Star Wars Identités, l'arnaque de l'année? - Comics Prime

Depuis le 2 Avril, une exposition Star Wars a ouvert ses portes au palais 2 du Heysel. Vendue comme une expérience interactive proposant près de 200 objets en provenance des archives de Lucasfilm, il nous fallait aller y jeter un oeil. Le verdict tout de suite sur ce qui se trouve être un beau Troll pompe fric.

 

 

Le déroulement de la visite:

Avant tout, si à la fin de cet article vous décidez tout de même de vous rendre à l’expo Star Wars Identities, nous vous recommandons vivement de foncer à l’ouverture pour éviter des files insupportables car certaines journées (congés, Dimanches, beau temps,…) sont gorgées de monde et risquent fortement de gâcher votre visite.

Une fois à l’intérieur, il vous faudra vous débarrasser de votre sac dans des casiers, puis échanger ou acheter votre billet dont le prix s’élève entre 15,99€ et 22,90€. On vous remettra ensuite un « audio-guide » qui se présente sous forme d’oreillette ou de combiné en fonction de la langue. De plus, un bracelet connecté vous est également distribué pour vous permettre d’interagir avec différentes situations, dans le but de créer votre personnage « Star Wars« , idée intéressante sur le papier. L’entrée s’effectue ensuite au tournant d’un long couloir sombre et enfumé destiné à vous plonger dans une ambiance mystérieuse.

Vous circulerez par la suite entre plusieurs mondes/thèmes comme le côté obscure ou l’apprentissage de la force sous fond de bruitages et de musiques à volumes parfois inégaux. Tout au long du parcours, différents costumes, maquettes et dessins préparatoires sont disposés et accompagnés de fiches et parfois d’explications audio plus ou moins intéressantes.

Votre rôle quand à vous, est de scanner votre bracelet et de répondre à certaines questions de personnalités en faisant des choix en mode « livre dont vous êtes le héros » pour définir les traits physiques et de caractère de votre personnage. Le tour s’effectue assez rapidement, entre 20min et 1heure en fonction de votre patience et de votre rythme.

Alors la question est de savoir si tout ceci en vaut la peine…

 

Mouais… bof:

C’est la troisième exposition Star Wars que votre serviteur a l’occasion de voir, la première se tenait à Bruxelles en 2008 à Tours et Taxis et s’ouvrait par une cérémonie avec concert de musiques de John Williams et combats de sabres lasers incroyables. A l’époque, c’était plus de 2500m carrés d’espaces ou une quantité incroyables d’objets uniques étaient présentés, probablement 3 ou 4 fois plus que dans celle qui nous occupe actuellement. Quelques années plus tard, Paris accueillait également une exposition tout aussi magnifique. Mais ici, vous avez surtout droit à beaucoup de vide.

En effet, l’annonce de près de 200 objets semble intéressante, mais c’est sans compter les minuscules maquettes et les innombrables dessins préparatoires rébarbatifs pour les enfants et peu spectaculaires pour les plus grands, à l’exception des oeuvres réalisées par Mc Quarrie, tout simplement sublimes. En réalité, probablement une vingtaine de costumes, moins d’une dizaines de marionnettes, quelques accessoires (casques, carbonite, masques, sabres,…), le reste, comblé par beaucoup de poudre aux yeux pour faire passer la pilule. Si vous n’en êtes pas à votre première expo Star Wars, celle si fera pâle figure en comparaison.

On apprend quoi?

Difficile de savoir quel est le réel but de l’exposition, vous en apprenez (ou pas) sur la biologie, l’éducation, l’anthropologie, mais d’un niveau très enfantin et qui ne trouve pas réellement sa place dans l’exposition et essaye d’établir des liens ténus et non fondés. Vous en apprenez également sur l’univers Star Wars, mais si vous avez déjà de bonnes bases ou simplement si vous êtes fan, rien de nouveau? Et enfin, vous en apprenez sur les tournages des films mais une fois encore, pas d’anecdotes incroyables et beaucoup de choses connues qui ont déjà été racontées des milliers de fois. En gros, on apprend un peu de tout, mais pas en profondeur alors que beaucoup de sujets amorcés auraient gagnés en détails.

Le détail qui chamboule tout!

Si comme beaucoup d’entre nous, vous avez étés bercés par la VF de la saga, menée par des géants en matière de voix françaises (Benoit Rousseau, Julien Bouanich ou encore Dominique Collignon-Maurin), prenez sur vous car l’expo propose des extraits en VFQ, « c’est peut être un détail pour vous, mais pour moi…. » vous connaissez la suite. Il aurait probablement été plus pertinent de proposer ces cinématiques en VO ou VF, mais les créateurs de l’expo n’ont probablement pas jugés nécessaire d’adapter le travail en fonction du pays. De plus, le matériel audioguide distribué pour l’écoute et pour les explications est de piètre qualité et semble déjà donner des signes de faiblesses après à peine un mois de fonctionnement. Difficile de penser qu’ils seront toujours opérationnels en Septembre.

Conclusion de l’article et de l’expo.

La fin de l’exposition se conclut par la visualisation du personnage que vous avez conçu durant le parcours, vous pouvez ensuite vous le faire envoyer par mail (même si il semble que cela n’ait pas fonctionné), mais si vous voulez une photo souvenir de votre visite, il faudra bien entendu en payer le prix. En parlant de prix, celui de l’entrée est particulièrement élevé. Il est identique à celui pratiqué pour l’expo Harry Potter se tenant au même endroit en 2016, mais qui comportait bien plus de mise en scène et de créativité. Le prix à l’époque était payé volontiers, alors qu’en ce qui concerne Star Wars Identités, les près de 23€ font particulièrement mal une fois la visite terminée.

Et si vous estimez que vous n’avez pas encore dépensé suffisamment, une boutique souvenirs de piètre qualité vous invite à repartir avec mugs, posters, vêtements ou encore peluches immondes à des prix indécents, sans compter la petite supérette proposant bonbons, sodas et autres snacks n’ayant aucun rapports avec Star Wars, mais bon, si il est possible de se faire une ou deux pièces supplémentaires sur le dos des enfants influençables, pourquoi s’en priver.

Alors si vous comptiez vous rendre sur l’ancien site de l’expo 58 pour découvrir l’univers fascinant de la saga la plus célèbre du monde, retenez vous et prenez le temps de revoir les films, votre temps et votre argent sera utilisé à meilleurs escient. Ni destinée à un jeune public qui s’ennuiera probablement, ni destinée aux fans qui n’y trouveront aucun intérêt réel, ni destinée aux curieux qui se sentiront floués, cette exposition est principalement basée sur un succès et sur une bonne communication, mais soyez prévenus, les promesses ne sont pas à la mesure des espérances.

Alors le bon choix vous devez faire, et que la force soit avec vous.

 

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer