The Private Eye - Comics Prime

La sortie d’un nouveau comic de Brian K. Vaughan est toujours un petit événement en soi. Est-ce que l’homme aux multiples casquettes a encore une fois réussi son coup avec cette histoire complète ?

Résultat de recherche d'images pour "private eye vaughan"Scénario : Brian K.Vaughan
Dessins : Marcos Martin
Editeurs : Urban comics (VF), Image comics (VO)
Date de sortie : 06 Octobre 2017
Pagination : 304 pages
Sollicitation : Le Cloud a implosé, et avec lui tous les secrets les plus précieux de l’humanité, des trafics les plus illicites aux photos de voyage du citoyen lambda, se sont retrouvés à la portée de tous.Désormais, nous évoluons masqués, seul moyen de protéger ce qu’il reste de notre intimité. Bienvenue dans une société post-Internet.

Demain…

Les premières pages de ce comic laissent peu de place à l’erreur : nous sommes dans le futur.
Un futur coloré où tout semble gigantesque, les écrans de TV (ici appelés « Teevee ») comme les buildings. Dans cette environnement impressionnant (mais non inquiétant comme peuvent l’être beaucoup de récit du genre) nous rencontrons la personne qui semble être le héros de l’histoire. Un certain P.I (pour Private Investigator) ce qui nous confirme qu’il est détective privé. Quelques photos volées plus tard, le voilà prit en flagrant délit par deux journalistes. Rencontre qui découle sur une course poursuite intense à travers une ville qui se dévoile peu à peu. P.I arrivera cependant à s’évaporer dans une foule aussi étrange que fascinante.

Un pavé

Voilà pour l’introduction de « Private Eye », qui fait seulement 10 pages.

10 pages qui auront suffi à m’agripper. De par leur générosité, de par leur rythme effréné mais également par leur subtilité.

10 pages qui m’ont fait lire les 300 suivantes comme si de rien n’était. Et cela on le doit aussi bien à Brian K Vaughan qu’à Marcos Martin.

Le premier est bien connu dans le monde du comics et fait clairement partie de mon panthéon des scénaristes. Car M. Vaughan a toujours quelque chose à dire, et il le dit toujours bien.

L’intelligence du propos

Que ce soit l’adolescence dans « the runaways », la place de la femme dans notre société avec « Y le dernier homme », l’Amour (oui j’ai mis une majuscule car c’est une des plus belles histoires d’amour jamais écrites !) et la tolérance dans « Saga », les attentats et le pouvoir politique dans « Ex Machina ».
Il a toujours su écrire avec passion et humour sur des sujets parfois délicats. Une justesse encore une fois démontré dans cette histoire qui s’intéresse à la vie privée et à notre relation à technologie.
Vous voyez le cloud. Imaginez si ce gros nuage d’informations et de secrets venait à « exploser ». Imaginez le nombre de famille, d’emplois et de vies détruites. C’est la question que Brian K. Vaughan s’est posée dans cette histoire. Il y décrit un monde « revenu aux basiques», à savoir qu’internet a disparu et les cabines téléphoniques sont réapparues. Les habitudes des gens ont changés également. Fini les « angry birds » et autres « candy crush », ici les gens lisent ou écoutent de la musique.

Mais l’incident a laissé des traces importantes sur le style de vie des citoyens. La conservation exagérée de l’anonymat a donné vie à une nouvelle mode : porter des masques qui nous donnent autant d’alias que de protections pour « expérimenter » toutes sortes de choses. Deux exceptions cependant : les enfants et les criminels.

Résultat de recherche d'images pour "private eye vaughan"

Dans cet environnement, on comprend vite que notre ami P.I travaille dans l’illégalité. D’où la poursuite avec les 2 journalistes, qui ont remplacé la police. Un raisonnement logique quand on y pense.

Si le flux d’informations constant que nous connaissons venait à disparaitre, on peut imaginer que les journalistes prendraient beaucoup plus d’importance. Peut-être même trop d’importance. A tel point que la CNN est devenue la nouvelle autorité fédérale. Un constat aussi drôle qu’inquiétant.

Résultat de recherche d'images pour "private eye vaughan"Une expérience graphique

Un déluge de bonnes idées parfaitement mises en images (fortes influencées par le cinéma) par Marcos Martin à travers une mise en scène qui nous rappelle furieusement le cinéma avec son rythme et son découpage soigneusement pensé.

Les débuts de chapitre commencent le plus souvent par une pleine page, pour enchainer avec une construction vive et nerveuse quand elle se doit de l’être.

Le format à l’Italienne permet aussi à l’artiste de s’amuser avec des doubles pages somptueuses. Les protagonistes se déplacent le plus souvent vers la droite (comme le sens de lecture), ce qui nous donne inconsciemment un sentiment d’urgence pour tourner les pages. Une franche réussite

Image associéeCerise sur le gâteau

L’édition d’urban n’est pas en reste. Une reliure solide pour un comic assez épais et pas mal de bonus à se mettre sous la dent. Avec notamment les échanges de mails entre les deux auteurs sur la mise en ligne du comic.

A la base « Private Eye » est effectivement un comic numérique mis en ligne sur une plateforme « Panel Syndicate ». Les lecteurs pouvaient acquérir les différents chapitres en donnant ce qu’ils souhaitaient. Depuis plusieurs autres comics sont disponibles dont un comic Walking dead créé par nos deux compères que je vous recommande également.

Résultat de recherche d'images pour "private eye vaughan"

The Private Eye
Un comic intelligent donc, comme Brian K. Vaughan sait en faire. On rit, on se questionne et surtout on se passionne pour les personnages et pour cet univers. Une lecture qui ne laisse pas indifférent et qui nous pousse à réfléchir sur le monde dans lequel on vit. Et ça c’est toujours intéressant.
Dessin
Scénario
On a aimé
  • L'univers
  • Le propos
  • Les personnages
On a moins aimé
  • Une fin facile
4.7Note Finale
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer