[CHRONIQUE VF] The Wicked+The Divine T.4 : Crescendo - Comics Prime

Je dois vous avouer que j’ai pour The Wicked+The Divine une espèce d’amour/haine. En effet, j’avais aimé le premier tome, par contre j’avais bloqué au deuxième opus, il m’est même tombé des mains et je l’ai rangé en me disant que j’y reviendrais plus tard, à un moment où je serais peut-être plus réceptif… C’est un an après au bord de la plage que je me suis dit que je devais redonner une chance à cette série, ai-je eu du flair ?


Scénariste :
Kieron Gillen
Dessinateur : Jamie McKelvie
Coloriste : Matthew Wilson
Editeur VF : Glénat Comics
Editeur VO : Image Comics
Sollicitation : Perséphone est en vie. Mais la question qui se pose désormais est : le sera-t-elle pour plus d’une nuit ? Les dieux superstars et leur guerre médiatico-spirituelle sont de retour pour l’arc le plus explosif de la série. Après un » hors série » uniquement dessiné par des guests, ce nouveau tome de The Wicked +The Divine, le comics le plus en vue du moment, célèbre aussi le grand come-back de Jamie McKelvie et Matt Wilson !
 
 
 
 

 

Il y a quelque chose de pourri chez les dieux

Laura qui s’est avérée être, elle aussi, une élue pour faire partie des élus en tant que Persephone a été tuée par Ananké, déesse de la Destinée et gardienne du Panthéon, Laure n’a pas été la seule victime puisque sa famille a aussi été décimée par son assassin. Au cours des autre épisodes ses amis ou ceux qu’elle considérait comme amis se sont inquiétés, non pas seulement par la mort mystérieuse de Laura mais par la disparition tout aussi brutale de Inana et Tara. Malgré tout le mal que Ananké s’est donné pour masquer ses crimes et les imputer à d’autres dieux du Panthéon, l’étau se resserre sur la vieille femme et les soupçons se font de plus en plus insistants au sein des autres dieux. D’ailleurs, Ananké a comme dessein d’en tuer un autre, mais quel est le prochain sur la liste ? Et surtout quels sont les mobiles de ses tueries ? C’est à ces questions que Laura va tenter de répondre… Ah oui, j’ai oublié un détail Laura est en vie (et avec des pouvoirs), elle s’est alliée à Baphomet et Morrigan, vous imaginez bien que l’addition va être salée pour Ananké et ses sbires…

Se faire balader !

Il y avait longtemps que je ne m’étais plus fait avoir comme ça ! En effet après la lecture du tome 2 et la mort de Laura, on se dit bah voilà Kieron Gillen a tué son héroïne et il va nous resservir dans quelques numéros un nouveau protagoniste et que finalement The Wicked+The Divine est une série où il n’est pas bon de s’attacher trop vite au personnage car de toute manière ils finiront par mourir d’une façon où d’une autre. Alors, en tant que lecteur on accepte cette situation, on la subit un peu même parce qu’au fond on appréciait Laura, on avait appris à la connaître et à l’aimer durant deux tomes et pouf à la fin dudit tome Kieron Gillen décide de la tuer. C’est frustrant, certes, mais on éprouve tout de même du plaisir sur le troisième tome car le scénariste nous balade au sein du Panthéon, sans rien dévoiler sur Laura (je vous rappelle qu’elle est MORTE !) et (re)pouf à la fin du troisième tome elle revient, elle est ressuscitée et tout ce qu’elle a traversée durant sa “mort” est expliqué de manière brillante et logique dans ce quatrième tome…
Où je veux en venir ? Kieron Gillen nous a encore une fois prouvé qu’il est un scénariste hors paire, l’architecte d’un monde qu’il a imaginé aux ramifications et aux intrigues multiples. D’ailleurs le nom donné à ce quatrième tome de The Wicked+The Divine convient à la perfection puisqu’il s’appelle tout simplement crescendo et c’est vrai que l’on ne nous ment pas, au fil des pages tout monte à son rythme de manière égale, sans jamais nous ennuyer pour terminer en un véritable feu d’artifice. Un peu à l’image de la série en elle même depuis le tome 1, même si (comme je l’ai signalé plus haut) le second tome est, de mon point de vue, un peu plus faible, peut-être par la complexité à retenir le nom de chaque divinité et que mon petit cerveau fasse les liens entre chaque personnages, enfin bref je suis content d’avoir franchi le pas et de m’être un peu forcé. Car il ne faut pas se mentir, The Wicked+The Divine est une lecture au début assez exigeante mais qui s’avère facile d’accès  et très plaisante au fil des numéros.

Les retours

Après un troisième tome que l’on pourrait qualifier d’hors série où pas mal d’artistes étaient présents pour illustrer les différentes histoires des dieux, c’est de nouveau Jamie McKelvie que l’on retrouve avec plaisir sur ce quatrième tome. Son trait est toujours aussi fluide, ses découpages sont toujours aussi efficaces et la manière de dessiner les combats titanesques est juste époustouflante, un moment j’ai eu l’impression d’avoir devant les yeux des affrontements digne de la Maison des Idées, d’ailleurs dans les pages de notes que vous trouverez à la fin du tome, McKelvie explique son processus créatif et évoque sa façon de magnifier certaines scènes en empruntant la méthode Marvel, avec laquelle il a eu tout le temps de se familiariser durant son run sur Young Avengers.

Ce 4ème tome marque aussi le retour de Matthew Wilson à la colorisation et le bonhomme est toujours aussi efficace au niveau des choix des couleurs et l’utilisation de la lumière sur certaines planches. Wilson, à l’instar de McKelvie, marque encore une fois par son style la série et il est difficile de concevoir que cette tâche puisse être attribuée à quelqu’un d’autre tant la colorisation de The Wicked+The Divine fait partie de l’ADN de ce comicbook.

[CHRONIQUE VF] The Wicked+The Divine T.4 : Crescendo
Alors, si comme moi vous avez bloqué sur le deuxième tome ou même sur le troisième tome de The Wicked + The Divine, ne jetez pas l’éponge trop vite car cette série en vaut vraiment la peine par ses dessins, pour son scénario sortant des sentiers battus, mais surtout par le rythme imposé par Kieron Gillen tout au long de sa série et en particulier sur ce quatrième tome de The Wicked+The Divine.
Dessin
Scénario
On a aimé
  • Les dessins
  • Les reboniddsements
On a moins aimé
  • Trop (?) de rebondissements
4.0Note Finale
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer