REVIEW VF : Marvel dark : Silver Surfer : Requiem - Comics Prime

La collection Marvel Dark ne cesse de s’étoffer après Venom vs. Carnage, Wolverine : Evolution ou le très bon Thor : Vikings, c’est au tour du Silver Surfer de rejoindre la gamme cartonnée et classieuse de Panini Comics.

Fiche Technique

La_Lame_d'Azrael

Marvel dark : Silver Surfer : Requiem
Scénario : J. Michael Straczynski
Dessin : Esad Ribic

Sollicitation : Considérée par les inconditionnels comme une des plus belles épopées du Silver Surfer, Requiem revient dans la collection MARVEL DARK. C’est la dernière aventure du Surfer, son ultime voyage à travers le cosmos, et il a beaucoup de choses à régler avant de quitter cette vie à jamais…

(Contient les épisodes US Silver Surfer: Requiem 1-4)

Mais qui est ce surfer ?

Le surfer d’argent a toujours intrigué, Stan Lee et Jack Kirby ont lancé le personnage dans les années 70 s’inspirant du sport cool envahissant les plages de la Californie… Malheureusement le héros cosmique n’a pas eu la vie facile au sein de la Maison des Idées, la série allant d’annulation en annulation, le surfer n’a jamais vraiment eu l’adhésion du public américain, par contre outre atlantique il avait paraît-il son petit succès, sûrement dû en grande partie au côté lyrique et philosophique du personnage… Aujourd’hui souvent relégué à des featuring ou des apparitions au côté du Dévoreur de Monde, le bien nommé Galactus !
visussr1

Une envie de faire le bien…

L’histoire débute avec le retour sur Terre de Norrin Radd alias le surfer d’argent. En temps normal, sa venue est synonyme de désastre mais cette fois il cherche un remède au mal qui le ronge. C’est donc tout naturellement qu’il va frapper à la porte du Baxter Building. Reed Richard est bien obligé d’admettre qu’il ne peut rien faire pour son ami dés lors condamné. C’est en réfléchissant à tous ce qu’il a entrepris et surtout à comment il est devenu le Silver Surfer que Norrin Radd a comme une révélation et décidé de faire pour une dernière fois le bien sur la planète qui l’a accueilli mais aussi dans le cosmos, sa dernière quête peut désormais commencer…
visu3ssr

La première partie du récit se focalise sur une conversation avec Spider-Man, qui tourne autours de la quête du Surfer ou comment il pourrait offrir pendant un instant la Paix à l’humanité, mais sans qu’il y ai d’effets papillons désastreux. La seconde partie est beaucoup plus cosmique et notre héros va essayer de résoudre un conflit spatial qui fait rage depuis des lustres.

On est vite happé par le récit de Straczynski outre le fait que l’on assiste à la mort d’un des héros les plus mythique de la Maison des idées, on apprend plein de choses à son sujet et il est facile d’éprouver de l’empathie pour ce personnage écorché vif. J’ai été aussi surpris par la réaction des antagonistes entourant le Surfer d’Argent dans les derniers moments de sa vie, des moments où l’ont se surprend à verser une petite larme…

Ascenseur émotionnel :

JMS, nous montre avec cette histoire qu’il n’a plus rien à prouver pour jouer avec les émotions du lecteur, on passe du sourire aux larmes en quelques pages. C ‘est vrai qu’à la lecture du quatrième de couverture, on pourrait s’attendre à un récit larmoyant, qui tire sur la corde de la sensibilité exacerbée, mais là où Straczinski est très fort c’est dans le fait qu’il arrive à nous faire passer des émotions, sans en faire des tonnes et raconte tout simplement les derniers jours d’un type entouré de ses amis. Sauf que ce type c’est le Surfeur d’Argent et comme je l’ai dis plus haut, on se rend compte que ces super héros restent tout de même bien humains et sont naturellement habités d’une âme et de sentiments.
Soulignons aussi le dessin du talentueux Esad Ribic, qui nous montre encore une fois qu’il sait retranscrire les tragédies, avec son trait bourré d’émotion et d’une justesse proche du photoréalisme, ce qui donne une véritable sensation de proximité avec le lecteur et les protagonistes du récit.
visussr4

En définitive…

Avec Requiem Straczynski et Ribic nous content la mort de l’un des héros les plus emblématiques de ces 50 dernières années et nous livrent un récit sensible et profond, s’attardant sur une question : quelles sont les dernières choses que vous feriez si demain était votre dernier jour ?

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer