nouveau round en commençant par la sélection des cartes Stratégies.
Évidemment, je vous fais cadeau ici de certaines subtilités, le but étant de vous exposer le coeur même du jeu. Bien que les règles en elle-même ne soient pas des plus complexes, le jeu reste extrêmement exigeant et est donc à réserver à un public averti.
De même, on pourra souligner la prédominance de certaines races telles que L’université Jol-Nar (vainqueur de mes 2 parties) ou bien le fait que certaines autres soient cantonnées à des rôles spécifiques, bien que cohérentes avec le lore ces spécialisations rendent certaines races in-intéressantes.

 

[JEU DE PLATEAU] Twilight Imperium IV : La guerre de l'espace
Personnellement et en tant que grand fan des jeux à rallonges, je ne peux que vous conseiller Twilight Imperium IV. Les mécaniques simples à appréhender offrent un très large panel de choix aux joueurs. Le lore apporte un réel plus au jeu si vous trouvez des joueurs qui s’investissent dans leur interprétation de leur race. Bien évidemment, le jeu est à réserver à des joueurs experts ou en tout cas qui n’ont pas peur de se casser la tête pendant plusieurs heures. La durée des parties est, à mon sens, ce qui va rebuter le plus de joueurs. La boîte annonce entre 4 et 8 heures mais je pense que l’on est bien au-delà. Les 2 parties à 3 joueurs que j’ai faite ont duré en moyenne 7h30. Donc pour une partie au nombre maximal de joueurs, soit 6, je pense que la partie devrait durer entre 11 et 12 heures.
Facilité d'accés
Durée
Artworks
Fun
Ce qu'on a aimé
  • Le lore bien développé
  • La qualité et quantité des miniatures
  • La phase agenda qui change le jeu en cours de partie
Ce qu’on a moins aimé
  • La présence ce jetons en trop grandes quantité (jetons de races)
  • La spécialisation trop poussée de certaines races
3.5Note Finale
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer