The Dark Gates of Terror - Comics Prime

Six nouvelles, six ambiances. Du pulp comme avant. Et, en plus, c’est du Belge.

Scénario : Frédéric Livyns.
Illustrations :  Christophe Huet.
Éditeur : Séma Éditions.
Collection : Séma’lsain.
Date de sortie: 22 septembre 2017.
Pagination : 134 pages.
Sollicitation : Dark Gates of terror vous propose, le temps de six histoires, de revisiter l’esprit comics cher aux mythiques Creepy et Eerie.
Affrontez un terrible démon au cœur d’une station spatiale, visitez les légendaires Carpathes, explorez de sombres grottes cachées au cœur de la jungle, fuyez devant vos propres démons… La peur se décline de multiples façons, sur Terre ou dans l’espace.
Chaque histoire est illustrée par Christophe Huet, dans la plus pure tradition du genre, véritable invitation à franchir les Portes Noires de la Terreur.

Horreur, malheur

The Dark Gates of Terror est un recueil de six nouvelles horrifiques paru chez Séma Editions en septembre 2017. Chaque nouvelle est adoubée d’une paire d’illustrations et vous fera voyager dans des mondes chers au genre dont il se proclame. Nous y suivons (dans l’ordre) la confession de Jack l’Éventreur (probablement ma préférée), une enquête dans les Carpathes (avec du vampire dedans), une possession démoniaque (à la sauce Indiana Jones™), une vendetta contre des loup-garous dans le Far West (pour le coup, ça nous change des Wendigos), la déchéance d’un démon cambodgien revenu à la vie dans un musée intersidéral dédié à la Terre (disparue depuis longtemps) ainsi que la tentative de cambriolage d’un quidam tombant sur une grosse surprise (à huit pattes la surprise).

Bref, des récits horrifiques à inspirations diverses proposant chacun une ambiance qui lui est propre et efficacement dépeinte malgré le nombre restreint de pages.

Pulp

Nous sommes sur du pulp pur jus sans la dimension comics. De par son écriture, Frédéric Livyns a repris les codes des récits horrifiques du début du XXème siècle ainsi que leur candeur et leur naïveté, un peu à la manière de Jean Ray (voire de Lovecraft par certains aspects mais sans le côté asexué de ce dernier) ; n’ayant pas encore eu l’occasion de me pencher sur ses autres travaux (erreur que je vais m’empresser de réparer dès que possible), je ne saurais vous dire s’il s’agit de sa manière d’écrire en générale ou bien si c’est une figure de style. Les dessins de Christophe Huet, quant à eux, illustrent avec parcimonie les histoires et leurs apportent la représentation qui pourrait faire défaut au lecteur en manque d’imagination ; mais toujours dans l’esprit pulp et avec une réalisation impeccable.

Découvert totalement par hasard au BIFFF, je pense que ce jeune éditeur belgo-belge mériterait d’être plus connu tant son catalogue est singulier.

The Dark Gates of Terror
Ambiances
Scénario
Illustrations
Ce qu'on a aimé
  • les différentes ambiances instillées
  • le côté "comme avant"
  • les illustrations
Ce qu'on a moins aimé
  • c'est un peu court
3.5Note Finale

A propos de l'auteur

Serial lecteur. Retro gamer. Desperate father.

Articles similaires

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer