Spider-man Les Santerians....du tout !? - Comics Prime

Y-a-t-il une vie après la mort ? Voici la question à laquelle Molina et Bianchi ont essayé de répondre dans cette aventure de Spidey. Mais ont-ils répondu à la question : comment raconter une bonne histoire !?


img_comics_10234_spider-man-les-santeriansScénarios : José Molina
Dessins : Simone Bianchi, Andrea Broccardo (chapitre 4 à 6)
Encreur: Lorenzo Ruggiero (chapitre 5)
Coloriste : Silva, tartaglia, Mossa, Gracia, Curiel, Yachey
Éditeur VF : Panini comics
Éditeur VO : Marvel Comics
Date de sortie: 12 octobre 2016.
Pagination: 112 pages.
Contient : (Contient les épisodes US Amazing Spider-Man (2015) 1.1-1.6, inédits)

Sollicitation : Spider-Man affronte des morts-vivants dans les rues de Harlem. Notre Tisseur a certes l’habitude de faire face à des ennemis en tout genre, mais ceux-là sont quand même très particuliers. Lorsqu’il découvre que les Santérians sont liés à cette virée, Peter prend conscience que cette affaire est bien différente de ce qu’il a vécu jusque-là. De New-York à Cuba, ce qu’il va découvrir va changer sa vision de la mort et de l’au-delà.


asm11-feat

Déjà 5

Cinquième graphic novels (one shot équivalent à une BD chez nous) édité par Marvel et par Panini dans nos contrées. A part « La rage d’Ultron » et peut-être, je dis bien peut-être, « Family business » ce format (indice pour la fin) n’amène pas la qualité attendue.
Pour ce qui est du scénariste, Marvel a fait appel à un scénariste….de série tv. Oui, José à travaillé sur Agent Carter, Castle, Vampire Diaries…mais pas de comics. Alors, quand j’ai vu Simone Bianchi au dessin, j’ai pris sans réfléchir ! Bianchi est un cover artiste magique. Entre un Del otto et un Bermejo mais avec une pointe de Ramos, ses couvertures dépotes graves !…et ses pages alors ?

asm1-1

Une Santéria s’il vous plaît !

L’histoire en elle même part d’un bon sentiment. Un père de famille très croyant meurt et ressuscite dans la foulée, commence à faire la une et va donc intéresser notre Peter Parker ( histoire dans la continuité actuelle ) chef de son entreprise internationale(si si).

Il va assez vite croiser Les Santerians, équipe de super héros qui tire leurs pouvoirs de leur foi, tiré de la santéria ( vaudou des îles chelou basé sur la nature). On les auraient croisé aussi dans « Daredevil Father » mais je n’en ai aucuns souvenirs.
Son enquête va le mener à Cuba, ou il va halluciner, en apprendre un peu plus (ou pas) pour revenir aussi vite à New York pour halluciner de nouveau….WTF !?
Oui, notre Pete est un scientifique, athée(!?) qui côtoit des Dieux et fait des pactes avec le Diable, mais ici reste pragmatique et va essayer de convaincre et de se convaincre que cette histoire est une supercherie !

amazingspider-man20151-2-p11

Aïe aïe aïe aïe – aïe-aïe….Porto Rico !

Mon Dieu-mon Dieu, que dire, c’est mon premier article sur CP et je ne suis pas sympa avec ce comic….humf.
Le problème ici est tous simplement, le story-telling. Molina nous fait ici des effets de genre (qui passeraient peut-être dans une série) qui n’ont ni queue ni tête. Vous tournez une page et vous vous demandez si vous n’en avez pas loupé deux…..ah non, tiens !
Malheureusement, le dessin n’aide en rien. Le début est vraiment maitrisé et donne envie de continuer. Mais très vite, Bianchi prend des raccourcis même sur son encrage si particulier et très ombré (humbré?) à la Deodato Jr.
Le truc qui arrive très souvent dans les comics ces derniers temps, c’est que l’artiste principal se fasse aider par un poto (encore plus dommage sur un graphic novel). Ce qui est assez chouette, c’est de trouver un dessinateur ayant plus ou moins le même style graphique…..là, vous vous en doutez…
rien à voir ! OO
Broccardo avec un style cartoon bien pourrave (sorry pour le terme) vient intercaler quelques pages….pour nous achever.
Rajoutez à ça une floppée de coloriste pour parachever l’uniformité du délire, et on est bons !

amazingspider-man20151-4-p12

En résumé

Si vous aimez les histoires qui essayent de distiller un message philosophique légèrement cousu de fil blanc avec un dessin irrégulier, foncez !
Bon, vendu comme ça, vous n’allez pas courir chez votre libraire. C’est mon ressenti (mais je sais que j’ai un allié à la rédaction) d’humble lecteur de comics, jetez y un oeil quand même….de loin.

 

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer