La Balade de Lobo - Comics Prime

Il est l’Homme, le Mec-plus-Ultra, le dernier Czarnien, l’assassin royal, le fléau du cosmos,  le chasseur de primes le plus badass de l’univers DC, Lobo arrive et il va tout péter ! Découvrez celui qui n’était au début qu’une parodie de Wolverine, âmes sensibles s’abstenir, tripes de Skizs !

Fiche Technique
9782365775540-couv-M200x327

Scénario : GIFFEN Keith,GRANT Alan
Dessin : BISLEY Simon
Editeur : DC
Genre: Horreur,Super-héros
Date de sortie: 31 octobre 2014
Pagination: 208 pages

Sollicitation : Dernier survivant de la race des Czarniens, le chasseur de primes le plus déjanté de la galaxie poursuit sa route à travers l’espace entre contrats juteux et la protection de ses amis, les dauphins. Mais quand une affaire sanglante le laisse pour mort, sa résurrection ne se fera pas sans peine !
(Lobo: Portrait of a Bastich)

Ace of Space

Lobo est un personnage ma foi fort méconnu de l’univers DC. Vous trouverez en début de tome une présentation du personnage. Celle-ci dépeint Lobo comme un dangereux chasseur de primes, sociopathe, responsable de l’extinction de son espèce, sadique, brutal, avec des capacités capable de rivaliser avec celles de Superman (je me souviens l’avoir vu dans la série animée Superman étant enfant, mais il avait alors été édulcoré pour la tv). Avec son look Heavy Metal qui n’est pas sans rappeler Lemmy de Motörhead (avec un maquillage à la Gene Simmons de Kiss), Lobo incarne la fin des années 70 et le début des années 80 à la perfection (le rose sur la couverture m’a rappelé celui utilisé sur l’album « Never Mind The Bollocks, Here’s the Sex Pistols« ). Mention spéciale à sa moto de l’espace qui en jette pas mal (ndl : Lobo ne met pas de casque car il peut vivre dans l’espace). Malgré son côté noir, Lobo possède tout de même un honneur et n’a qu’une parole. Ainsi il accomplira sa mission quitte à mourir ou à tuer tout ceux qui seront sur sa route. L’unique once de gentillesse qu’il possède est destinée à ses dauphins de l’espace … les créatures les plus pures selon lui.

Si vous ne souhaitez pas vous faire spoil, arrêtez ici votre lecture et filez l’acheter !

unnamed

J’vais vous foutraquer la gueule, moi !!

La Balade de Lobo est divisée en 2 récits. Le premier est littéralement une balade à travers la galaxie où notre « héros » n’aura de cesse de foutre la pagaille pour remplir un contrat. En effet, Vril Dox, son supérieur au sein de L.E.G.I.O.N. lui demande de ramener une femme vivante au QG de l’organisation. Seul petit bémol, la personne que Lobo doit ramener est son ancienne prof. (il est était jusqu’à présent persuadé d’avoir exterminé tout les autres Czarniens) qui se trouve être l’auteur d’une biographie non autorisée sur Lobo … autant dire la femme qu’il a le plus envie de tuer.

Cette « autobiographie non autorisée » se retrouve d’ailleurs entre les chapitres, il s’agit de bulletins, d’un entretien avec un psy et plusieurs anecdotes concernant la jeunesse de Lobo; de quoi casser avec la personnalité de l’Homme.
Certains d’entre vous en auront d’ailleurs vite marre de ce personnage si extrême, d’autres comme moi savoureront chaque réplique et chaque expression.

Dans la seconde histoire (Le Retour de Lobo), notre « héros » accepte un contrat assez risqué … il finira même par se faire tuer… et là ça devient génial !
En effet, l’idée est de confronter un personnage tellement extrême à notre système spirituel, que le système le rejette de lui-même. Ni les Enfers (où il se plait) ni les cieux ne veulent de lui … pas même le démon Etrigan … il finira donc par être réincarné … dans le corps d’une femme dans l’Angleterre du début des années 1900 ?! Le délire est tout bonnement ENORME et il ne s’arrête pas là puisque après un second passage au royaume spirituel, il se retrouvera dans la peau d’un … écureuil géant ???!!! un gros WTF intégral mais absolument hilarant !
Le fin de l’histoire nous explique que du fait que personne ne veut avoir affaire à lui (y compris la mort- Death de l’univers Sandman-) il est « immortel » de par sa « révocation du royaume spirituel ».

unnamed (2)

I want to rock and roll all night !

 Ce tome de la collection Némésis est un vrai petit régal pour les fans du ‘Bo et de son « humour » noir et crade. Le dessin de Bisley (Slaine) est parfait pour ce personnage et son univers et rappellera aux nostalgiques : les années 90. Attention toutefois, il pourrait choquer ceux qui ne sont pas habitués à ce genre de personnage et d’humour.
En tout honnêteté, on lit Lobo comme on lit Deadpool, sans prise de tête, avec de l’humour et beaucoup de sang !
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer