Rick & Morty vol.1 chez Hi Comics - Comics Prime

Comme toute série qui se respecte, « Rick and Morty » a droit à son adaptation. Wubba Luba Dub Dub ! 

Scénario : Zac Gorman
Dessins : Cj Cannon, Marc Ellerby
Couleurs : Ryan Hill
Éditeur : Hi comics (vf), Cartoon Network (vo).
Date de sortie: 24/01/2018
Pagination : 128 pages.
Sollicitation : Embarquez dans le vaisseau du génie dépravé Rick Sanchez et de son étrange petit-fils Morty pour un voyage à travers le temps et l’espace ! Des tribunaux en orbite aux prisons intergalactiques infestées de clones malfaisants, aux camps de vacances occupés par des serial killers, rejoignez Rick, Morty, Beth, Jerry et Summer dans un voyage que vous n’êtes pas prêts d’oublier, et qui n’a pas fini de vous faire hurler. De rire. Ce premier tome regroupe des histoires complètement inédites de Rick & Morty. Rick & Morty débarquent en France ! Dans la droite lignée du chef d’oeuvre créé par Dan Harmon et Justin Roiland, Rick & Morty poursuivent leurs aventures hilarantes en Comics et poussent encore un peu plus loin le délire cosmique du nouveau duo préféré de l’animation. Et ce n’est que -burrp- le début !

Avant toutes choses, un petit résumé 

Rick (le grand père alcoolique / misanthrope / pervers / génie sans aucune limite) et Morty (le petit fils peureux / souffre-douleur / naïf) voyagent à travers les dimensions pour vivre des aventures drôles, passionnantes, parfois tristes mais toujours irrévérencieuses.  

Une série qui doit beaucoup à la maturité de ses histoires mais aussi aux personnages secondaires tous plus réussis les uns que les autres. Jerry, Beth, Summer, Birdperson, Mr.Meeseeks font parties d’une galerie de personnages que vous n’oublierez pas. 

 

De la télé au papier

Notre histoire commence par un repas de famille mouvementé (jusque-là, rien d’inhabituel chez les Smith). Jerry reproche à son fils Morty de voguer vers l’inconnu avec son grand père plutôt que de chercher du travail. Ne manquant pas une occasion pour ridiculiser son beau-fils (Jerry), Rick décide de prendre Morty sous son aile pour faire de lui un jeune boursier intergalactique 

A l’instar de l’almanach des sports dans « retour vers le futur », Rick dispose d’une machine lui permettant de prédire l’avenir. Autant dire que les deux compères vont devenir riche, très riche, en très peu de temps. Une situation qui ne laissera pas la « police du temps » indifférente. Si vous suivez la série, vous aurez compris que nous avons le droit à une histoire inédite. Et c’est un premier bon point.  

Zac Gorman (dessinateur et animateur aux multiples projets) utilise le prétexte des dimensions parallèles pour s’intéresser à d’autres versions des personnages. Ce détachement lui permet de s’amuser avec les personnages et de nous donner des histoires fortes, voir tragiques. Comme dans la série, tout peut arriver. Un sentiment d’insécurité qui est grisant. Le style de la série est fidèlement retranscrit à tel point que le changement de dessinateur ne se fait pas sentir.  

La peur de la déception

J’aborde toujours les adaptations avec crainte. On se rappellera ma déception quant aux comics Dark souls, mais on pourrait aussi parler des comics Adventure Time qui me laissent tout simplement de marbre (alors que la série animée me fait passer par toutes les émotions).  

Car adapter une œuvre sur papier c’est mettre de côté différents éléments qui font la réussite de celle-ci. Pour « Rick and Morty » c’est la perte du doublage qui m’inquiétait. Véritable prouesse et toujours juste, les doubleurs ont vraiment donné vie aux personnages en leur imaginant des tiques de langages et autres intonations inimitables. Le « Oh la vache » de Morty ou les différents rots de Rick en plein milieu d’une phrase en sont les exemples parfaits. 

Et bien je suis ravi de pouvoir dire que je tiens enfin une bonne adaptation entre les mains ! Fidèle à l’œuvre originale, c’est un réel plaisir de découvrir les nouvelles aventures de ce duo improbable. Un parfait mélange d’humour noir, de cynisme et de sentimentalisme.  

En publiant les 5 premiers numéros de cette série qui en compte maintenant une trentaine, on ne peut qu’encourager Hi Comics de suivre cette voie.

Rick & Morty vol.1 chez Hi Comics
On aurait pu craindre un comic insipide surfant sur la vague de popularité de la série. Il n’en est rien.   On aurait au mieux espéré une friandise pour attendre la saison 4 de Rick & Morty qui n’arrivera pas avant 2019. On a, au final, encore mieux que ça !   Vous avez ici une véritable histoire de « Rick and Morty ». Ceux qui connaissent la série savent que c’est du tout bon, les autres n’ont plus qu’à découvrir. 
Scénario
Dessin
On a aimé
  • Aussi prenant que la série mère
  • Un bon point d’entrée
  • Une édition de très bonne facture
On a moins aimé
  • Des dessins fidèles mais qui ne plairont pas à tout le monde
4.4Note Finale

A propos de l'auteur

Lecteur poilu de comics depuis plus de 13 ans, mes premiers comics ont été Killing joke et Spawn. Mes goûts sont relativement variés. J'aime quand c'est sale (Preacher, Punisher), j'aime quand ça fait pleurer (Saga), j'aime quand c'est juste beau (Sandman, all star Superman), quand ça part dans tous les sens (adventure time, Madman, Scott Pilgrim ), quand ça défoule (Old man Logan, Ultimates, Butcher Baker), quand c'est irrévérencieux (Transmetropolitan). Fervent défenseur du Comics et travaillant à la FNAC de Bruxelles, je mets tout en oeuvre pour initier les gens à cet univers.

Articles similaires

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer