REVIEW VF : Off Road (dossier Sean Murphy partie 3/3) - Comics Prime

« Il parait qu’une fois qu’on a touché le fond, on ne peut que remonter »img top offroad

album-cover-large-20033Scénario : Sean Murphy
Dessin : Murphy Sean
Éditeur : Urban Comics (et Oni Press en VO)
Collection : Urban Indies

 Sollicitation : Trent, étudiant en Beaux-Arts, vient de se faire plaquer par sa copine, Greg ne sait pas quoi faire de sa vie malgré sa fortune familiale, et Brad est un brave gars dont le père lui mène la vie dure… Un peu désaxés et en plein questionnement sur l’existence, les trois amis décident de faire une virée sauvage dans la jeep flambant neuve de Greg avant de rejoindre une soirée. Mais l’aventure tourne court lorsqu’ils se retrouvent embourbés au milieu de nul part. Piégés, Trent, Greg et Brad vont vivre une de ces expériences qui détruit une amitié ou la soude à jamais…

Œuvre de jeunesse de Sean Murphy, ca dit tout et rien à la fois, mais disons que le pti gars c’est lancé pour la première fois en solo aux dessins et à l’écriture et s’est retrouvé publié. Soyons direct et honnête, aussi bien scénaristiquement que graphiquement on est loin de Joe ou de Punk Rock Jesus ou même de The Wake. Maintenant que c’est dit, parlons des qualités de ce titre. Bien que Off Road suit un schéma bien connu : le road trip entre potes qui tourne au voyage initiatique, il fourmille d’éléments rafraîchissant et qui le rendent hautement sympathique et je placerai en premier plan sa naïveté. Ça peut paraître bête à dire ou sembler retourner de la critique négative, mais dans notre société moderne formatée, politiquement correcte, embourbée dans les stéréotypes, quand avons nous encore le temps de nous abandonner à la naïveté ? Le bonheur simple d’une histoire simple.

middle off roadNiveau scénario, comme on aime dire à la télévision/cinéma : ce récit est basé sur des fais réels (ce qui au final ne veut rien dire, mais là n’est pas le débat), On reconnaît nettement Sean Murphy en Trent le héros de l’histoire. Le bouquin est rempli de blagues potaches entre meilleurs amis, j’en veux pour exemple les blagues sur les mères et les insultes qui fusent. On se prend à sourire régulièrement et le récit se suit rapidement et sans prise de tête.

Niveau dessin, c’est une remontée dans le temps pour tous les lecteurs qui ont déjà lu ses œuvres plus récentes et comme je l’ai déjà dit, plus abouties. Il s’agit ici encore d’un livre en noir et blanc et le style fouillé qu’il adoptera par la suite rendra bien mieux que certains cases dépouillées ici, et c’est vraiment là le point négatif que je donnerais à ce comicbook: Les cases sont malheureusement parfois bien vides de décors. Au niveau des personnages on retrouve avec plaisir des détails pour lesquels on comprend vite l’évolution jusqu’à son style actuel.

Conclusion :
Fort de l’aura actuelle de l’artiste, les amateurs et les collectionneurs auront là une belle oeuvre pour débuter leur ligne du temps des parutions en VF de œuvres de Sean Murphy. Ce comicbook est drôle et simple comme un bon moment entre potes, il ne changera pas votre vie mais vous rappellera avec nostalgie des souvenirs grâce à des thèmes abordés comme : l’amitié, les peines de coeur, grandir/mûrir, faire des choix.

Comme dit plus haut ce sont là les thèmes habituels de nombreux récit de voyages initiatiques mais celui là n’est ni moins bon ni moins mauvais et il a pour lui une naïveté rafraichissante et l’avantage de n’avoir aucune prétention et d’avoir Sean Murphy aux dessins !

bottom off road

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer