Nailbiter T3 : L'odeur du sang - Comics Prime

La série nous a, au fil des deux premiers tomes, maintenue sous pression, et quelle pression ! Si en général la transition se fait au tome 2 ici elle a lieu au tome 3. Williamson et Henderson nous dévoilent un peu plus lé vérité sur la ville de Buckaroo, sur le passé des personnages tout en faisant avancer la (glaçante) histoire principale. A vouloir trop en donner est ce qu’on arrive à vraiment contenter tout le monde ?

Scénarios : Joshua Williamson.
Dessins : Mike Henderson ( et Adam Markiewicz).
Coloriste : Adam Guzowski.
Éditeur : Glénat Comics (Image Comics en VO).
Style : Thriller/Policier. (pour public averti)
Date de sortie: 07/06/2017.
Pagination : 126 pages.
Sollicitation :

Le diable passe à table ! Buckaroo, Oregon. Alors qu’il enquête sur la disparition de son meilleur ami, l’agent Nicolas Finch de la NSA fait équipe avec le diable en personne : Edward « Nailbiter » Warren, tueur psychopathe réputé pour dévorer les ongles de ses victimes. Ensemble, ils découvrent que cette affaire a sans doute un lien avec le fait que cette petite bourgade paumée des États-Unis a vu naître 16 des pires serial-killers de l’Histoire. La clé de cette morbide énigme se cache-t-elle dans l’esprit malade de Nailbiter ?

Nailbiter se confesse dans ce nouvel arc ! Alors que le voile se lève sur les mystères qui entourent Buckaroo, l’horreur se fait de plus en plus pesante… Aurez-vous le courage de venir à bout de ce thriller haletant, mêlant le mystère de Twin Peaks à l’horreur de SE7EN ?

Mais que fait la police ?

Résumé Nailbiter arrivé à son Tome 3 serait non seulement un crime mais une tâche bien trop longue et indigeste pour un article. Joshua Williamson nous a déballé une palette de personnages pleins de secrets que ça soit chez les gentils ou chez les méchants, il aime brouiller les frontières du bien et du mal tout en nous rappelant les perversions tapies dans chaque êtres humains. On a donc droit ici au passé de la Shériff Crane et de sa rencontre et amourette adolescente avec Edward Warren. Mais aussi à la présentation du curé du coin qui à une idée derrière la tête et cette idée n’est pas une simple vengeance pour notre plus grand plaisir/dégoût. Le scénario principal avance également dans les différents lieux maintes fois vus maintenant et surtout cette grotte énigmatique sous… Roulement de tambours… Le cimetière de Buckaroo. Et c’est là qu’on arrive à ce qui m’a déplu dans ce tome. Le sentiment de remplissage, un remplissage super bien foutu, mais on nous tient en haleine avec des situations qui frisent le ridicule. Au bord de la confession le scénariste nous trouve toujours un twist pour retarder la révélation. Alors certes il maintient la tension et la surprise, mais au bout de la troisième fois où, prêt à tout dire, une foule en colère, un tueur en série jouette, un autre tueur en série vénère, … fini par couper la révélation, qui est là, prête à être libérée enfin, bah ça gâche la finalité du bouquin « ah bah je viens de balancer 15 balles dans un bouquin qui promettait des réponses et pour lesquelles j’ai eu un aperçu et un « à suivre » frustrant« .

Et donc vous me dites que Buckaroo a le syndrome Gotham et n’est pas encore une cité fantôme ?

Mike Henderson n’est certes pas le plus flamboyant des artistes, mais il maîtrise grave son sujet, c’est clair en toute circonstance, efficace, lisible et nerveux. Et quand il se fait remplacer par Adam Markiewicz au chapitre 12, la transition se fait au calme sans choquer les yeux. Big up à la double page qui mêle torture et assassinat/boucherie dans le premier chapitre. L’auteur en est particulièrement fier d’ailleurs vu qu’un petit cahier lui est réservé en fin de bouquin. C’est pas ultra original ni novateur mais perso ça m’a bien fait re-rentrer dans cet univers où la moralité s’efface et devient floue. La perversion est affichée devant vos yeux et rendue de façon splendidement efficace (je dis ce que je veux !)

Nailbiter T3 : L'odeur du sang
Ma note du scénar baisse pour ce tome 3. Le T1 et 2 avaient foutu la barre vraiment haute et ce n'est pas vraiment déçu que je sors de cette lecture mais impatient et frustré. Je suis fan du boulot de Henderson aux dessins. J'espère que Williamson va pas trop nous faire languir et jouer avec nos nerfs trop longtemps, sous peine de nous perdre (si cela est possible une fois accroché par le récit de cet univers).
Scénario
Dessins
Ce qu'on a aimé
  • Froid, pervers, non manichéen.
  • On en veut sans cesse plus.
  • Le cliffhanger qu'on attendait !
Ce qu'on a moins aimé
  • Remplissage scénaristique sur ce T3.
  • On aurait aimé la qualité des T1 et 2.
  • Ça se lit trop vite.
3.7Transition sanglante

A propos de l'auteur

Né avec du FrancoBelge et des Jeux vidéos entre les mains. Dorothée m'a fait découvrir l'Animation Japonaise puis lire des Mangas, Depuis le milieu des années 90 je lis des Comics.

Articles similaires