Le Troisième Testament : Julius Livre 5 - Comics Prime

La conclusion du prequel du Troisième Testament. Où l’histoire de Julius de Samarie passe du périple initiatique au récit de guerre.

Scénario : Alex Alice.
Dessins : Timothée Montaigne.
Couleurs : François Lapierre
Éditeur : Glénat.
Date de sortie: 28 février 2018.
Pagination : 80 pages.
Sollicitation : Ivre de sa soif de vengeance, Sayn a désormais pris la tête des homme-corbeaux, ces guerriers immortels et sans pitié. Puisqu’il n’a pas pu accéder au royaume du Ciel, il deviendra le seigneur de la Terre. Sa prochaine étape est le temple de Jérusalem, cité assiégée où Juifs et Romains semblent se faire la guerre depuis toujours. Mais face à ce nouvel adversaire, ils vont devoir unir leurs forces. Julius le prophète, le Romain converti, est sans doute le seul capable de les convaincre. Mais en aura-t-il le temps ? Car déjà, le ciel s’assombrit au pas des légions noires…

Alex Alice nous offre enfin la conclusion en apothéose d’une série unique en son genre. Ambitieuse, profonde et épique, Le Troisième Testament – Julius est une série magistrale à la croisée des genres, entre péplum, quête initiatique et fable ésotérique, portée par la puissance du dessin de Thimothée Montaigne, plus spectaculaire que jamais !

Sayn

Le Sar ha Sarim, l’élu fallatieux et immortel, a été décroché de sa croix par le sénateur Modius. Ce dernier lui fait entrevoir les possibilités que lui offre l’armée des hommes-corbeaux, reliquats maudits de Gomorrhe. Après avoir enfermé un Modius devenu immortel, le Sar ha Sarim (qui deviendra le Comte de Sayn de la première série) marche avec ses légions noires sur Jérusalem pour s’approprier la Parole de Dieu et, accessoirement, amorcer la fin des Temps.

Je m’arrêterai là afin d’éviter les lettres de menaces.

 

Julius

Julius, général romain déchu, est revenu en Judée pour mettre la Parole de Dieu en sûreté. Il retrouve un pays divisé depuis que le Sar ha Sarim a été crucifié par les romains. Julius, le converti, a changé mais n’est pas en odeur de sainteté auprès des peuples de Judée qui lui réservent un accueil mitigé. Au fait des manœuvres de Sayn, Julius tentera de fédérer juifs (déjà entre eux) et romains pour tenir tête aux légions noires et protéger le rouleau contenant le Troisième Testament lors du siège de Jérusalem.

Je m’arrêterai là également pour éviter les lettres de menaces.

 

Apocryphe

Ce cinquième tome conclut admirablement la série dédiée à Julius entamée en 2010 par Alex Alice et Xavier Dorison. Pour rappel, ce prequel conte l’origine du Troisième Testament et l’origine des différends qui opposèrent le Comte de Sayn à Conrad de Marbourg dans la première série. Le tout se déroulant dans un contexte historique (aménagé pour l’occasion) et sous des airs d’apocryphe.

Le Troisième Testament (premier du nom) fut une de mes premières découvertes « hors des sentiers battus » à l’époque où j’étais encore puceau boutonneux et quelle claque (après plus de 20 ans, je ne pense pas en être encore remis) ! Tout y était, le côté historique (malgré quelques libertés), le côté théologique, la réflexion sur les crapuleries qui ont pu être commises (et, accessoirement, le sont encore) au nom d’un principe discutable et j’en passe. Ce prequel instille parfaitement les éléments de la série originelle et pourrait presque se hisser à son niveau (on est loin d’une (George) Lucasserie).

Malgré le côté prêchi-prêcha inhérent au contexte, l’ensemble est (très) bien balancé entre le périple initiatique et le récit de guerre. Néanmoins, si vous n’avez pas lu les tomes précédents, je vous invite à rattraper le coup. Ou passez votre chemin. Au choix.

 

Le Troisième Testament : Julius Livre 5
Le Troisième Testament reçoit une digne fin à son prequel. Et même si je déplore l'absence de Xavier Dorison pour ledit prequel, il faut avouer que le boulot a été solidement plié et que j'y reviendrai avec plaisir.
Dessins
Scénario
Ce qu'on a aimé
  • Le siège de Jérusalem (encore un)
  • Le côté apocryphe
Ce qu'on a moins aimé
  • L'absence de Xavier Dorison (depuis quelques tomes déjà)
  • L'inévitable "prêchi-prêcha"
4.3Note Finale

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer