Earth-2 Tome 2 - Comics Prime

Après un premier tome ayant opposé nos héros à Solomon Grundy, plus puissant que jamais, nos héros vont devoir faire face à une nouvelle menace en la personne du sorcier Wotan. Nos héros, parlons-en, nous sommes dans l’univers Earth-2 et même si ils ont des allures de déjà-vu, on est loin des classiques Batman, Superman, Wonder Woman qui sont morts lors d’un affrontement contre Apokolips. Marvel avait sa gamme Ultimate, DC s’y essaye avec Earth-2. Un début ayant apporté un vent de fraicheur, le tome 2 va-t-il réussir à se renouveler ?

couverture Fiche technique:
Scénario :
James Robinson
Dessin :
Nicola Scott, Yildiray Cinar, Cafu et Julius Gopez
Editeurs:
Urban Comics (VF), DC Comics (VO)
Date de sortie:
10 juillet 2015
Pagination:
232 pages
Sollicitation:
Les nouveaux héros de Terre 2 sont sortis vainqueurs de leur première épreuve face à Solomon Grundy, mais un danger plus insidieux les attend, en la personne du sorcier Wotan. Flash, Hawkgirl et Green Lantern vont devoir faire appel à un autre protecteur mystique : le Docteur Fate. Dans l’ombre, les troupes d’Apokolips manigancent leur contre-attaque et un justicier que beaucoup croyaient mort fait son grand retour : Batman ! Mais est-ce bien le même Chevalier Noir ? Contient : Earth 2 #9-16 + Annual #1

Coïncidence, je ne pense pas!

Earth-2 est l’univers DC d’où proviennent les versions originelles de leurs héros, ceux des années 40. Cette version alternative a connu un premier chamboulement avec Infinite Crisis. Et nous voici à un second tournant après le passage de Flashpoint qui aura apporté son lot de changement. Les super-héros iconiques de DC ne sont plus, place à une génération de jeunes héros. Ici, nous retrouvons Alan Scott en tant que Green Lantern, Jay Garrick est Flash et Kendra Saunders est Hawkgirl. Le début de l’aventure nous fait faire la connaissance de celui qui rapidement deviendra le Docteur Fate. Et ce bon docteur va se trouver opposé à un adversaire de taille, Wotan un sorcier en quête de puissance. Les jeunes héros s’allieront pour en venir à bout. Et ce ne sera que le début de leurs aventures.

earth-2 1L’union fait la force, quoique…

En cours de route, nous ferons la connaissance d’une nouvelle version de Batman, ainsi que d’autres héros. Citons en quelques un : Superman, Wonder Woman… euh non Fury pardon, Barda, Red Arrow, Atom,… Du recyclage parfois intéressant, parfois moins, parfois inutile. En fait, un défaut du titre découle de l’abondance de personnages présents. On sent que James Robinson essaye de nous surprendre en plaçant certains personnages là où on ne les attendrait pas, mais leur nombre vient se mettre en travers de leur développement et de leur intérêt dans le récit. Prenons par exemple Batman pour lequel à aucun moment, on ne va développer ses origines ou ses motivations. Son rôle pourrait aussi bien être tenu par un total étranger que cela ne nous choquerait pas. Il aurait mieux valu se concentrer sur moins de personnages, surtout que certains d’entre ceux qui sont développés sont proprement… inutiles à l’avancée de l’histoire. J’offre cette mention particulière au Captain Steel qui a droit à plusieurs pages pour décrire ses origines et qui, disons-le clairement, ne sert à rien. Mais tout n’est pas à jeter, le Docteur Fate a droit à une mise en place subtile et bien plus adroite. On aurait aimé que Robinson aie la même finesse d’écriture pour tous les autres héros.

earth-2 2Le silence est d’or, la parole est d’argent

Attaquons-nous à James Robinson maintenant. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il aime faire parler ses personnages. Vraiment. Les dialogues sont omniprésents et viennent par moment gâcher les scènes d’action. Robinson en fait trop et c’est bien dommage. On sent pourtant qu’il veut bien faire, mais on en vient à être heureux quand on aperçoit enfin une case sans une énorme bulle de dialogue. Pourtant, il a eu de bonnes idées comme offrir des couleurs aux bulles pour différencier les paroles de chacun des personnages et savoir d’instinct qui parle. Le scénario est, quant à lui, bien amené. On sent que Robinson avait déjà planifié l’ensemble de ses chapitres dès le départ et tout semble couler de source. La fin nous laisse sur une situation pour la moins cataclysmique et on se demande ce que va donner la suite, suite qui ne sera plus scénarisée par Robinson malheureusement. On espère que le prochain scénariste suivra les pistes de scénario lancées par l’auteur. Et histoire de mettre en avant une scène qui bénéficie d’une écriture exemplaire, je ne peux que vous recommander de lire le moment où Alan Scott va trouver le père de son petit ami décédé. C’est simplement touchant.

earth-2 3L’Arche de la Folie

Au dessin, nous retrouvons Nicola Scott qui effectue un travail admirable. Les scènes d’action sont majestueuses et le seul regret vient de ces bulles de dialogue envahissantes qui viennent gâcher le travail de l’artiste. Son travail sur le Docteur Fate est remarquable, elle aurait pu facilement le rendre extrêmement ridicule ou trop chargé, mais la magie opère et le personnage resplendit dans toutes ses scènes. A noter que Scott nous offre des décors sublimes, comme la Tour du Destin qui fourmille de détails. On sent là toute l’attention portée par l’artiste à son travail. Yildiray Cinar nous offre un chapitre 13 plus que correct. On remarquera d’ailleurs à peine le changement de dessinateur tant il a su rester dans les traces de son prédécesseur. Et enfin, terminons par le duo Cafu et Julius Gopez dont le style tranche déjà plus que Cinar. Ils font du bon travail, les personnages semblent plus expressifs que quand Scott est aux commandes. Décidément chez DC, on sait bien s’entourer quand il s’agit des dessinateurs.

earth-2 4Ultimate Earth-2

Earth-2 Tome 2 continue sur la lancée du premier volume. Robinson est bavard et il le restera, on se retrouve avec un récit dont le rythme semble vraiment inégal. Par moment, les scènes ne semblent pas avancer et à d’autres endroits, on ressent presque de la précipitation. Au final, on ne peut pas dire que l’ensemble soit mauvais, le titre est truffé de bonnes idées. Mais l’enfer n’est-il pas pavé de bonnes intentions ? Un casting impressionnant, mais qui aurait peut-être mérité d’être plus restreint pour qu’on puisse plus facilement s’attacher et s’intéresser aux différents protagonistes. Des dialogues nombreux, qui servent à mieux comprendre l’histoire et ses enjeux mais qui finissent par alourdir la lecture du récit et par plomber les scènes d’action. Ce tome 2 n’est pas ce qu’on aurait voulu qu’il soit, il ne se montre pas à la hauteur des ambitions de son créateur et c’est bien dommage. Il n’en reste pas moins plaisant à lire, parce qu’il apporte un vent de fraicheur. Et puis Robinson arrive à nous toucher, à travers des personnages parfois fragiles, qui ont peur, qui sont blessés, qui sont tout simplement humains.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer