[CHRONIQUE VF] Southern Cross - Tome 1 - Comics Prime

Dans un monde où on laisse les civils enquêter sur la mort suspecte des membres de leur famille, rien ne peut bien se passer ! Ou encore, dans l’espace personne ne vous entendra prendre du LSD ! Même si on a déjà eu Becky Cloonan à la machine à écrire plutôt qu’aux crayons il est toujours sympathique de voir si l’inspiration suit !


Fiche Technique :
Scénario : Becky Cloonan.
Dessins : Andy Belanger.Style : Enquête spatiale sous LSD.
Éditeur : Glénat Comics.
Date de sortie: 31 Octobre 2018.
Pagination : 160pages.Sollicitation : Dans un futur où l’humanité a colonisé le système solaire, Alex Braith monte à bord du Southern Cross, un tanker en direction de l’usine de raffinerie installée sur la lune de Titan, pour enquêter sur la mort récente de sa sœur. Mais alors qu’elle cherchait une réponse, d’autres questions s’accumulent : pourquoi sa camarade de cabine a-t-elle aussi disparu ? Qui est ce type inquiétant qui rôde sur le pont ? Et pourquoi Alex a-t-elle sans arrêt l’impression d’être observée ?
Inspiré par les grands classiques du genre comme Alien ou Solaris, Southern Cross est autant un space opera qu’un thriller psychologique où s’immiscent le surnaturel, où les fantômes du passé luttent avec les mystères du cosmos…

Dead Space

Ni inaperçu ni inconnu, arrive chez Glénat un titre que j’avais loupé en VO mais que j’avais gardé dans un coin de ma tête, d’une part parce que la scénariste fait généralement du bon boulot quand elle dessine (ce qui n’est pas une gageur, vous le verrez, ou pas, je vais pas vous spoiler à la deuxième ligne de la critique) mais en plus ils ont su citer les films de huis-clos spaciaux qui font vibrer mon cœur. Un tanker de l’espace, des morts suspectes, des gens qui ont tous quelque chose à se reprocher, une menace qui rôde, une héroïne ex-taularde badass, »Say no more » !

Espace, frontière de l’infini…

Le grand classique de l’escalade de l’horreur et du mystère, la ficelle la plus usée mais efficace du genre horrifique. Alex Braith, notre héroïne qui a plus d’une corde à son arc, débarque sur le Southern Cross, un tanker faisant le trajet vers Titan, la lune de Saturne, très vite la voisine de chambre d’Alex disparaît mystérieusement et sans que ça inquiète trop l’équipage, mais vu que la même chose est arrivée à la sœur de l’héroïne je suppose que dans cet univers on ne fait pas grand cas des individus et de leur sort. L’enquête pose bien l’ambiance et les personnages, très vite chacun passe de protagoniste à antagoniste ou vice versa, sans être incroyablement novateur, les sales gueules ne sont pas toujours les méchants et parfois on y croit à raison. Puis vient l’escalade du paranormal, des visions, des hallucinations, des gens qui ont des sales petits secrets et qui deviennent des coupables potentiels tout désignés.

Un cheminement agréable donc, puis je dois dire que l’interprétation visuelle des phénomènes m’a perdu. Trip hallucinatoire bizarre et quasi jamais expliqué, vous voyez des couleurs, des formes géométriques pseudo-ésotériques, des mandalas, … En gros tout ce que vous pouvez retrouver sur les tatouages des hipsters de nos jours. Je dois avouer que sans être rédhibitoire cette histoire mériterait un traitement avec un peu plus sobriété et de mystère , à l’image du cheminement du début. Ceci dit, si Netflix nous en fait une série, je serai preneur. Et vous allez comprendre pourquoi dans le paragraphe suivant.

La croix et la bannière du sud.

Andy Belanger fait (essaye de faire) du Cloonan. Ça peut paraître cruel de dire ça mais ça a été mon premier sentiment en ouvrant l’ouvrage. Mon second sentiment a été « c’est vraiment pas très beau » (alors que j’adore le style Cloonan). Donc déception mais ça reste un avis perso y compris pour ce que j’ai cité avant sur le délire visuel des phénomènes antagonistes du vaisseau. Trop cliché, trop dans l’air du temps, les délires que je qualifie de trip sous lsd m’ont perdus et même fait fuir les yeux tellement ils m’agressaient. La colo est fadasse, l’encrage trop marqué, bref rien ne trouve grâce à mes yeux en dehors des couvertures… de Becky Cloonan.

[CHRONIQUE VF] Southern Cross - Tome 1
Drôle de dossier que ce Southern Cross T1. D'un côté l'univers est sympa, d'un autre sa restitution graphique ne l'est pas. J'ai envie de connaître la suite mais certaines planches m'ont fait fuir comme une vitrine de Desigual.
Scénario
Dessins
Ce qu'on a aimé
  • Le scénar reste un classique dans le fond, mais pas trop dans la forme.
  • Les couvertures de Cloonan.
Ce qu'on a moins aimé
  • Pas du tout fan des dessins.
  • Pas super pressé de lire la suite du coup.
  • Délire visuel paranormaux pas inspirés.
3.3Note Finale
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer