[FIRST CONTACT] Death or Glory #1 - Comics Prime

Rick Remender revient avec un nouveau (encore) creator owned, la productivité du monsieur semble sans limite Cette fois, il est accompagné par un dessinateur français au talent reconnu : Bengal. Une association qui s’avère intéressante sur papier, mais que donne ce premier numéro d’un scénariste adulé par certains et détesté par d’autres ? Impression de ce premier numéro de Death or Glory,

Glory est une fille qui habite dans un trou paumé des Etats-Unis, son père est très malade et le traitement de sa maladie est très coûteux. Elle décide d’élaborer un plan pour se procurer/voler l’argent de son ex, qui, lui, est plein aux as et trempe dans un business plus que douteux… Glory est douée en mécanique et en conduite, c’est cette dernière aptitude qui va l’aider (ou pas) à mettre son plan en action pour détrousser son connard d’ex-petit ami.

Vous allez me dire, ouais ben, Remender n’a pas inventé l’eau chaude sur ce coup-là et moi de répondre, c’est pas faux, mais le synopsis que je vous ai évoqué plus haut n’est qu’un prétexte pour aborder des sujets un peu plus profond et évoluant dans un environnement où camionneurs et ploucs vivent presque en harmonie. Sans révéler les différentes intrigues de ce premier numéro, Rick Remender semble vouloir poser une critique de la société américaine de plusieurs façons, celle-ci seront, à coup sûr, abordées avec parcimonie au fil des numéros comme à son habitude

D’ailleurs, on pourrait reprocher tout de même au scénariste de ne pas sortir de sa zone de confort en proposant encore un scénario avec une héroïne qui est contrainte de mettre de côté ses valeurs pour son propre intérêt et celle de sa famille.

Au niveau du dessin, comme je vous l’ai dit plus haut, c‘est Bengal qui s’y colle et, comme d’habitude, c’est très efficace. Une mention spéciale pour sa représentation de la course poursuite qui est juste à couper le souffle tant il est arrivé à retranscrire l’action de manière lisible, on sent par exemple les accélérations et les décélérations des protagonistes grâce à son dessin mais aussi au découpage des planches, donnant ainsi à l’ensemble un côté nerveux, rappelant des poursuites à la Baby Driver ou même à la Fast & Furious (jamais, j’aurais un jour penser donner cette dernière référence dans une chronique et pourtant…)

Alors, on continue ou pas ?

Oui, on continue, même si on est habitué à la narration de Remender, même si on voit où il veut en venir car ce premier numéro de Death or Glory est rudement efficace (tout comme le morceau de The Clash) et le dessin de Bengal qui, au risque de me répéter, est au top de son art en est en grande partie pour quelque chose !

Disponible chez Image Comics

First Contact est une rubrique où l’on vous donne notre avis à chaud uniquement des premiers numéros de séries sorties aux USA. On y aborde de manière irrégulière des titres Marvel, DC mais aussi indé.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer