[JEU DE PLATEAU] Charterstone - Comics Prime

“Rome ne s’est pas faite en un jour” dit l’adage. Il en ira de même pour la ville que vous construirez dans Charterstone. La campagne de jeu legacy vous tiendra en haleine pendant une bonne douzaine de parties.

Genre: Legacy/ Placement d’ouvrier
Auteur: Jamey Stegmaier
Artiste: Mr. Cuddington and Gong Studios
Éditeur: Stonemaier Games
Date de sortie FR: Décembre 2017
Nbr de joueurs: 1-6
Âge recommandé: 14+
Durée: 60 min annoncés
Conditions de test: 1 campagne (12 parties) à 3 joueurs

 

Une nouvelle ville pour le roi!

Le roi vous a envoyé fonder une nouvelle cité qui devra être la plus belle et la plus opulente sous peu. En effet, sa volonté est que cette bourgade devienne la nouvelle capitale de son royaume. Et il vous incombe, de mener à bien cette tâche.

Il y a du matos secret

Jeu legacy oblige, je ne pourrais pas vous parler de l’intégralité du contenu de cette boîte. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un jeu legacy, je vais l’expliquer.

Un jeu legacy est un jeu qui fonctionne souvent sous forme de campagne et où les actions des joueurs impacteront durablement les parties suivantes. Il sera souvent demandé aux joueurs de détruire du matériel, de coller des stickers et même les règles seront amenées à évoluer.

Bien, maintenant que nous sommes au clair sur la définition d’un jeu legacy, nous allons pouvoir parler un peu du matériel.

Pour détailler le contenu, vous trouverez ci-dessous, une zone spoiler free et une zone avec spoiler, faites donc bien attention à vous arrêter avant cette dernière si vous souhaitez faire le jeu dans les meilleures conditions.

 

Spoiler Free

La première chose que vous remarquerez en ouvrant la boîte c’est un grand plateau de jeu recto-verso. Si je le précise, c’est que cette particularité vous permettra de faire une deuxième campagne sans devoir racheter l’intégralité de la boîte mais juste un recharge pack.

Ensuite, viennent les boîtes scellées. Nombreuses et mystérieuses, nous en discuterons plus longuement (mais pas trop quand même) dans la zone spoiler.

Avec tout ça vous trouverez plein de petits meeples de couleur qui serviront d’ouvriers pour les joueurs. Avec eux se trouvent les ressources en bois de bonnes factures.

Ce qui m’a agréablement surpris concernant le matériel, ce sont les pièces en métal. C’est assez rare pour être souligné car en général ce genre de pièces est vendu en tant que goodies.

Il y a aussi une piste quêtes où les  joueurs accompliront des missions  pour gagner davantage de point.

De plus, chaque joueur aura une petite boîte en carton fin pour stocker son matériel d’une session à l’autre.

Dernier élément important, vous trouverez un coffret en carton épais qui contient toutes les cartes du jeu ou presque. Vous passerez beaucoup de temps à chercher les nouvelles cartes à débloquer parmi la multitude présente dans ce coffret.

 

Zone Spoiler

Attention!!! Vous pénétrez dans la zone spoiler où seront présentés des éléments pouvant vous gâcher l’expérience de jeu !!! Attention

Spoiler
Il n’y a pas grand-chose dans le contenu secret qui soit vraiment critique d’un point de vue du plaisir de l’expérience.

En effet, toutes les cartes sont déjà à portée de main des joueurs puisqu’elles se situent dans le coffret cité plus haut.

On pourra par contre parler des meeples additionnels qui représentent une main-d’oeuvre spécialisée qui vous donnera des bonus à l’utilisation.

Pour finir, sachez qu’à la toute fin du jeu, vous débloquerez des îles flottantes vous permettant de construire encore plus de bâtiments.

Fonder une ville, quel plaisir!

Discuter les règles d’un jeu legacy n’a que peu d’intérêt puisqu’elles ont tendance à changer d’une partie à l’autre, aussi je ne parlerais que de quelques mécaniques présente dès le début du jeu et qui en font le coeur.

Tout d’abord, qui dit jeu de pose d’ouvrier dit plein de zone sur lesquels les poser. Et bien ici, ce n’est pas le cas. Enfin pas au début du moins. Puisque tout le thème du jeu est la création de cité, chaque joueur sera assigné à la gestion d’un quartier qu’il devra remplir de bâtiments aux usages divers.

À son tour un joueur peut soit placer un ouvrier soit récupérer tout ses ouvriers présents sur le plateau. Suivant l’emplacement choisi, le joueur gagnera des ressources, des points ou un quelconque autre effet, tel que la pose d’un bâtiment ou l’ouverture d’une caisse.

La pose de nouveaux bâtiments est réellement au centre du jeu et est très réussie. Quel plaisir après avoir passé quelques tours à rassembler des ressources que de pouvoir les dépenser pour coller un autocollant que le plateau est par là même modifié à tout jamais le plan de la ville.

Un autre point extrêmement jouissif dans les jeux legacy, est l’ouverture de boîte. La découverte de nouveaux éléments de jeu ou de nouvelles règles en cours de campagne voir même au milieu d’une partie est superbement rafraîchissant. Et on se retrouve vite à construire des bâtiments juste pour pouvoir ouvrir une nouvelle caisse.

Pour terminer sur le déroulement de la partie et avant d’en dire trop, je parlerais des missions du roi. En début de partie, le roi vous assigne un objectif qui varie suivant la réussite de la partie précédente. Il est important que les joueurs fassent de leur mieux pour satisfaire le roi car si l’objectif n’est pas atteint, les joueurs pourront souffrir de malus. De plus le joueur ayant fait le plus de point lors de la partie achevé pourra choisir le prochain décret royal modifiant ainsi les règles.

 

[JEU DE PLATEAU] Charterstone
Il y a beaucoup de points que j’ai volontairement passé sous silence dans cet article. En effet, il serait trop bête de vous gâcher le plaisir de la découverte sur un jeu aussi chouette. Les parties ne sont pas trop longues, autour d’une heure, et les règles simples mais efficaces donnent envie d'enchaîner les parties. Seul point noir, le fait que l’on se retrouve à utiliser exclusivement les batiments de son quartier car on a trouvé un combo qui fonctionne et/ou que l’on produit toutes les ressources dont l’on a besoin. Hormis ce petit détail, Charterstone est le jeu parfait pour savoir si le modèle legacy vous convient.
Facilité d'accés
Durée
Artwork
Fun
Ce qu'on a aimé
  • La bonne qualité du matériel
  • Ouvrir des boîtes et coller des trucs
  • Les règles supplémentaires en cours de campagnes
Ce qu’on a moins aimé
  • La division des quartiers
  • La répétitivité des parties surtout en milieu de campagne
4.3Note Finale
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer