[FACTS 2016] Entretien avec Jae Lee - Comics Prime

FACTS se dédouble à partir de cette année et les noms alléchants de la liste des invités ont attiré les rédacteurs de Comics Prime comme des mouches sur du miel. C’est donc dorénavant dans un palais dédié aux invités que nous avons dû braver une foule nombreuse. Un stand central dans le palais accueille désormais les dessinateurs, scénaristes et coloristes et c’est vraiment agréable comme nouvelle disposition, aérant les files et donnant une meilleure vue sur les artistes occupés à signer et dessiner. Ces derniers ne relevant bien souvent la tête que pour prendre des photos avec les fans. C’est donc Jae Lee que nous avons distrait quelques minutes de ses commissions afin de lui poser des questions sur sa longue et talentueuse carrière chez Marvel, DC, Image, Dreamwave, etc.

12512228_754962991271622_8165417554077435913_n

Q- Bonjour Monsieur Lee, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
R- Bonjour, je suis Jae Lee, dessinateur de Dark Tower et plus récemment, de Batman&Superman

Q- Avez-vous rencontré Stephen King en personne lorsque vous travailliez sur Dark Tower ?
R- Oui, on s’est rencontré lors d’une convention à New York, un gars vraiment très sympa. D’ailleurs, quand j’ai débuté le projet, j’avais vraiment peur de ne pas atteindre ses attentes sur son oeuvre. Je me suis alors mis une pression immense et, en fait, il m’a dit qu’il était écrivain et, que moi j’étais un dessinateur, et qu’il ne dirait jamais à un artiste comment faire son boulot.  C’est devenu ainsi une de mes meilleures expériences artistiques.


« J’ai vraiment découvert Batman dans les comicbooks et Superman dans les films de Christopher Reeve. »


Q-  Vous avez gagné un « Eisner Award » en 1999 pour le titre « Inhumans », Marvel semble pousser ce titre à fond ces temps-ci. Ca vous tenterait de retravailler sur ce titre ?
R-  Oui, franchement, ça serait cool de revisiter la franchise. A vrai dire, c’était un de ces moments magiques avec Paul (NDR : Paul jenkins, le scénariste), sans doute impossible à reproduire. Tous les astres étaient alignés et même si je voulais renouveler tout ça, rien ne dit qu’on y arriverait à nouveau. Pour le prix, on n’a jamais eu de réelles prétentions et c’est tout simplement arrivé. Je pense que si on essaye de recréer cela… Ça ne marcherait tout simplement pas comme ça.Jae Lee

Q- Votre premier travail pour DC en 2005 était un titre Batman, sur lequel vous êtes revenu en 2013 avec Batman/Superman. Vous aimez particulièrement Batman et Superman ?
R- Absolument, oui. Batman est vraiment l’un des meilleurs design de personnage dans l’histoire des comics. J’ai vraiment grandi avec ce personnage. Mais le personnage auquel je m’identifiais le plus était Superman, principalement parce qu’étant gamin, j’adorais les films de Christopher Reeve. Et donc, avoir la possibilité de dessiner Batman ET Superman, c’est vraiment un rêve devenu réalité, d’une part parce qu’ils sont deux de mes personnages préférés et d’autre part, parce que j’ai pu m’approprier à ma façon une partie de mon enfance. En fait, j’étais trop jeune pour la vieille série et ensuite, pour le premier film de Burton, donc j’ai vraiment découvert Batman dans les comicbooks et Superman dans les films.

5c017f65dc1431046a5e689cb23f2338Q- Comment c’était de bosser sur Before Watchmen Ozymandias ?
R- A nouveau, une pression folle et un projet captivant et excitant. Surtout que ce n’était pas mon thème habituel. Comme ça se plaçait dans le passé, j’ai dû faire pas mal de recherches sur des illustrateurs du passé, des gars comme Norman Rockwell. Ca m’a poussé à diriger mon art dans d’autres directions. J’ai dû m’essayer à des tons plus brillants, clairs et joyeux. Avant de faire Before Watchmen, je sortais de Dark Tower, sur lequel j’ai bossé 4 ou 5 ans et ça m’a permis de faire quelque chose de complètement différent.

 

Q- Pensez-vous qu’on pourrait revoir votre série Hellshock un jour ?
R- Je ne pense pas, j’en ai fini avec ce titre. Si je devais relancer une série « creator owned » (NDR : donc une série où les auteurs gardent les droits), ça serait un truc totalement différent. J’étais vraiment jeune quand j’ai créé Hellshock et y revenir maintenant serait compliqué même si je suis certain que n’importe quelle oeuvre peut être adaptée et mise au goût du jour. Mais franchement, il y a tellement d’autres idées possibles, des genres que je n’ai pas encore explorés… : donc, pourquoi refaire ce qui a déjà été fait ? D’ailleurs, je suis en ce moment même occupé sur un projet « creator owned » avec Mark Millar et je ne peux pas trop en parler mais je suis vraiment très enthousiaste.


« D’ailleurs je suis en ce moment même occupé sur un projet « creator owned » avec Mark Millar et je ne peux pas trop en parler mais je suis vraiment très enthousiaste. »



Q- Vous avez illustré la serie « Transformers/G.I.Joe » de Dreamwave. C’est une série très sombre, pas vraiment le ton habituel de titres connus pour leur version « cartoon » à la télé. C’était une volonté à la base d’en faire une oeuvre adulte désespérée et grave ?
R- Le cadre est la deuxième guerre mondiale donc ça n’allait pas être une histoire pour enfants. En plus, me choisir comme artiste, ça veut forcément dire qu’ils voulaient une approche vraiment sombre à l’histoire. Donc clairement, c’était le but.

Q- Etiez-vous un fan des deux franchises ?eee73ebff71d7d523f4d5bd0cb295809
R- Oui, très clairement, surtout Transformers, la génération 1. Optimus Prime a toujours été mon personnage préféré et chez les Decepticon, mon préféré est Ravage (NDR : la panthère des Decepticons qui obéi à Soundwave et qui a une belle place dans le comic-book).

Q- Est ce qu’il y a encore un personnage que vous aimeriez (re)dessiner ?
R- Franchement, mes désirs en tant que dessinateur ne sont pas dirigés vers un personnage en particulier mais vraiment vers l’histoire. Si c’est une bonne histoire, j’aurai envie de la dessiner. J’adore Superman mais ça ne veut pas forcément dire que je veux dessiner une histoire de Superman. Bien entendu, j’étais fan de Batman et Superman mais j’ai eu la chance de les dessiner donc je peux rayer ça de ma liste. Je n’ai pas envie pour le moment de retourner sur ces deux personnages.

Q- Des envies chez Marvel ? Des chances de vous y revoir ?
R- Je suis bien occupé avec mon projet avec Mark Millar et je dois avouer que je ne me projette pas autant en avant dans l’avenir, donc je ne sais vraiment pas. Comme je le disais, ça pourrait être fun de revisiter les Inhumains si l’histoire est bonne mais je ne cherche pas particulièrement à les redessiner.


« Les fans sont au rendez-vous de FACTS et c’est génial ! Ils ne laisseront pas leur vie être changée par le terrorisme. Je veux donc saluer leur force !« 



Q- On aime demander aux artistes qu’on interviewe ce qu’ils connaissent et apprécient de la Belgique, êtiez-vous déjà venu ici ?

R- Je n’étais jamais venu en Belgique auparavant mais j’avais toujours voulu visiter ce pays. Je n’ai malheureusement pas énormément de temps libre pendant ce séjour. Quand on vit à Las Vegas, tout ce qui se trouve autour de vous est assez neuf, on n’est pas vraiment habitués à vivre au milieu de l’Histoire comme ça. Chez nous, c’est un peu comme si tout avait été construit l’an dernier et tout est artificiel. Ici, le sens historique est immense, c’est triste mais on ne reste que deux jours et je ne pense pas qu’on aura le temps de visiter Gand (NDR : ville près de laquelle s’organise FACTS) mais j’ai passé du temps à Bruges, cette ville est magnifique et j’adorerais la voir un jour où il fait gris, pluvieux et très brumeux. Comme ça, on aurait les rues pour nous. Ca serait très inspirant pour moi.

Q- Lisez-vous des bandes dessinées franco-belges ?
R- J’ai grandi avec les Schtroumpfs à la télé mais je n’ai malheureusement jamais lu de bandes dessinées. Cette culture est tellement impressionnante! Je suis un peu écrasé par la masse et je n’ai aucune idée de par où je dois commencer. Il faudrait qu’un expert me conseille. En plus, on ne les trouve pas vraiment à Las Vegas.

Q- Vous avez un dernier mot à ajouter pour les lecteurs et les visiteurs de FACTS ? L’ambiance est un peu spéciale à cause des récents événements terroristes qu’il y a eu en Belgique.
R- C’est vrai mais les fans sont au rendez-vous de FACTS et c’est génial ! Ca prouve leur dévouement, ils ne laisseront pas leur vie être changée par de tels événements. Je veux donc saluer leur force !

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer