Review VF : Spider-man / Black Cat : L'enfer de la violence - Comics Prime

La collection Marvel Deluxe réédite régulièrement des histoires dans un joli format pour un prix intéressant. Voici l’occasion pour vous de découvrir une belle histoire en tandem dessiné par le grand Terry Dodson.

Fiche Technique

CouvMarvel Deluxe : Spider-man / Black Cat : L’enfer de la violence
Scénario : Kevin Smith
Dessin : Terry Dodson
Encrage : Rachel Dodson

Sollicitation : Felicia Hardy, alias Black Cat, tente de retrouver une vieille connaissance qui a mystérieusement disparue. Parcourant New York à la recherche d’indices, elle croise la route de Spider-Man. Ce dernier mène une autre enquête qui concerne la mort d’un étudiant victime d’une overdose. Et si les deux affaires étaient liées ?
(Contient les épisodes US Spider-Man/Black Cat 1-6)

Le titre en anglais (« The Evil that Men Do ») vient de la pièce « Jules César » de William ShakespeareDans la pièce, Marc-Antoine dit, en parlant de César : « The evil that men do lives after them; The good is oft interred with their bones. » En français : « Le mal que font les hommes vit après eux ; le bien est souvent enterré avec leurs os. »
Si j’ai acheté ce tome à l’origine c’est à la fois pour le duo Spider-man / Black Cat mais également et surtout pour le duo Dodson. Je suis comme beaucoup, un grand du travail des Dodson, surtout en ce qui concerne les personnages féminins … ^^’

J’avais déjà eu le plaisir de reluquer les courbes généreuses de M. Dodson sur la série « Songes » (disponible chez les Humanoïdes Associés), un régal pour les yeux. C’est donc avec un certain engouement que j’ai acheté ce tome.

Parker et Matt
Je ne cherchait pas une bonne histoire, mais une belle histoire. J’ai eu les 2.

Dans cette aventure, on découvrira la jeunesse de Black Cat et ce qui l’a poussée à devenir qui elle est ainsi que sa relation avec Peter Parker. On croisera évidemment plusieurs héros de l’univers Marvel (Daredevil, …) sans pour autant dénaturer le micro-univers Spider-man. Si le méchant au début peut vous paraitre pauvre dans le fond comme dans la forme, ce révélera au fur et à mesure du récit pour un final intéressant.
Je ne m’étends pas plus sur l’histoire (elle est déjà assez courte) pour revenir brièvement sur le dessin qui est juste magnifique. Dodson nous offre un visuel sublime (Black Cat est juste gorgeous) qui à lui seul justifie la lecture de ce tome.

En bref, la Chatte Noire dessinée par Dodson …. c’est à lire et à découvrir dans Spider-man / Black Cat : L’enfer de la violence.
Attendez …. Spider-man ? mais on s’en fou on veut juste Black Cat …. ah mais oui j’oubliais … La Chatte Noire chez nous n’est pas aussi populaire que le tisseur.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer