Lazarus tome 02 Ascencion - Comics Prime

Retour dans le monde de Forever. Un monde dirigé par des riches familles, où la vie n’est agréable que si on a quelque chose à leur apporter. Un monde qui ne demandait qu’à se développer. Et ce monde, vous allez apprendre à le connaitre dans ce deuxième tome aussi hypnotisant que percutant.

501 LAZARUS T02[BD].inddLazarus tome 02 : Ascencion
Scénario
 : Greg Rucka
Dessin : Michael Lark
Éditeurs : Glénat (VF), Image (VO)
Pagination : 128 pages

Sollicitation : Dans un futur dystopique, le gouvernement est un concept archaïque, les richesses du monde sont farouchement acquises par quelques familles qui règnent de façon despotique. Forever Carlyle est l’ange gardien de sa famille… son « Lazare » ! Dans cet épisode : Forever démasque une rébellion prenant source dans les rues de Los Angeles. Dans le même temps, les Barret, une famille de Déchets tombée en disgrâce, part pour un voyage de 500 miles pour Denver. Leur but : se faire repérer par les Carlyle et entrer à leur service…


Un univers qui colle à la peau

Je ne sais pas vous mais moi quand j’ai finis le premier tome de Lazarus, j’ai ressenti un manque. Une sensation aussi agréable que déroutante. Car les personnages, l’univers et l’ambiance qu’a créés Rucka sont tout bonnement fascinants. Voilà donc pourquoi, telle les « familles » du récit, désirant toujours plus de richesses et de pouvoirs, je ressenti ce manque. Car j’en voulais plus. Je voulais connaitre l’histoire de Forever Carlyle, personnage touchant de par sa position d’arme vivante. Je voulais m’enfoncer encore plus profondément dans ce monde meurtri. Je voulais rencontrer des gens qui ne font pas parties de la « famille », mais des « serfs » ou même les « déchets ». Je voulais voir comment ce petit monde « cohabiter » ensemble. Le premier tome s’est révélé intense de bien des façons et l’univers étant bien posé, j’attendais beaucoup de ce deuxième tome. Et contrairement au premier, j’en suis ressorti comblé.

The-Barret-Clan-in-Lazarus-6

Les malheurs de Forever

L’entrainement. Peut-être la seule chose que Forever a connue dans sa jeunesse. Rien ne sera épargné à la petite, qui devra toujours être au top pour répondre aux attentes de Marisol (son sensei et seule semblant de mère dans sa vie) mais surtout pour impressionner son père. Personnage détestable au plus haut point, la cruauté de ce dernier n’a d’égal que sa froideur, et Forever en fera les frais au cours de ses visites (très peu nombreuses). Le paroxysme sera atteint lors de sa dernière épreuve, véritable combat à mort entre Marisol et Forever. Après de nombreuses blessures, notre héroïne gagnera son titre de Lazarus, un titre lourd et cruel à porter.

11889481_891880814234052_5312185238332269904_n

Le pouvoir au peuple !

La famille Barret fait partie des « déchets », un nom donné à la population qui habite sur les terres de la « famille » mais qui, contrairement aux « serfs », ne les sert en rien. Une vie difficile et précaire, surtout si on y ajoute une bonne grosse catastrophe naturelle.

lazarus-8-panel

Perdant tout ce qu’ils possèdent dans une inondation, la famille va décider de parcourir les 500 miles qui les séparent de Denver. Une ville synonyme d’espoirs car c’est à cet endroit qu’ils pourront espérer devenir des « serfs » après de nombreux tests et examens. Mais le chemin ne va pas être si facile. Ils devront se frayer un chemin entre les pillards et les assassins, mais surtout se faire une place au milieu de centaines de personnes qui ont eu la même idée qu’eux.

En parallèle, Forever devra faire face à un mouvement de rébellion qui frappe le domaine de son père. Son enquête l’emmènera jusqu’à Denver où tout ce petit monde ne manquera pas de se rencontrer, non sans étincelles !barrets

Double dose de bonheur

Me voici donc rassasié. Moi qui en demandé beaucoup, je n’attendais pas tant. En développant l’histoire de son personnage principal et en nous plongeant dans la vie des « déchets », Rucka amène encore plus de crédibilité et de matière à son univers. Les coulisses de ce monde régit par le pouvoir et l’argent, qui exclut volontairement des gens de ses rouages, pourrait être le nôtre et nous poussent à réfléchir. Et des séries qui nous font penser c’est bien, mais c’est encore mieux quand elles nous font ressentir des choses. Stressant durant l’exode de la famille, révoltant durant la jeunesse de Forever, et explosif en fin de parcours, ce volume est parfaitement calibré.

Les lecteurs du premier tome trouveront donc des réponses à leurs quest.ions et à leurs attentes.  Mais si vous n’avez pas lu le premier ? Et bien vous pourrez lire d’une traite les 2 volumes de cette brillante saga qui mélange si habilement action, drame et réflexion. A déguster sans modération en attendant le 3ème tome (prévu pour le 12 novembre).

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer