[JEU DE SOCIÉTÉ] Nemesis - Comics Prime

Vous sortez d’hibernation. L’hibernatorium est sombre et l’air est vicié par une horrible odeur. Balayant la pièce du regard vous voyez le cadavre de l’un des votre étendu au sol, la cage thoracique explosée comme si quelque chose en était sorti.

Genre: Exploration et survie
Auteur: Adam Kwapiński
Artiste: Piotr Foksowicz, Ewa Labak, Patryk Jędraszek, Piotr Gacek, Andrzej Półtoranos
Éditeur: Awaken Realms
Date de sortie FR: 2018
Nbr de joueurs: 1-5
Âge recommandé: 12+
Durée: 90-180 min annoncées
Conditions de test: 2 parties solo, 2 parties à 2 et 1 partie à 5

Jeu en provenance de Kickstarter demande permission d’atterrir

Nemesis nous arrive tout droit de la galaxie Kickstarter et comme tous les membres de son espèce (ou presque) il nous apporte une quantité de matériel nous négligeable et dont la qualité est impressionnante. De plus, son thème est magistralement mis en avant par son gameplay et inversement.

Des jolies figurines et des superbes jetons

Nemesis arrive sur terre dans une belle et imposante boîte noire habillée d’une illustration qui donne tout de suite le ton. Ce qu’il y a à l’intérieur continue dans ce style sombre et oppressant.

  • 20 figurines d’alien très bien sculptées et, comme beaucoup de choses dans ce jeu, fort inspirées du film “Alien”. Des petites larves à l’imposante reine, ces monstres permettent de cerner avec précision ce que nous réserve le jeu. À savoir des affrontements violents et des fuites éperdues au sein du vaisseau qui nous servira peut-être de tombe.
  • 6 figurines de personnage (et leur plateau personnel) représentant le personnel du vaisseau qui sort de stase, ces miniatures qui représenteront les joueurs dans le vaisseau sont détaillées et offrent une réelle diversité d’un personnage à l’autre. On soulignera également la présence d’un personnage en fauteuil roulant qui permet une belle inclusion (même si du coup les cartes blessures au jambes sonnent un peu faux). Les plateaux, eux, contiennent des informations concernant les actions de base ainsi que quelques cases pour garder en mémoire les dégâts, votre signal radio et le slime qui vous recouvre (ou pas).
  • 20 tuiles salles qui permettront de renouveler le vaisseau d’une partie à l’autre. Les illustrations sont efficaces et élégantes et le carton très épais.
  • Du matériel pour les “intrus”. Les “intrus” ou les aliens du jeu disposent d’un peu de matériel personnel. Notamment, un plateau à part où seront disposées les cartes points faibles ainsi que les jetons œufs présents dans le nid. Un sac en tissu servira à entreposer les jetons représentant les aliens se trouvant dans le vaisseau. Pour finir, à côté de tout cela, on placera les cartes attaques d’intrus qui gèrent… Les attaques des intrus, bien vu.
  • 114 jetons en plastiques qui représentent bien des choses. On trouvera des petites flammes en plastique orange transparent pour représenter le feu qui risque de ravager le vaisseau. Des petits cubes rouges pour les blessures et les munitions. Des billes plates transparentes pour tout un tas de choses (compte-tours, jeton slime, jeton signal,…). Des engrenages pour représenter les salles en panne. Et les plus importants, des triangles jaunes transparents représentant le bruit.
  • Tout un tas de jetons en carton pour tout un tas de choses. Des portes, des moteurs, des modules d’évacuation, des jetons exploration, des cadavres et un chat cosmonaute, entre autres.
  • Et évidemment, plusieurs centaines de cartes (plus de 300 si mes calculs sont exact). Je ne vais pas toutes les passer en revue, en fait je vais simplement vous parler des cartes infection. Ce sont des cartes que vous allez rajouter dans votre paquet de cartes action. Leurs dos sont les mêmes mais le recto des cartes infection se présente avec une zone codée qu’il vous faudra passer dans l’analyseur pour être à même de le lire. Une fois ceci fait vous saurez si un alien se trouve à l’intérieur de vous. J’en reparlerais un peu plus bas.
  • Et pour finir, le plus évident, le plateau de jeu. Recto-verso, il représente votre vaisseau et l’emplacement des différentes salles sur lesquels vous placerez les tuiles évoquées précédemment. Très joli, il arrive à être sombre et lisible à la fois.

 

Tu as pas entendu un truc?

Dans Nemesis, vous devrez explorer un vaisseau pour accomplir votre objectif personnel. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait croire Nemesis n’est pas un jeu en coopération. Chaque joueur reçoit 2 cartes objectifs en début de partie puis, lorsque le premier intrus entre en jeu, tout le monde en défausse un. La carte qu’il vous reste sera votre objectif final à vous de tout mettre en œuvre pour y arriver.

Pour ce faire les joueurs vont enchaîner leurs tours en faisant 2 actions chacun. Chaque action a un coût variant entre 0, 1 et 2 que vous payez en défaussant ce même nombre de cartes depuis votre main. Les actions sont variées et vont du déplacement à la fabrication de nouveaux objets.

Au fil d’exploration du vaisseau les joueurs vont entendre des bruits provenant des couloirs et des conduits de ventilation. Pour déterminer d’où vient le son les joueurs lancent un dès 8 customs (dont les faces sont: 1,1,2,2,3,3,4,4,X, symbole d’attaque). Si vous obtenez un chiffre placez un marqueur bruit dans le couloir portant ce numéro. Mais s’il y a déjà un marqueur dans le couloir en question alors un intru arrive. Prenez un jeton dans le sac en tissu et vous saurez ce que vous avez en face de vous mais aussi si vous vous faites avoir par surprise. Cette mécanique permet de faire monter le suspens puisque, si vous évitez les attaques assez longtemps, le plateau finit par être recouvert de petits jetons jaunes et alors chaque mouvement devient extrêmement risqué.

 

 

[JEU DE SOCIÉTÉ] Nemesis
Nemesis ou, comme j’aime à l’appeler, Alien le jeu de plateau offre une véritable sensation de claustrophobie et de danger. De plus, le fait que chaque joueur ait un objectif propre instaure une paranoïa de tous les instants. Car il faut savoir que certains de ces objectifs impliquent de tuer un autre joueur. Avec cela en tête, difficile de voir d’un bon oeil l’arrivée à côté de vous d’un autre joueur ayant passé toute la partie à ramasser des équipements militaires. Concernant les intrus, on se retrouve le plus souvent à les fuir plutôt que de les affronter. Il est intéressant de noter que j’ai vu davantage d’aliens dans mes parties à 2 que dans ma partie à 5 (à la défense du jeu, on a eu beaucoup de chance aux dés). En conclusion je dirais que ce jeu répond à toutes mes attentes: trahison, paranoïa, suspens et dispose en plus d’un matériel de super qualité.
Facilité d'accès
Durée
Artworks
Fun
Ce qu'on a aimé
  • La simplicité des règles...
  • Le matériel de vraiment de très bonne qualité
  • La sensation de claustrophobie et de danger omniprésent
Ce qu’on a moins aimé
  • … même si elles demandent quelques tours de chauffe
  • L’absence d’alien sur le plateau
4.0Note Finale
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer