Injustice 2 Legendary Edition - Comics Prime

Moins d’un an après la sortie d’Injustice 2, Warner nous gratifie d’une Legendary Edition comprenant tous les DLC ainsi que quelques améliorations pour ce jeu culte. Retour sur le test de cette version (dont Comics Prime vous fait gagner deux exemplaires (parce que, oui, on est comme ça)).

Fiche technique

Editeur : Warner Bros Interactive
Développeur : NetherRealm
Licence : DC Comics
Plateformes : XBOX ONE, PS4 et PC (Steam®)
Jeu testé sur PC (Steam ®)
Injustice 2 est la suite super-puissante du cultissime Injustice : Les Dieux sont parmi nous qui permet aux joueurs de créer et d’améliorer la version ultime de leurs personnages DC préférés. Avec son imposante sélection de super-héros et de super-vilains, les joueurs peuvent personnaliser les personnages emblématiques de DC avec des équipements uniques et puissants gagnés tout au long du jeu. De plus, pour la première fois, les joueurs peuvent contrôler l’apparence de leurs personnages mais aussi la manière dont ils se battent et se développent à travers plusieurs modes de jeu.

Résumé des épisodes précédents

Attendu que Irokee, notre vénéré rédacteur en chef, s’est déjà rompu à l’exercice en chroniquant Injustice 2 lors de sa sortie en mai 2017.
Attendu que cette chronique était déjà excessivement complète.
Attendu que je suis fade et contre le copier-coller plagiaire de la production de mes pairs.
Je vous invite cordialement à lire ladite chronique avant de vous engager dans la suite de cet article.

Injustice 2

Pour ceux qui ont fait fi des recommandations du paragraphe précédent, sachez que je ne vous remercie pas. Mais je peux faire montre de pardon et de compassion. Donc, Injustice 2 est un jeu de baston basé sur le moteur de Mortal Kombat X et se basant sur tout l’univers DC Comics. En suivant des actions classiques (à base de quarts de tour et/ou en appuyant sur tous les boutons en même temps), vous pourrez incarner tous les personnages des différentes franchises DC afin de mettre copieusement sur la gueule (ou de prendre, c’est selon) de votre fils, l’IA ou encore n’importe quel quidam connecté (au choix). Le tout, bien sûr, dans un bel esprit de franche camaraderie super-héroïque et/ou super-vilaine.

Au niveau des modes de jeu, vous pourrez choisir entre le mode story (dont le scénario est franchement bien barré), le multiverse (avec l’infinité de missions qui l’accompagne) et le mode baston bête et méchant (contre l’IA, en local ou en ligne). J’avoue avoir été un mauvais élève et m’être limité à ces 3 modes jusqu’à présent (parce que BIFFF, parce que l’article doit sortir pour le concours, parce que les gosses, parce que les boulots, parce que le chien a mangé mon devoir et parce que mon réveil a pas sonné) ; bref, s’il y en a d’autres, je vous saurai gré de ne pas (trop) m’en tenir rigueur.

Le principe étant de faire monter les personnages de niveau en gagnant des combats (peu importe le mode de jeu). Se faisant, vous collecterez des mother boxes contenant des équipements pour améliorer vos héros. Et franchement, quoi de mieux qu’un bat-costume tuné à la kryptonite (avec ou sans néons) pour démonter Superman ?!? Même si cette partie du jeu a son importance, c’est très certainement celle qui m’éclate le moins. J’en ai donc testé le minimum syndical (je reverrai ma copie quand ces améliorations me seront vraiment nécessaires (et je ne parle pas de cosmétique)).

UTF-8, j’écris ton nom

Un des petits plaisirs du jeu en ligne est le fait de pouvoir potentiellement tomber sur des coréens (ou autres aux noms illisibles) équipés de chaises percées et s’alimentant grâce à des perfusions (le genre qui ne (me) donne absolument pas envie de jouer). Mais heureusement, le système de matchs automatiques offre un genre de filtre anti-présomptueux (je n’ai pas dit anti-connards, entendons-nous bien) qui fait que je ne suis pas (encore) tombé sur des trous du cul maîtres capables de me mettre 15 perfects d’affilée ; cela donne des combats funs composés de niveaux assez homogènes.

Legen… wait for it… dary

Alors ça, c’était pour la version sortie en mai 2017 ; qu’est-ce que cette version apporte de plus ? Et bien, tout d’abord son lot de DLC optionnelles pour la version de base. Ces DLC incluent moult personnages (Atom, Black Lightning, Black Manta, Darkseid, Enchantress, Hellboy, John Stewart, Legendary Edition UnlocksPower Girl, Raiden, Red Hood, Reserve Flash, Starfire, Sub-Zero et les TMNT (liste grâcieusement fournie par Steam®)), un nouveau didacticiel (que je n’ai pas fait car un jeu de baston reste un jeu de baston), de nouveaux équipements pour tous les personnages (les susmentionnés et les précédents), un plafond de niveau passant à 30 (au lieu de 20 précédemment) et un slot d’équipement supplémentaire.

J’avoue avoir été surpris de voir une paire de personnages de Mortal Kombat dans la liste ainsi que les TNMT dans la mesure où ces derniers ne sont pas sous licence DC. De plus, les personnages de MK sans les gerbes de sang BIFFFesques me laissent clairement dubitatifs…

Bien entendu, certains personnages restent insupportables (au hasard Green Arrow à qui j’ai juste envie de dévisser la tête pour lui chier dans le cou, en toute amitié) mais d’autres ont trouvé une nouvelle grâce à mes yeux (Harley Quinn, par exemple).

Quid ?

Dans l’absolu, c’est vraiment un très bon jeu même si je regrette d’y avoir joué après Dragon Ball FighterZ (après lequel, tous les autres vous semblent plus lents). Il y a bien quelques ratés au niveau de la maniabilité pour placer certains mouvements mais je suppute que c’est un héritage du moteur de jeu. À côté de ça, les graphismes sont terribles et les effets sont nettement moins bourrins que sur MK. Bref, c’est un excellent cru.

Concernant l’édition, si vous aviez déjà investi dans la version standard et qu’en plus vous vous étiez offert les DLC des différents personnages, je serais tenté de vous suggérer de passer votre chemin. Par contre, si vous ne le possédez pas encore, que vous avez un quelconque intérêt pour les jeux de baston et que vous chérissez les personnages DC, foncez !

Injustice 2 Legendary Edition
Cette Legendary Edition d'Injustice 2 ravira ceux qui ne disposaient pas de la version originale. Malgré le fait que les combats soient nettement moins nerveux que ceux de Dragon Ball FighterZ, cela reste un excellent titre pour les fans de jeux de bastons et de l'univers DC.
Graphsimes
Maniabilité
Green Arrow
Harley Quinn
Ce qu'on a aimé
  • pouvoir latter la gueule de Green Arrow
  • le scénario du mode story
  • le multivers
Ce qu'on a moins aimé
  • pouvoir se faire latter la gueule par Green Arrow
  • la manque de réactivité de certains mouvements
4.0Note Finale

A propos de l'auteur

Serial lecteur. Retro gamer. Desperate father.

Articles similaires

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer