Spawn, The Dark Ages Volume 1 - Comics Prime

Après plus de 10 ans d’attente, Delcourt publie enfin pour notre plus grand bonheur la saga sortie dans les kiosques hors-série, édité par Semic dans les années 2000, Spawn « The Dark Ages ».

Fiche Technique :
Scénarios : Holguin Brian, Niles Steve
Dessins : Medina Angel, MC Cormack-Sharp Liam
Éditeur : Delcourt
Date de sortie: 20/09/2017
Pagination : 384 pages.
Sollicitation : Nous délaissons pour un temps Al Simmons, le Spawn contemporain, pour visiter le XIIe siècle. Cette fois-ci, la malédiction des Hellspawn a frappé Lord Covenant, un chevalier britannique tué au cours des croisades. Revenu à la vie et de retour sur ses terres, il va devoir choisir entre défendre les plus faibles et se ranger du côté des forces corrompues du mal.
 
 

Dieu le veut !

L’histoire se situe à l’époque des Croisades où nous suivons un autre personnage qu’ Al Simmons et donc par la même occasion un autre Hellspawn. Celui-ci s’appelle Covenant, jeune seigneur anglais qui part en Terre Sainte pour y expier ses pêchés. D’après les hommes de religion, tout chrétien qui lutte contre les ennemis du seigneur se verra ouvrir les portes du paradis… Hélas, au cours d’une bataille, notre héros tombe au combat et c’est avec horreur qu’il s’aperçoit que ce ne sont pas les anges du seigneur qui l’accueillent au royaume des cieux, mais bel et bien les légions infernales des fanges de l’enfer. Maudit, il sera intégré en tant que lieutenant dans l’armée démoniaque et réexpédier dans le monde des hommes pour y être mis à l’épreuve. Revenant sur ses terres, Covenant trouve celles-ci ravagées par la guerre et la tyrannie. Ainsi, commence la quête du chevalier, celle qui devra l’amener à s’affranchir de l’emprise du mal et qui lui permettra de retrouver la grâce qu’il a perdue aux yeux de Dieu.

Mais qu’est-ce que c’est ce Binz !

La volonté des artistes est d’approfondir l’univers de Todd McFarlane en développant le mythe des Hellspawn tout en proposant quelque chose de neuf. La trame narrative change grandement de la série traditionnelle, le récit étant conté comme les vieux mythes moyenâgeux telles les légendes arthuriennes, les dialogues n’étant que très peu utilisés en comparaison des textes du conteur. L’aspect condensé des textes pourra en rebuter plus d’un (même si d’un point de vue général les kiosques étaient assez fournis en texte) tant la quantité est impressionnante pour un comicbook de cette trempe et surtout si on prend en compte que l’action y est peu présente. La plupart du temps, les scènes de combat sont expédiées clôturant assez vite celles-ci en une voir deux pages. Chose qui à l’époque pour la série était fort peu courante, car lorsqu’on évoquait le nom de Spawn, celui-ci était généralement associé dans la mémoire des lecteurs à des affrontements dantesques entre les différentes factions luttant pour le contrôle de la terre et les scènes trashouilles qui n’étaient pas à mettre dans toutes les mains….. *tousse* Kincaid *tousse*.

Ici, l’intérêt est de vraiment se centrer sur la personnalité  de Covenant, ses motivations , ses peurs. Tous ces éléments qui tout le long de l’aventure torturent l’esprit du héros et qui décrivent le combat intérieur que mène le Hellspawn pour ne pas céder au chant de l’Enfer.

Le dessin quant à lui est inégal. On passe parfois de l’image totalement brouillonne sans nuances de couleur qui vous crève les yeux (avec un encrage parfois plutôt lourd qui n’aide pas) à des fresques grandioses que l’on pourrait trouver dans certains ouvrages d’occultisme et qui en valent le détour.

Le livre en lui-même est assez massif, mais bien réalisé au niveau de la maquette et pour le prix vaut vraiment le détour. En effet, trouver l’équivalent kiosque est devenu fort peu aisé et si la souris à l’audacieux, celui-ci devra quand même fournir une certaine somme pour rassembler la saga entière.

Spawn, The Dark Ages Volume 1
Cette saga ne plaira probablement pas à tout le monde. Cependant, elle reste un incontournable pour tout fan de la série.
Scénarios
Dessins
Ce qu'on a aimé
  • La possibilité de relire facilement cette ancienne saga
  • Les choix narratifs choisis
  • Certains dessins sont superbes...
Ce qu'on a moins aimé
  • ...Tandis que d'autres font saigner vos yeux
  • Quelques lenteurs
3.7Note Finale

A propos de l'auteur

Je suis passionné par tout ce qui touche la sphère geek. J’ai grandi avec Dorothée et suis tombé dans la bande dessinée en lisant spawn qui fût mon premier amour.
Depuis, je voyage d’un média à l’autre en me nourrissant de tout ce que je trouve, l’important pour moi étant toujours de faire de nouvelle découverte.

Articles similaires