Elric TOME 2 : Stormbringer - Comics Prime

En tournée promo du volume 1, l’équipe de Comics Prime avait rencontré deux des membres de l’équipe, d’une simple rencontre on avait tôt fait d’en faire une fameuse discussion de vieux rôlistes passionnés d’univers fantastiques. C’est avec plaisir qu’on retrouve Julien Blondel et Robin Recht sur le projet, même si une partie de l’équipe à changé. Nous voici au deuxième tome, celui de la découverte de Stormbringer, l’épée intelligente bien connue. Tome de la consécration ou bien tome de la vitesse de croisière ?

 Fiche Technique

elric_2-320x443

Scénario : Julien Blondel, Jean Luc Cano.
Dessin : Julien Telo, Robin Recht, Didier Poli.
Couleurs : Scarlett Smulkowski, Robin Recht, Jean bastide.
Editeur : Glénat.
Genre: Aventure Fantastique/ Dark Fantasy
Date de sortie: 24 septembre 2014
Pagination: 64 pages.

Synopsis : Yyrkoon s’est enfui de Melniboné emmenant avec lui Cymoril, la promise de l’Empereur. Elric, de son côté, met tout en œuvre pour la retrouver et apprend qu’elle est retenue dans les ruines de Dhoz Kham, au cœur des Jeunes Royaumes. Avec une petite troupe et la bénédiction de Straasha, le Seigneur des Mers, Elric part affronter son cousin félon…
Elric mid1

« Gardez vos fausses promesses, Seigneurs Élémentaires…Gardez vos prophéties, vos mensonges et vos jouets… Je ne sers plus que le Chaos désormais ! »

Symphonie à six mains :

Quand on voit la finesse de l’encrage, de la colorisation et la myriade de détails dans les décors on comprend mieux pourquoi s’y prendre à autant pour restituer l’univers écrit par Moorcock. C’est follement beau, c’est dense, l’ensemble sert impeccablement l’ambiance et la narration.
l’avantage de ce tome 2 c’est qu’on quitte les terres Melnibonéennes pour voir du pays. Les lieux sont épiques et démontrent la recherche sur les environnements.

Si Melniboné m’était conté :

L’équipe nous avait confié avoir attendu le tome 2 pour l’arrivée de la fameuse épée intelligente, cadeau d’Arioch le dieu du chaos. Mais ce deuxième tome est dense, très dense et même si l’arrivée de l’épée est magnifique et porteuse de symbolique pour les connaisseurs de la saga, il y a bien plus à découvrir.
En effet on apprend enfin comment les Melnibonéens sont perçu par d’autres races et on voyage dans cet univers tellement riche. On comprend également mieux l’équilibre des forces en présence. Bref ce tome 2 nous installe dans l’univers, faisant avancer l’histoire jusqu’au cliffhanger final. Certes prévisible mais c’est ici le voyage qui compte et pas la destination. Et quel voyage !

elric mid2

Au final c’est toujours aussi bien ? :

Encore une fois, on sent la passion transpirer par toutes les pores de cette oeuvre. l’envie de nous faire découvrir un univers unique et une histoire prenante. Ma lecture de l’oeuvre remonte à bien longtemps, mais je crois pouvoir avouer, ayant une mémoire visuelle, que cette série surpasse l’idée que je m’étais faite à l’aide des romans. Moorcock à bien de la chance d’avoir attiré une telle équipe. Ne laissez pas passer la première édition afin de profiter du cahier de 14 pages montrant artworks d’invités et croquis.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer