[CINÉMA] The Amazing Spider-Man 2 : Le destin d'un héros - Comics Prime

The Amazing Spider-Man 2 est sorti il y a un peu plus de deux semaines maintenant dans notre pays, il était temps pour nous de vous dire ce qu’on pensait du retour du tisseur dans les salles obscures…

Fiche technique

The-Amazing-Spider-Man-2-Le-Destin-d’un-Héros-Affiche-02Réalisateur : Marc Webb
Acteurs : 
Andrew Garfield, Emma Stone, Jamie Foxx
Synopsis : Ce n’est un secret pour personne que le combat le plus rude de Spider-Man est celui qu’il mène contre lui-même en tentant de concilier la vie quotidienne de Peter Parker et les lourdes responsabilités de Spider-Man. Mais Peter Parker va se rendre compte qu’il fait face à un conflit de bien plus grande ampleur. Être Spider-Man, quoi de plus grisant ? Peter Parker trouve son bonheur entre sa vie de héros, bondissant d’un gratte-ciel à l’autre, et les doux moments passés aux côté de Gwen. Mais être Spider-Man a un prix : il est le seul à pouvoir protéger ses concitoyens new-yorkais des abominables méchants qui menacent la ville.  Face à Electro, Peter devra affronter un ennemi nettement plus puissant que lui.  Au retour de son vieil ami Harry Osborn, il se rend compte que tous ses ennemis ont un point commun : OsCorp.

Les 15 premières minutes

Spider-Man a été adopté par les habitants de New York et aujourd’hui il est à la poursuite d’une cargaison bourrée de plutonium qui risque de faire péter la Big Apple… pendant ce temps Gwen Sracy (Emma Stone) est à la remise des diplômes de son école et en tant que bonne élève de sa prom’, a la lourde mission de faire le discours de fin d’année, tout le monde est là sauf bien entendu Peter Parker (Andrew Garfield) qui a d’autres chats à fouetter… Finalement notre monte en l’air préféré arrivera in extremis a la cérémonie (sûrement pas celle des Oscars) après avoir déjoué les plans des voleurs de plutonium…

Bon, voilà à quoi ressemble les premières 15 minutes du film, je vous épargne la séquence avec l’explication du comment et du pourquoi de la mort des parents de Peter Parker…. Il faut bien l’avouer le film a un gros atout, de l’action non-stop, avec des plans plus qu’audacieux de l’Homme araignée, le moins que l’on puisse dire c’est qu’on voit le costume de Spidey sur tout les angles et ça, ça fait vraiment plaisir ! Les scènes d’action sont agrémentées d’effets spéciaux bien fichus avec néanmoins un goût forcé pour le slow motion.

visu1tasm2

 Ok mais l’histoire…

C’est là l’un des plus gros point faible du film. Même si Marc Webb tente de nous avoir en lançant une pseudo intrigue amoureuse entre Gwen Stacy et Parker ou encore avec l’introduction d’Harry Osborn (Dane DeHann), on sent bien que ça ne prend pas et ces histoires ne servent qu’à nous cacher la platitude du scénario qui se résume à « Je suis Electro, je suis très énervé et je vais tuer Spider-Man.  » Ce qui rend finalement ce personnage caricatural et risible. Dommage, car Jamie Foxx (Django Unchained, White House Down) est un acteur que j’apprécie. Et puis c’est pas forcément son interprétation qu’il faut blâmer mais plutôt le directeur artistique qui a voulu orienter ce super-vilain de cette façon…

Peter Parker et Gwen Stacey

Si vous avez un peu lu les comics de Spider-Man, vous savez quelle importance cette idylle a eu dans la vie de Peter Parker, et bien ici encore, il y a un problème. Attention loin de moi l’idée de jouer le fanboy, sectaire de l’Homme Araignée, mais faut quand même avouer hormis les incohérences avec la BD, que cette histoire d’amour… eh bien on y croit pas un instant. Les raisons de cet échec sont dues à deux raisons majeures, la première c’est le jeu d’acteur, qui est d’une froideur assez déconcertante, c’est assez difficile à décrire, mais j’ai eu l’impression qu’il n’y avait pas de « passion » ni de sincérité. La seconde chose, est le peu d’importance que le réalisateur a mis sur le fait que Gwen Stacy est au courant du petit secret de Peter Parker et surtout que celui-ci est très loin de la préserver. J’ai comme l’impression que la sempiternelle phrase : « Un grand pouvoir implique des grandes responsabilités » a été oubliée par Webb et l’équipe du film, tout comme le désire de Peter Parker de garder l’anonymat et être le plus discret possible concernant ses pouvoirs…

visu2TASM2

Le lien avec le comicbook ?

Il y a longtemps que j’ai abandonné l’idée d’un film étant fidèle à l’œuvre originale, et je me suis aussi résigné à ce que la plupart des films tirés de comics ou de romans soient une adaptation de ces derniers. Mais avec cet opus il faut bien avouer que Webb (malgré son désire de suivre le comics) nous fait un gros mélange entre univers 616 et Ultimate ce qui peu perturber les fans psychorigides de comics que nous sommes. En fait le réalisateur se contre-fiche de cet aspect et fait de Spider-Man 2 un blockbuster accessible au grand public (ce qui est une bonne chose) mais dénature complètement l’œuvre originale.

Univers étendu ?

Je ne sais pas vraiment quel est le plan de Webb et Sony à ce niveau là, mais il est indéniable qu’ils vont essayer d’introduire un maximum de personnages du « Spider-Vers » et ce second épisode, montre clairement le désir d’exploiter la licence jusque dans ses moindres recoins, mais encore il y a beaucoup d’incohérences et de maladresses dans l’exécution.visutasm23

 Le mot de la fin

Spider-Man : le Destin d’un héros est un film pop corn qui plaira aux kids et aux personnes désireuses de voir un film d’action. Mais pour les fans de comics, ils se sentiront lésés par le traitement de certains passages et l’utilisation « too much » de certain vilain. Soulignons tout de même l’attention toute particulière pour la scène dramatique du film qui faut l’avouer rend très bien sur les écrans.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer