Scribblenauts Showdown (Switch, Xone, PS4) - Comics Prime

En passe de souffler ses 10 bougies, la licence Scribblenauts nous revient sur les 3 plateformes de salon avec un Party Game tirant parti du gimmick de la saga : écrire des mots pour faire apparaître l’objet/être vivant et ainsi solutionner un puzzle/énigme. Est-ce que le passage aux consoles salon de cette génération et dans une nouvelle formule fera mouche ?

Fiche Technique :

Style : Party Game/plateformeur.

Développeur : Shiver Entertainment.

Editeur : Warner Bros. Interactive Entertainment.

Date de sortie : 7 Mars 2018.

Modes de jeu : de 1 à 4 joueurs, 2 en mode « duel » mais jusqu’à 4 joueurs sur me mode principal Showdown.

Disponible sur : Nintendo Switch, Playstation 4 , PC, Xbox one.

Prix : Aux alentours de 35 €.

Conditions de test : J’ai joué au jeu sur Nintendo Switch uniquement.

Prend bien note

Comme je le disais bientôt 10 ans que le premier Scribblenauts est sorti et dans le milieu des Gamers, même si il a plutôt plu aux plus jeunes de part son style et sa mécanique de jeu originale, il avait marqué les esprits et même failli faire craquer certains à la sortie de « Unmasked : A DC Comics Adventure » mettant en jeu les héros de la Justice League et autres icônes DC.

Je rappelle aux distraits du fond le concept simple et ô combien efficace des Scribblenauts : pour réussir les énigmes et autres situations qui vous sont proposées, il faudra écrire un mot (parmi une longue liste que le jeu connait, pas de panique) et vous ferez apparaître l’objet ou bien la personne/animal correspondant à ce mot. Admettons qu’il faille lâcher un lourd objet sur une balançoire pour vous faire sauter haut, et bien écrire le mot-clé « coffre fort » sera beaucoup plus efficace que « chihuahua ». Simple et faisant appel à votre imagination le concept a sa fan base et en renouvelant les thèmes il avait su garder l’intérêt des joueurs.
Or donc là déjà on perd les stylets qu’on avait pu avoir sur les précédents jeux sur 3DS, par exemple, qui restait la plateforme de prédilection du jeu et qui se prêtait parfaitement à cette mécanique. Du coup déjà niveau maniabilité, même si la « technique » utilisée ici fait le taf, c’est plus lent et moins intuitif. Vous devrez, un peu à la façon des vieux téléphones, choisir dans un menu en forme de roue une des bulles comprenant 4 lettres  que vous choisissez grâce aux 4 boutons de façade sur la manette. Ça parait compliqué par écrit, et si en pratique c’est plutôt simple faudra bien s’en suffire faute d’une meilleure idée.

Visuellement le jeu garde sa patte connue et passe plutôt pas mal à l’écran et surtout sur grand écran, là dessus rien à dire on aime ou on n’aime pas. Là où le problème se pose c’est que la personnalisation des avatars est ultra riche mais il est quasi certain que vu la vitesse de gain de la monnaie virtuelle (qu’on gagne en faisant les minis-jeux) vous ne débloquerez qu’une infime partie de ce qui est dispo. Et c’est bien ça un des problèmes majeurs du jeu : quel intérêt de bloquer autant les éléments cosmétiques ? D’autant plus qu’à part gagner les jeux en eux-mêmes, c’est bien là la seule récompense du jeu. Vous/les enfants aurez certainement lâché le jeu bien avant d’avoir débloqué 1/3 des éléments de costumes dispos. Et ça c’est moche

Le(s) mode(s) de jeu

C’est léger, très léger. Il y a 25 mini-jeux et le fameux mode « showdown » alias « épreuve de force » en Français où jusqu’à 4 joueurs s’affronteront sur un plateau de jeu type « jeu de l’oie » munit de cartes façon « Mille bornes« . Grâce aux cartes que chaque joueur a dans sa main virtuelle vous pouvez avancer sur le parcours de jeu, lançant des pièges pour faire reculer ou défier vos adversaires à des jeux , tout ça selon les tours pendables que la chance mettra entre vos mimines. Niveaux jeux c’est à la fois des jeux de réflexion (simple) et de rapidité qui s’offriront à vous. Typiquement dans l’esprit des Party Games Nintendo (Mario Party, 1/2 switch, etc…).
On trouve également à la volée un mode Duel, un mode bac à sable, un mode… ah bah non c’est tout. Le mode duel permet de faire les mini-jeux librement, le mode bac à sable est plus proche de ce qu’on connaissait avant, c’est à dire que sur un tableau de jeu il faudra régler des énigmes et se débarrasser des gêneurs grâce aux mots-clés.

Scribblenauts Showdown (Switch, Xone, PS4)
Fun voire très fun pour les plus jeunes mais pas assez fourni en modes de jeux. Personnalisation des avatars (super riche) qui se fait avec un grind inutilement long... Sérieusement ne transformez pas les enfants en farmers Chinois. Heureusement le jeu n'est pas trop cher, ce qui ne vous empêchera pas de ne le ressortir qu'avec des enfants car c'est bien là qu'il trouve tout son intérêt.
Graphismes
Modes de jeu
Ce qu'on a aimé
  • L'univers Graphique Scribblenauts.
  • Le prix.
  • Plaira aux plus jeunes, quelques petites heures.
Ce qu'on a moins aimé
  • Vous allez vite tourner en rond.
  • Personnalisation de l'avatar super riche mais à débloquer ad nauseam.
  • Contenu famélique.
2.5Note Finale

A propos de l'auteur

Né avec du FrancoBelge et des Jeux vidéos entre les mains. Dorothée m'a fait découvrir l'Animation Japonaise puis lire des Mangas, Depuis le milieu des années 90 je lis des Comics.

Articles similaires

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer