Reborn - La vie après la mort selon Millar - Comics Prime

Enfer, paradis, que dalle….vous avez peut-être fait votre choix. Et ben, Mark Millar aussi, et c’est le champ de bataille qui vous attend dans Reborn !

Scénarios : Mark Millar
Dessins : Greg Capullo
Encreur et coloriste : Jonathan Glapion, FCO Plascencia
Éditeur : Image comics et en VF Panini comics sortie le 25/10/2017
Sollicitation : Lorsqu’on meurt, on ne va ni au Paradis, ni en Enfer mais dans un nouvel univers où il faut se battre pour survivre. On y retrouve aussi les gens qu’on a aimés… et ceux qui nous détestent.

                                                                                                                                                                                                                                                                                 
                                                                                                                                                                                                                                                                                 


Total eclipse of the heart

Notre histoire va suivre l’aventure de Bonnie Black, une vieille dame sur le point de mourir et qui a vu perdre son mari dans une fusillade 14 ans plus tôt. Pas très glamour me direz vous. Oui, Millar plante le décor extrêmement rapidement. Léger background, ou Bonnie reste sceptique sur son après mort, flashbacks qui vous foutent la larmichette, lumière blanche…..

Changement d’ambiance. Bonnie se retrouve en plein champ de bataille. Le genre de bordel ou vous n’êtes clairement pas prêt. Orques vénères, dragon gameofthronesque , sorcier….et vaisseaux à la Terminator 2. En face (ben oui, il faut bien un minimum de deux camps dans une bataille), un gros barbare avec la hache qui va bien et son armée d’hommes armés de pisto-lasers ! Jusqu’ici tout va bien. Petit détail à ne pas omettre, Bonnie à retrouvé ses 25 ans et le sauvageons qui lui a sauvé les miches n’est autre que son….père ! Comment vous vous êtes fait niquer, vous avez cru que c’était son mari….comme moi en fait 😉

Dessine moi un monstre

Evidemment, je ne peux pas vous raconter le reste des 6 issues mais juste vous donner mon ressentis.
Millar se fait un kiffe. Il nous décrit un monde fantasy bien fun et coloré. Chaque numéro amène un cliff de qualité et l’histoire avance très proprement. Seul truc énervant pour moi, c’est que Bonnie sera soit disant « l’élue attendue ». Celle qui va rétablir l’équilibre….vous voyez le délire. La plus value viendra ici de son dessinateur, Greg Capullo.
Après cinquante numéros sur Batman, on voit directement que le gars voulait aussi se faire plaisir. De la fantasy, du médiéval, Greg gère. Quand tu as plié le game sur Spawn, la giclée de sang, tu maîtrises (surtout que tu récupères ton encreur et coloriste que tu avais sur Batou). Quand tu tiens la baraque sur de très longs runs, imaginez vous les splash pages sur 6 issues !

Comme sur la plupart de ses derniers projets (Chrononauts et Empress pour exemple), Mark Millar laissera une porte ouverte. Mais, Bonnie retrouvera-t-elle son mari ? Mettra-t-elle fin à cette guerre ? Est-elle vraiment morte !?
Rendez-vous fin octobre en VF ! Ah ! J’ai oublié….on parle du fait que Netflix pourrait le faire ça !?

Reborn - La vie après la mort selon Millar
La vie après la mort ou l'amour après la mort ? Waow ! Attention les yeux !
Scénario
Dessins
Ce qu'on a aimé
  • Simplicité
  • Efficacité
  • Capullo biensûr !
Ce qu'on a moins aimé
  • Certaines facilités
4.1Note Finale
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer