Robin et Pop : Teenage Mutant Ninja Turtles-Ghostbuster - Comics Prime

Si l’on avait pu déjà voir nos chers et tendre batraciens mutant faire équipe avec le “Cape Crusader” (Batman / Tortue Ninja sorti chez Urban Comics), il faut avouer que c’est clairement un plaisir coupable ce crossover. Le précédent avec Batman l’avait été également mais ici on joue beaucoup plus sur la nostalgie à mon sens et de plus, le double quatuor réserve de belles surprise.

TEENAGE MUTANT NINJA TURTLES / GHOSBUSTERS

Lorsqu’une nouvelle invention disjoncte, les Tortues se retrouvent dans un tout autre New York. Un New York rempli de fantômes… et avec les S.O.S. Fantômes !

Les deux équipes devront apprendre à s’entendre rapidement parce qu’un nouvel adversaire, qui a resurgi du passé des Tortues, les a suivies et aspire à conquérir la grosse pomme.

Éditeur VF Editions  Flamival
Éditeur VO IDW

4 et 4 : 44 Bonnes raisons de lire ce Comic !

Ne vous inquiétez pas, et ne partez pas, nous n’allons bien sûr pas évoqué 44 raisons de lire ce comic, c’est simplement un clin d’oeil au grand philosophe qu’est JCVD. Pourtant il y en a des bonnes raisons de lire cette histoire, la première à noté, c’est bien évidemment le facteur nostalgie qui joue, présentant 2 univers malgré tout complètement différent mais qui convergent très bien et cela qui plus est tout en respectant les différentes séries. On retrouve donc à l’instar du Batman / Tortue Ninja, un grand ennemi, cette fois-ci KRANG, qui veut dominer New-York (et par le même biais: le Monde) en faisant alliance avec des dieux issue des mythes en général. Il est sûr que de prime abord, cela ne casse clairement pas trois pattes à un canard, mais ce n’est pas ce que l’on attend en premier lieu de ce genre de récit!

On retrouve donc nos 4 tortues voulant tester une nouvelle invention de Donatello, qui va mal tourné, et nos chers héros se retrouveront dans une dimension alternative à la leur, celle des Ghosbusters, cependant pour mettre un peu de piment dans ce récit, le rendre épique et surtout justifier une alliance commune, bien évidement l’un des dieux à fait le voyage inter-dimensionnel.

En effet, selon moi, cela marche bien mieux qu’avec Batman pour la simple et bonne raison c’est que ce double quatuor se complète à merveille, Mickey n’en fait pas des tonnes, Donatello trouve son égal, Raph reste le même et Leonardo est toujours mis en avant mais reste tout de même en arrière par rapport à des choses qu’il ne maîtrise pas forcément cette fois-ci. D’ailleurs Donie est bien plus mis en avant et nos 4 protagonistes de Ghostbusters également.

Proton-Pack ou Katana?

Le choix de l’arme importe surtout quant on mélange des univers complètement différent, ici le Proton Pack prend le pas, si l’on démarre avec les tortue et un style très comic, on enchaîne rapidement sur un style beaucoup plus cartoon propre à la série Ghostbuster. Si au départ, on peut penser que ce genre graphique pourrait paraître très (trop) enfantin, à mon sens il n’en est rien est permet de plus de clairement continuer à jouer sur une certaine nostalgie, alors il est sûr que cela dédramatise le récit dans l’ensemble mais qu’est ce que c’est fun à regarder. Tout comme à lire !

Pour ma part, le travail graphique est déroutant sur le premier chapitre, clairement, cependant, il sait rapidement jouer sur un effet qui plaira surement à une certaine génération qui aurait rêver de voir cela dans un bon dessin animé des familles des années 90.

Pizza Ectoplasmique!

Le charme opère sans aucun doute, on appréciera de retrouver le croisement de ces 2 licences, emprunt de nostalgie NERD / GEEK tout en dégustant une délicieuse pizza.

Il est certain que si l’ensemble de l’histoire marche, ce n’est pas par son  scénario malgré qu’il fasse le travail. Cela ne révolutionnera ni une série, ni l’autre d’ailleurs, ce crossover des familles est simplement là pour divertir, rappeler aux lecteurs ses souvenirs d’antan et lui faire plaisir.

Et ici clairement, le plaisir y est!