Interview de ComiXrayS - Comics Prime

A l’occasion de la Made In Asia (Ben quoi ? On peut aimer les comics et les mangas !), l’équipe de ComicsPrime a rencontré le Youtuber de ComiXrayS, Chris. On lui a posé toutes nos questions afin de comprendre comment on devenait Youtuber dans le milieu des comics.

Chris_11-e1458047673888-768x1024

Petite présentation : prénom, âge …?
Et tu veux aussi un échantillon d’ADN ? Plus sérieusement, je m’appelle Chris et je suis né en 1988. Mon parcours scolaire est constitué d’un BAC scientifique. Je suis le monteur, réalisateur, animateur de ComiXrayS depuis août 2013.

Comment on passe de « J’aime les comics » à « Je vais en parler dans des vidéos » ?
Tout d’abord, il faut savoir que mon frère faisait déjà de la vidéo. Un jour, il m’a demandé un coup de main et de fil en aiguille, on s’est retrouvé à faire des vidéos ensemble. Après cette période, on a chacun fait notre « truc » de notre côté. Et j’ai alors décidé de parler de ma passion : les comics. Je m’y intéresse depuis plus de 20 ans maintenant. C’est le sujet que je maitrise le mieux. Je suis incapable de te parler de sport, de mécanique, etc. Mais je sais te parler de comics.

Comment es-tu tombé dans cette passion ?
Comme tous les enfants des années 80 et 90, j’ai grandi en regardant les films Batman de Tim Burton, les Tortues Ninja, la série animée Batman, … Donc, j’avais déjà accès à toute cette culture et je me suis alors penché sur les BD américaines. Aujourd’hui, c’est la même chose : un jeune va dire qu’il a vu le Batman de Nolan au cinéma et va vouloir en apprendre plus en lisant ses aventures.

Pour devenir Youtuber, faut-il de l’argent ?
Il faudra à un moment ou à un autre investir dans du matos. Si tu veux que les gens n’aient pas les yeux et les oreilles qui saignent, tu seras obligé de passer par là. Mais il faut aussi pouvoir se lancer sans trop s’occuper de ça. Je pense que le contenu passe quand même au-dessus de la technique. Si tu mises tout sur une image hors-norme en 4K avec des effets 3D et un son surround 5.1 mais que t’es pas capable d’écrire un truc ou que tu ne sais pas de quoi tu vas parler, ça n’a, à mon sens, pas d’intérêt. Mais le plus gros investissement à faire, c’est le temps. Il faut y consacrer beaucoup d’heures.

Ce passe-temps te prend combien de temps ?
Je ne calcule pas vraiment mais on va dire qu’un épisode classique de ComiXrayS nécessite entre 20 et 30 heures de boulot. Ce qui demande le plus de boulot, ce sont les « Speak my name » (Ndr : un format dans lequel il évoque les origines d’un super-héros en particulier) car il y a un gros travail d’écriture derrière. Il faut facilement compter 30 heures pour cette rubrique. Les « Chris’ Comics Collection » (Ndr : présentation de ses lectures une fois par mois) demandent le moins de temps. Il n’y a pas de recherches, il s’agit juste de commenter mes lectures. Ce qui demande le plus de temps, c’est de lire le comic-book dont il est question. Parce que je lis ce que je présente, ce qui n’est déjà pas mal (rire).

Comment concilies-tu ta vie professionnelle et privée avec la réalisation de vidéos ?
C’est une question d’organisation tout simplement. L’écriture se fait au fur et à mesure. J’écris une heure par-ci, une heure par-là. Tu veux une exclu de ouf ? Et bien, figure-toi que je réfléchis beaucoup sous la douche ! (rire) Je pense au plan de mes vidéos et ensuite, je vais bloquer une journée ou deux pour gérer le montage. J’ai, aussi, besoin de temps pour mettre la vidéo en ligne et la promouvoir.

Quelle est la prochaine étape dans ton « parcours » de Youtuber ?
ComiXrayS est un hobby. Je ne gagne pas d’argent. Les vues sont monétisées et ça revient à 6$ par mois à peu près. C’est une passion et même si Youtube s’est professionnalisé, je n’ai jamais espéré gagner ma vie grâce à mes vidéos. Il y a des gens qui ont créé des projets professionnels qui marchent et qui leur font gagner beaucoup d’argent. Je n’ai jamais pensé à ce schéma-là parce que je n’ai jamais imaginé que ça pouvait marcher. Cependant, il y a quand même des retours sur investissement mais ceux-ci ne sont pas d’ordre financier : je rencontre des gens, ça m’a ouvert des portes, etc. Par exemple, j’ai rencontré des gens dont je lisais les textes, les histoires, … étant gosse comme Xavier Fournier, Thierry Mornet,…
J’ai aussi écrit un texte pour Neofelis, une petite boite d’édition en France. En fait, ils ont demandé à plusieurs personnes d’écrire sur Spiderman. On y retrouvait Laurent Lefeuvre, l’auteur de Fox Boy, Thierry Mornet et moi ! Ça m’a vraiment fait plaisir de voir mon nom auprès de ceux de ces «grandes» figures des comics en France. Quand j’ai accepté, on m’a juste demandé d’écrire sur un super-héros en m’expliquant que le but était de faire intervenir des acteurs de la scène comics. Et quand j’ai vu, à côté de qui mon nom était inscrit, j’étais plus que flatté ! C’est une belle reconnaissance.

Chris_41-e1458047604947-768x1024

Et dans 20 ans par exemple, on peut s’attendre à te voir partout comme un « historien » des comics ?
Je n’ai vraiment pas de plan. Je ne sais pas où cette aventure va me conduire. Peut-être que dans 2 ans, j’arrêterai tout ou peut-être qu’à l’inverse, je me lancerai dans l’écriture d’un petit film. Je n’en sais vraiment rien. Tout ce que je peux dire, c’est que ComiXrayS n’est pas une finalité. Je ne vois pas cette chaîne comme un moyen de gagner de l’argent.

 

Quoi qu’il en soit, on espère que l’aventure sera encore longue pour Chris et, d’ailleurs, vous pouvez le retrouver sur sa chaîne Youtube « ComiXrayS ».

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer