Le Sauveur - Sauve qui peut ? - Comics Prime

Le papa de Spawn + un scénariste top de Spawn + un dessinateur énorme … sur papier le contrat est déjà rempli. Mais y-a-t-il quelque chose à sauver du Sauveur !?

Scénario : Todd Mc Farlane – Brian Holguin
Dessins : Clayton Crain
Editeurs : Image comics – Delcourt
Date de sortie : Mars 2017
Sollicitation :  À la suite d’un crash d’avion, un homme visiblement sans passé ni identité ni mémoire, fait son apparition. Il semble doté de pouvoirs quasi-divins, qui ressemblent à s’y méprendre à ceux d’un mec dont on nous a parlé au catéchisme. Qu’il soit une menace ou un héros, personne ne peut cependant ignorer sa présence. Et si l’homme le plus puissant, donc le plus dangereux du monde… était aussi celui capable de le sauver ?

 

 

 

 

Revient parmi les tiens

Nous voilà dans l’Iowa, dans la petite bourgade qu’est Damascus (on commence direct avec une référence biblique) ou un crash d’avion va nous amener le sauveur. Fin’, nous amener le sauveur…on y reviendra.
L’histoire ici va se diviser entre quatre protagonistes. La journaliste qui décide de rester un peu plus longtemps sur sa terre natale pour son article ( Mc Farlane et les journalistes = une grande histoire d’amour), la policière qui va enquêter, l’ado rebelle en plein questionnement métaphysique et l’A.P.R.A.D (l’Agence pour les Projets de Recherche Avancée de Défense).
Pêle-mêle ils vont se rencontrer pour pas grand-chose au final, retrouver le gars qui a sauvé une gamine de l’avion.
Le « sauveur » va apparaître-disparaître car lui aussi se pose des questions sur lui-même, sur son passé (qui est très mal mis en abyme, scénaristiquement et graphiquement parlant) pour de toutes façons ne quasi pas utiliser ses pouvoirs…..ça, c’est fait !

« Ce n’est pas ma mère, Todd ! »

Grand fan de Spawn sous la lune, je connais assez bien l’écriture du maestro Mc Farlane. Dieu contre le diable, l’enfer contre le paradis, etc, etc…
Le problème ici, c’est que j’ai eu un peu la même impression que ma lecture des numéros 200 à 250 de Spawn. En résumé, Jim Downing remplace l’ancien Spawn et utilise ses pouvoirs un peu à la Jésus. Plein de trames sont lancées sans trop de réponses et la fin, je n’en parle même pas.
Maintenant, ça a le mérite de changer des supers-héros. Le voir écrire une enquête (un peu polar) c’est plutôt sympa mais ça reste assez confus et relou. Après, connaissant Todd, je me demande ce que Brian Holguin a écrit. Voulant toujours avoir la main mise sur ses productions le bougre.
Je pense que vous aurez compris que cette histoire (pour moi) n’était pas vraiment folle. Le point positif vient du dessin.
Clayton Crain fait le taf,  mais même là,  est en dessous de ce qu’il délivre habituellement. Son style full numérique est bien présent, certains flous et effets sont magiques. Par contre, sur certains visages (c’est peut-être fait exprès) aucun détails, comme si ils avaient été oubliés. Chelou.

Le Sauveur - Sauve qui peut ?
Comme je me posais des questions sur ma lecture et que je suis un enfoiré, j'ai demandé à Madame Twhip de le lire. Réaction : "C'était bien mais je n'apprécie pas vraiment le dessin". Pour info, elle ne lit pas de comics à part du Skottie Young. Pour moi, le titre s'adresse aux fans des scénaristes, après, faites vous votre avis....Amen.
Scénario
Dessins
Ce qu'on a aimé
  • Les dessins de Crain
Ce qu'on a moins aimé
  • Le scénario pas très clair
  • Questions sans réponses
  • Fin ouverte inutile
2.4Note Finale

A propos de l'auteur

Articles similaires