REVIEW VO : Sonic Genesis - Comics Prime

Si nous aimons tous les comics il faut bien avouer que parfois, on souffle un peu en lisant un énième tome de Batman ou des Avengers. Bien qu’elles soient la plupart du temps une valeur sûre, les grosses licences ont tout de même de quoi blaser les lecteurs qui s’en tiennent à ses dernières… alors pourquoi se priver d’aller voir ailleurs ?  Petit tour du coté de la Green Hill Zone et du hérisson le plus rapide du monde.

Fiche Technique

sg-tpb1-0

Dessin : Patrick Spaziante, Ben Bates
Scénario : Ian Flynn
Editeur : Archie Comics
Sollicitation : Afin de mener à bien un plan secret, le Dr. Eggman a inventé une nouvelle machine démoniaque qui a rebooté toute la planète ainsi que les souvenirs de ses habitants. Sonic aura donc beaucoup à faire pour ramener le monde à son état d’origine tout en tentant de se rappeler du passé que leur à volé le Dr Eggman !

 

Un pitch simple et efficace

Alors qu’il combat les machines dans la forteresse du sombre Dr Eggman, Sonic refuse d’écouter sa partenaire Sally (que vous connaissez peut-être du dessin animé sonic) qui lui dit que le temps presse. Trop occupé à s’amuser avec le joujou du bon Dr, Sonic entend avec effroi les tirs de blaster et les hurlements de Sally. Touchée de plein fouet et au bord de la mort, Sally ne répond plus tandis qu’Eggman lance sa nouvelle invention ; une machine pour rebooter la planète entière et les souvenirs de ses habitants !

A son réveil, Sonic se retrouve dans un monde que nous connaissons bien, la Green Hill Zone ! Embrouillé par la machine du Dr Egmman, ce dernier ne se souviens de rien et rencontre de nouveaux alliés qui sont en réalité ses amis de toujours. Avec Sally, Boomer, Antoine et bien sûr Tails, Sonic va devoir traverser de nombreux pièges pour découvrir ce qui arrive à sa planète et aux animaux de Moebius.

Un retour dans le passé pour Sonic… et pour le lecteur !

Avec plus de 200# à son actif, le comics Sonic n’en est plus à son coup d’essai. Dans cet arc, l’éditeur nous propose un véritable retour aux sources en plongeant le héros (et le lecteur) au sein de l’univers des jeux vidéo Sonic en tirant la corde sensible.

Le moins que l’ont puisse dire, c’est que ça fonctionne ! Tout au long de l’aventure, Sonic croisera les robots qu’il a affronté pour la première fois sur sa cartouche Genesis ainsi que les zones correspondantes. C’est donc avec une certaine excitation qu’on tourne les pages pour découvrir sur papier des endroits tels que la « Marble Zone », « Scrap Brain Zone » ou encore la « Chemical Plant Zone » qui ont été retranscrites avec une fidélité assez déconcertante, tant dans leur construction que leur aspect visuel.

En parlant de visuel, c’est Patrick Spaziante qui s’occupera de la majorité des dessins, accompagné de Ben Bates pour l’épilogue du titre. Pour ma part, j’ai rarement vu ce degré de finition dans un comics de style cartoon et cette qualité sera constante tout au long de l’arc, tant au niveau du dessin lui même que des couleurs (signées Matt Herms). Comme tout arc qui se respecte, Sonic Genesis vous donnera envie de lire sa suite, libre à vous de succomber à cet appel.

Entre VO et VF

Certains l’auront peut être remarqué : ce titre est sorti en VF sous la coupe des Editions Delcourt, alors pourquoi vous parler de la VO ? La réponse est simple, pour une question de prix et de public. Si vous avez connu les dessins animés Sonic (et que vous avez donc un certain âge) , je ne peux que vous conseiller la VO qui vous coutera non seulement moins cher mais qui vous évitera aussi de vous cacher dans un placard pour lire votre album; la VF rendant très terre-à-terre les dialogues.

En contrepartie, si vous voulez faire découvrir Sonic à votre fils ou à un neveu, la VF est bien sûr toute indiquée. Le format VF est proche du franco belge (grand, cartonné et comprenant environs 50 pages) et comporte déjà l’adaptation de la saga suivante, inspirée par le jeu vidéo Sonic Generations.

Le mot de la fin

Pour ceux qui voudraient se replonger (à court ou long terme) dans l’univers du hérisson bleu, Sonic : Genesis semble être le meilleur point d’entrée de la saga depuis plusieurs années. Accessible, graphiquement superbe et bourré de nostalgie, cet arc se laisse lire d’un bout à l’autre avec une envie de découverte constante.

Final_Zone_Archie

 

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer