Le Roy des Ribauds T3 - Comics Prime

La fin du cycle 1 annonce la couverture, il est temps de tirer un bilan sur ces trois tomes, après vous avoir dit ce qu’on pense du 3. Surprises ? Rebondissements ? Cliffhangers ?

Scénarios : Vincent Brugeas.
Dessins : Ronan Toulhoat.
Coloriste : Toulhoat Ronan.
Éditeur : Akileos.
Style : Polar médiéval
Date de sortie: Septembre 2017.
Pagination : 134.
Sollicitation : Réfugié dans son bordel, le Triste Sire est acculé par ses ennemis dirigés par le Rouennais. Parallèlement, dans les bas-fonds, un complot se met en place pour détrôner le Grand Coësre et installer Saïf à sa place. En surface comme sous-terre, la tension est à son paroxysme, les armes ont été sorties de leurs fourreaux, et c’est tout Paris qui tremble sur ses bases…

   

 

Le retour du Roy ?

Bon Akileos est en terrain conquis je ne le cache, pas j’ai déjà dit plusieurs fois sur ComicsPrime tout le bien que je pense de cette série incroyable, belle, intelligente, passionnante. Alors voilà le tome 3, la fin du premier cycle, j’ai avalé déjà 2 fois l’ouvrage d’abord pour le plaisir puis pour vous pondre cet article. Force est de constater que selon moi c’est le plus faible des trois. Voilà pour l’ascenseur émotionnel c’est fait ! Mais ce tome 3 ne m’a (semi) déçu qu’à l’aulne de son excellence habituelle. Scrollez plus bas car les raisons de cette (semi) déception vont vous étonner !

C’est important de bien réussir sa fin

On retrouve nos protagonistes là où on les avait laissés. Je vous refait pas le pitch (qui est dans le cadre au dessus) tout va pour le pire à la cours des miracles de Paris. La fille du triste Sire est sous le joug de son grand père et les trahisons et bassesses sont monnaie courante . On avale avidement les pages, puis on se rend compte qu’il va sans doute falloir relire les 2 premiers tomes pour se remettre dans le bain complexe des intrigues de cours. Bon ce n’est pas forcément un défaut ça à part que c’est chronophage vous me direz avec raison. Sauf que après avoir bien pris son temps pour préparer la lecture de cette fin. s’être délecté d’enfin avoir une conclusion à cette histoire haletante,  bah au final à part un twist pas vraiment folichon et qui tombe plutôt à plat, on se doute bien qu’en partant du bas on ne peut que remonter. La sauce avait tellement monté pendant les deux premiers tomes qu’au final cette fin de cycle m’a déçu. A nouveau, on n’est déçu que des choses pour lesquelles on attend quelque chose et ici l’attente était immense. Je boude un peu mon plaisir car je me dois d’être honnête avec vous et une fois la joie (d’avoir la suite) passée bah j’ai un sentiment de « tout ça pour ça ? » et j’attendais bien plus d’un tel chef d’oeuvre de la BD Franco-Belge.

C’est vraiment tribeaud

Graphiquement je trouve ce tome 3 un poils en dessous des 2 premiers et je ne me l’explique pas vraiment au delà de la colorisation moins fouillée. Le style est toujours excellent, le cadrage, la caractérisation sont toujours très malins. Parfois on a un peu de mal à reconnaître qui est qui (mais c’est peut être juste moi) car de nombreuses femmes ont le même look, le héros, son père et Saïf se ressemblent énormément. Je trouve donc la colorisation mon soignée et c’est là mon principal et quasi seul reproche sur la partie graphique, les jeux de couleurs sont parfois trop marqués : montrer les personnes énervées avec les yeux rouges, cases souvent bi-colores, manque de nuances

Le Roy des Ribauds T3
Je rappelle tout l'Amour que j'ai pour cette série que j'ai relu plusieurs fois et conseillée à plein de monde. Mais au plus haut on vole au plus dure est la chute. Je suis loin de dire que ce tome 3 se vautre, mais il n'a pas rempli mes attentes, c'est un peu trop cousu de fil blanc. Malgré tout on attend la suite avec impatience. La saga en elle même mérite 4,5 étoiles sur 5, mais ce tome 3 lui ne mérite pas plus de 3,5 et je suis le premier à le déplorer. Vivement le cycle 2 !
Scénario
Dessins
Ce qu'on a aimé.
  • Saga excellentissime.
  • Complexe et intelligente.
  • Très beau et très bien mis en scène.
Ce qu'on a moins aimé.
  • Moins bien colorisé.
  • Fin moins passionnante que les deux premiers tomes.
3.5grande saga, fin en demi-teinte
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer