[FIRST CONTACT] Venom #1 - Comics Prime

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Venom est sous les feux des projecteurs depuis quelques mois maintenant, en effet après l’event Venomized et un trailer annonçant le retour du symbiote dans nos salles obscures, Marvel a décidé de rebooter/relauncher la série au mois de mai, en somme un bon prétexte pour que votre serviteur en fasse la lecture et lui déniche une place de choix dans la rubrique First Contact !

190

Avant de commencer, j’aimerais signaler que je n’ai pas lu Venomized, ma connaissance de Venom se limitant à la période Remender et la mini où Flash Thompson se perd dans l’espace… Et malgré ce fossé entre Venom Space Knight et la nouvelle mouture du symbiote, je n’ai pas été perdu tout au long de ce premier numéro et ce même malgré la nouvelle identité de l’hôte. C’est d’ailleurs dans le dernier numéro de la série éponyme (#150] que nous apprenions que Eddie Brock serait désormais le nouveau Venom (merci mes recherches et Maxime) !

L’histoire commence de manière assez étrange puisque nous sommes témoins d’un siège dans un passé lointain, un passé où il était coutume de porter de la fourrure et, semble-t-il, de naviguer en utilisant des drakkars. Ce qui est intriguant dans ce siège, c’est qu’en face on a affaire à une menace d’origine extra terrestre faisant penser par leur aspect visqueux et onduleux à des symbiotes… Tout d’un coup les ténèbres se dissipent et on se retrouve dans une pièce avec Eddie Brock en sueur, essayant d’échapper aux plaintes de son symbiote et de ce cauchemar en se bourrant de médocs. La crise calmée il reçoit une alerte de sa radio connectée sur la fréquence de la police. Lors de son intervention il se retrouve nez à nez devant des être qui par leur comportement semblent provenir de la même origine que son propre symbiote. Celui-ci d’ailleurs essaye de le mettre en garde sur cette nouvelle menace. Lors de son combat, il sera appuyé in extremis par une personne possédant visiblement les mêmes atouts que lui.

Si au début j’ai été un peu décontenancé par la nouvelle identité de Venom (rappelez-vous je me suis arrêté à Flash Thompson !), j’ai finalement été vite emporté par l’histoire et le nouvel hôte. Un hôte borderline, au passé trouble, qui a toujours eu du mal a trouver sa place au sein de la communauté héroïque à contrario de Flash qui a même réussi à avoir l’aval de Steve Rogers ! On retrouve donc un Eddie Brock, sous médocs, un peu paumé et en perpétuelle introspection ou plutôt en conversation constante avec son symbiote. Mais ces conversations ne sont plus aussi virulentes, le symbiote s’est adouci, voire assagi, il fait même preuve de compassion, Donny Cates nous dépeint un héros instable, meurtri par ses différentes incarnations/aventures, un héros qui, malgré ses blessures béantes, est encore et toujours à la recherche de la rédemption et il semble que cette fois-ci le symbiote est bien de son côté.
Au niveau dessin c’est Ryan Stegman, qui s’y colle et c’est un sans faute, on ressent toute la force du/des symbiotes, les combats sont épiques et Venom, même si il s’est adouci, n’en reste pas moins monstrueux.

Alors, on continue ou pas ?

OUI et re-oui, c’est une série qui démarre fort, pose la menace et les enjeux dès les premières pages et creuse encore un peu plus dans les origines du symbiote ! Les lecteurs qui débuteraient la série avec ce premier numéro n’auront pas à s’en faire. En effet, tout reste très lisible et le nouveau statu quo n’y est pas pour rien.

Disponible chez Marvel Comics

First Contact est une rubrique où l’on vous donne notre avis à chaud uniquement des premiers numéros de séries sorties aux USA. On y aborde de manière irrégulière des titres Marvel, DC mais aussi indé.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer