INTERVIEW : Emanuela Lupacchino - Comics Prime

Rencontrée lors du FACTS, j’ai discuté avec Emanuela Lupacchino de son travail, de ses influences, mais aussi du fait d’être une femme dans un univers principalement masculin. Voici le compte rendu de notre discussion.

Daria : Pouvez-vous faire un bref résumé de votre carrière ?

Lupacchino : J’ai eu une carrière très intense depuis que j’ai commencé à travailler aux USA. Avant cela je travaillais en Italie pour un petit éditeur. Le gros de ma carrière a commencé avec X-Factor de Marvel et j’ai eu l’opportunité de travailler avec Peter David et j’ai appris énormément de choses durant mes deux années pour ce grand éditeur. Au bout d’un an, j’ai eu des propositions de DC et d’autres éditeurs. De nombreuses portes se sont ouvertes pour moi et j’ai eu à faire des choix. J’ai donc commencé à collaborer avec Marvel et DC en même temps. J’ai eu la chance de travailler sur de grands personnages comme Batman ou bien Thor. Les choses sont arrivées jour après jour et ma carrière s’est basée sur les demandes des éditeurs et je suis heureuse car j’en ai énormément et beaucoup d’autres de projets m’attendent par la suite.

D : D’où vient votre inspiration ?

: J’ai fait des études classiques à l’université et en même temps je suivais un cours pour apprendre à dessiner les comics. J’ai fait cela durant 3 ans, mais au bout de deux années j’avais déjà pas mal de propositions d’éditeurs italiens et j’ai commencé à travailler avant de finir mes études.
Les artistes qui m’ont inspirée sont nombreux, vraiment nombreux (elle rit). Celui qui m’a inspiré mon style, ma ligne, c’est mon maitre Fabio Mantovani. À l’époque de l’école, j’ai appris énormément de choses de lui. Mais depuis, mon art a grandi avec d’autres grands artistes comme Dave Stevens, Kevin Nolan, Ryan Sook, Mike Mignola. Je m’inspire aussi de peintre, j’aime beaucoup les artistes qui dessinent des pin up. Mais celui que j’ai vraiment suivi c’est Dave Stevens.

AA_006_CVR_LUPACCHINO-620x300

D : Le monde des comics est généralement assez masculin, aussi bien du point de vue des auteurs et dessinateurs, mais aussi du public. C’est difficile d’être une femme dans un univers d’homme ou bien est ce fun ?

L : (Elle rit) Et bien je ne ressens pas la pression d’évoluer dans un monde principalement masculin. On aime juste tous les comics, on fait le même travail. Nous partageons les mêmes choses donc ça n’a pas d’importance d’être un homme ou une femme. Et puis de plus en plus de femmes approchent ce milieu et c’est donc de plus en plus facile. C’est surtout en rapport avec ce que tu veux partager avec le public et avec les autres. J’ai énormément d’amis masculins dans le métier et on parle beaucoup du travail et d’autre chose et j’en suis très heureuse.

D : Est-ce que selon vous on peut ressentir une différence si c’est un homme ou bien une femme qui dessine ?

lup1

L : Et bien je pense que dessiner est une compétence qui utilise en grande partie notre sensibilité, c’est aussi une partie de notre culture. Je ne sais pas comment l’expliquer, mais certains hommes font des choses très jolies, comme par exemple Campbell, il dessine des personnages vraiment adorables et il est très élégant et sophistiqué. Et puis vous pouvez voir certaines filles dessiner exactement l’opposé. C’est vraiment en fonction de votre connaissance de l’art et de vos savoir-faire, pas en rapport avec votre sexe.

D : Quels sont vos projets pour l’avenir ?

L : J’ai énormément de travail sur la planche, mais il faut que je sélectionne car j’aimerai pouvoir dormir certaines nuits. Dans un futur proche je voudrais travailler avec DC principalement, j’ai beaucoup de propositions de comics venant d’eux et il y a tellement d’artistes chez eux, c’est un grand plaisir de travailler pour eux. Ces deux dernières années chez Vailant mon beaucoup apporté, j’ai énormément grandi en tant qu’artiste et j’ai rencontré pas mal d’artistes et d’éditeurs extrêmement brillants avec qui travailler. Je me sens plus riche maintenant de mon art et de mes connaissances et ça je le dois à toutes les personnes que j’ai rencontrées. Pour les remercier, je me dois d’avancer.

D : Pour finir, quel est votre personnage préféré ?

L : Ouf, c’est difficile de choisir. Si je peux faire des choix par éditeur je commencerai par Marvel avec Thor. Chez DC c’est bien évidemment Batman et  pour Vailant c’est Archer Armstrong.

430670_355687707804891_2114996290_n

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer