Dragon Quest Heroes : Le Crépuscule de l’Arbre du Monde - Comics Prime

Il n’est pas le premier à vouloir se faire croiser des univers différents, Dragon Quest Heroes où quand la licence phare de Square Enix rencontre le genre Musou. Ceci étant la licence est une habituée de mélange, puisqu’elle a déjà sorti la très bonne série des Dragon Quest Monster, version Pokemon de la saga. On peut donc espérer qu’elle aura réussi également à nous surprendre avec un jeu de qualité, le succès sera-t-il à la clé ?

 

dqjaquetteFiche Technique :

Style : Beat’em all, RPG, Musou
Développeur : Koei Tecmo Europe
Editeur : Square Enix
Date de sortie : 16 Octobre 2015
Modes de jeu : Solo uniquement
Testé sur : Nintendo WiiU
Résumé de l’histoire: Lorsqu’une obscure onde de choc frappe la ville d’Arbera, les monstres qui vivaient jusqu’alors en harmonie aux côtés des humains sont soudainement pris d’une rage destructrice. Dans la peau de Lucéus ou d’Aurore, vous incarnez le héros (ou l’héroïne) de l’histoire. Au cours de votre aventure, une sélection de personnages familiers tirés des opus précédents de DRAGON QUEST, tels qu’Alina, Bianca et Yangus, viendront se joindre à vous pour rétablir l’ordre dans le royaume et apaiser les hordes de monstres déchaînés.


Il était une fois…

L’histoire débute dans le Royaume d’Arbera, un pays où vivent humains et monstres dans la plus belle harmonie. Nos deux héros, Lucéus et Aurore, sont en train de profiter des festivités du jour et semblent insouciants lorsque soudain une onde de choc vient s’abattre sur la ville. Cet événement va provoquer une rage sanguinaire chez les monstres, les faisant se retourner contre les humains. Pas de temps à perdre pour nos deux héros, ils vont vite devoir retourner vers le palais du roi pour s’assurer qu’il est sain et sauf, devant se frayer un chemin parmi les hordes de créatures.  Le scénario, vous le constaterez très vite, est principalement un prétexte pour enchainer les combats, mais ce n’est pas sur ce point qu’on risque de se fâcher avec le jeu. L’histoire est finalement très convenue, elle enchaîne les événements de façon à nous faire rencontrer nos nouveaux compagnons et à nous permettre de débloquer de nouveaux éléments de gameplay. Bien sûr, il y a son lot de révélations, permettant aux joueurs d’être surpris, mais il aurait fallu faire mieux pour faire du scénario une force du jeu.

dq1

Du sang et des larmes de joie

Le gameplay est typique du genre, mais reste fidèle à la série. Typique du genre, parce que vous allez vous retrouver à devoir littéralement massacrer des centaines de monstres, excessivement défoulant et jouissif. Fidèle à la série au travers des armes utilisables, des magies, du bestiaire. Le jeu répond parfaitement aux commandes, c’est très agréable de se déplacer avec une telle fluidité. On se bat, on court, on saute avec une facilité appréciable. Les cartes ne sont pas forcément très grandes, mais on encourage l’exploration du moindre recoin à la recherche de trésors, trésors qui contiennent des objets qui vous seront très utiles pour continuer votre progression.
On appréciera, ou non, le système d’artisanat mis en place : l’alchimie. Vous devrez récolter des ingrédients afin de fabriquer de nouveaux objets ou de renforcer ceux-ci. Il est malheureusement fastidieux d’arriver à récolter précisément les ingrédients dont vous avez besoin, ce qui annonce de longues séances de farming de monstres pour obtenir le ou les objets de vos rêves.
dq5
Les objectifs pour finir une carte sont variés, même si on ne sort pas des classiques pour autant. Vous devrez parfois escorter quelqu’un, protéger un point précis de la carte, éliminer tous les monstres présents ou… tuer un boss. Et là, on prend son pied. Les combats de boss sont vraiment impressionnants, ils sont gigantesques, possèdent des points faibles qu’il vous faudra exploiter, peuvent être combattus à l’aide d’éléments présents sur la carte comme des balistes, des canons. Vous pourrez également compter sur l’aide de monstres pour en venir à bout. Quoi, des monstres qui vous aident ? Et oui, quand vous pourfendez les créatures qui peuplent la carte, vous ramasserez parfois des médailles qui vous permettront de les invoquer et de les mettre à votre service le temps de la mission. On aurait apprécié pouvoir les garder avec nous et les faire évoluer, rajoutant un petit côté gestion, mais il faudra se contenter d’un appui stratégique.
Au niveau des personnages, on en compte douze. Ce n’est pas beaucoup pour le genre, mais chaque personnage possède un style de combat différent. Ces personnages sont connus pour une grande majorité puisqu’ils sont déjà apparus dans les volets de la saga Dragon Quest. Malheureusement, tous n’ont pas le même charisme et quelques-uns feront vraiment office de second couteau. Chacun des personnages pourra évoluer grâce à un traditionnel système d’expérience et de prise de niveau. Vous gagnez alors des points de compétences à répartir pour augmenter leur puissance. Intelligent, vous pourrez basculer à tout moment entre les différents personnages sélectionnés pour la mission. Votre groupe pourra contenir un maximum de quatre personnages, vous voilà donc libre de choisir parmi vos héros favoris.
Un gros point noir a soulevé, il en faut un. Il n’y a tout simplement aucun mode coop. Une hérésie pour un jeu de ce style tant il est appréciable de pouvoir massacrer des monstres en présence de l’un ou l’autre de ses amis.

dq2

Le plus grand des héros, c’est Fly

Les graphismes sont loins d’être magnifiques, certes. Mais le jeu bénéficie d’une part du character design de Akira Toriyama, pas mal, et d’autre part d’un cellshading rappelant très vite à l’œil la série Fly, elle-même inspirée de Dragon Quest. Les monstres sont typiques de l’univers, peu d’originalité de ce côté-là, mais, pour être honnête, c’est ce qu’on était en droit d’attendre du jeu. Votre équipement aura peu d’influence sur l’apparence de votre personnage. Dommage que cela ne soit pas le cas, on ne ressent pas réellement notre progression en terme visuel. Le tout fait marcher à merveille notre fibre nostalgique, vous donnant l’impression de jouer dans un dessin animé de votre enfance.

dq3

Pour le plaisir, prendre le temps de temps en temps

La musique joue sur la même corde que les graphismes et vous fera retourner dans vos souvenirs d’enfance. Que ce soit lors de vos premiers pas sur l’un des nombreux volets de la saga Dragon Quest ou devant votre télévision en regardant un épisode de Fly, vous reconnaitrez les musiques qui viendront bercer vos oreilles. Au niveau des dialogues, vous aurez le choix entre le doublage d’origine en japonais ou celui en anglais, merci Square Enix de nous avoir laissé le choix, même si le doublage en anglais ne s’en tire pas trop mal. Les bruits, quant à eux, ne vous laisseront pas forcément un souvenir impérissable. Mais dans le feu de l’action, vous serez plus concentré sur les monstres à tuer que sur les bruits que font votre épée.

dq4

Jamais deux sans trois

Mon verdict est sans appel, Dragon Quest Heroes est un très bon jeu. Après un premier spin-off réussi (Monster), voilà encore une belle réussite pour Square Enix. Le jeu est défoulant, il est prenant, il est agréable à l’œil et aux oreilles. Il bénéficie d’un bestiaire étendu et varié, d’un univers certes un peu banal mais propice à vos aventures. Tout n’est pas parfait, il y a d’abord le système d’alchimie qui est un peu fastidieux et qui n’apporte pas grand-chose de réellement amusant. Ensuite et c’est là que ça fait le plus mal, vous ne pourrez profiter de votre quête qu’en solitaire. Mais ces deux principaux points négatifs ne peuvent gâcher les très nombreuses heures que vous allez pouvoir passer sur le jeu. Que vous aimiez Dragon Quest, que vous soyez un fan du genre Musou, que vous souhaitiez simplement pouvoir montrer votre puissance sur une tonne d’adversaire, ce jeu est là pour vous. Dragon Quest Heroes est une réussite, tant et si bien qu’une suite est annoncée et c’est tant mieux !

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer