DOSSIER : The Zumbies - Comics Prime

Zumbies2-couvScénario: Yan Lindingre

Dessin:  Julien Solé

Éditeur : Fluide Glacial

Sollicitation : Le siècle est définitivement spirituel et religieux. L’Église chrétienne réconciliée d’un côté et les rockeurs confédérés de l’autre se disputent les lieux de culte. Ainsi, le Sacré-Coeur rebaptisé le Holy Rock Empire est devenu la Mecque du punk-rock. Et ce soir, ça chauffe particulièrement du côté du Rock Empire car à l’affiche il y a …The zumbies.

Chers lecteurs, bienvenue dans le monde de Fluide Glacial et plus précisément de « The Zumbies ». Ici on rit de tout et de n’importe quoi dans un récit jouant à fond la carte de la surenchère et du fan service.

Ça a de la gueule, ça fait travailler les abdos et des gens meurent dans un bain de sang toutes les 4 pages. Je vous invite donc à mettre votre cerveau dans un endroit sûr le temps d’apprécier cette série hors norme bourrée de références et de clins d’œils à la musique. Amen

hosanna, bitches !

zumb1

Bienvenue dans la France de 2024 ! Tout est moche, détruit, délabré….et le monde s’est divisé en deux clans bien distincts. D’un coté nous retrouvons les fanatiques religieux levant leurs croix et jouant du tambourin (véridique !) comme seule sœur cunégonde sait le faire alors que de l’autre coté se dressent fièrement les amateurs de Punk Rock, hurlants à tout va les paroles de leurs chansons favorites dans un monde devenu un gigantesque bordel.

C’est sur ces bases très saines nous retrouvons Père Boule, armé d’une Bible et d’une torche, menant ses fidèles au combat afin de reprendre le Sacré-Coeur aux hérétiques. Le problème de Père Boule est qu’il fait partie de ces gens qui ont pour dicton « fait ce que je dis, pas ce que je fait » ce qui propulsera ce dernier dans des situations peu catholiques qui vous inspireront à la fois le rire et le dégout, ça ne s’invente pas ! Vous l’aurez sans doute deviné cet album ne s’adresse pas vraiment à vous si vous êtes du genre à aller à l’église le dimanche ou si vous êtes capables de sortir un petit verset pour impressionner les copains, ici c’est Rock’n’ Roll !

The zumbies

zumb2

Alors que le petit groupe de variété française les « Sugar Dolls » enchaine les plateaux télés avec leur titre phare « woodoo chou bidou », leur producteur Jessie Garon se dit qu’il se ferait bien du pognon en plus parce que…. parce que le pognon c’est bon et que quand on est producteur, on en a jamais assez. Il décide donc de faire appel aux services du bon docteur Vonderpumpe qui s’occupe de droguer approximativement 99% des stars du showbizz afin qu’ils pètent la forme.

Le soucis avec les médecins qui ont un nom allemand c’est que les choses se passent rarement comme prévu. Les gentils « Sugar Dolls » passent ainsi l’arme à gauche et à la surprise générale, sortent de leurs tombes quelques temps plus tard. Un peu bouffés par les vers et pas contents du tout, Deborah, Dee-Dee, Johnny et Hank vont trainer leur carcasse et former un nouveau groupe de Punk Rock « The Zumbies ».  Les morts reviennent à la vie et les croyances s’effondrent « Jésus est un zombie et il aime le Rock ! »

Au cours de son périple (en 2 volumes), le groupe va se battre pour être reconnu comme le meilleur de sa catégorie en prenant soin de traumatiser (ou de manger) tous les humains à peu près normaux qu’ils croiseront sur leur chemin. Les zumbies arriveront-ils à se faire un nom et à se venger du terrible Dr Vonderpumpe et de leur ex-producteur ?

Une bouffée d’air frais

zumb3

Même si vous n’avez jamais lu le mensuel « Fluide Glacial », vous en avez probablement entendu parler à un moment ou un autre. Connu pour ses titres satiriques depuis un bon bout de temps en France, le kiosque est resté assez discret chez nous même si Thierry Tinlot (ex rédacteur en chef du journal de Spirou) s’est retrouvé responsable de ce dernier jusqu’en 2011.  Yan Lindingre lui a alors succédé… et c’est aussi le scénariste de « The Zumbies » !

Autant dire que cette BD nous vient de gens qui ont l’habitude de ne pas se faire que des amis, je vous invite d’ailleurs à google-er la couverture du n 162 qui a fait grincer pas mal de dents à l’époque. A l’ère du tout politiquement correct, « The Zumbies » parvient à faire rire son lecteur découvrant page après page des personnages totalement déjantés. Les clins d’oeil à la musique et à la politique sont d’ailleurs nombreux et l’album vaut le coup d’être lu ne fut ce que pour la découverte de certaines célébrités qui y font des apparitions décalées.

En lisant tout ça, vous pourriez vous dire que tout ceci est peut être trop engagé pour vous… il n’en est rien. La force du titre est de critiquer mais sans jamais se prendre au sérieux, le gros de l’humour reposant sur du gag « bien gras » comme en témoignent les blagues à deux balles ou des inventions de l’auteur telles que le « Death Coffee » ou le superbe « Mother Fucker Cake ».

En conclusion

zumb4

Chiant allègrement sur le politiquement correct, « The Zumbies » se paye ici deux albums à pleurer de rire, étayés de dessins tout simplement sublimes pour le genre. Les décapitations et autres démembrement viendront égayer le tableau ainsi que le viol d’un camionneur par un monstre/campeur obèse… et ce n’est qu’une infime partie de ce qui vous attend !

La série se lit avec un certain plaisir coupable mais l’envie de découvrir la suite est telle que je vous conseille de prendre directement les deux albums, vous auriez tort de vous priver !

 

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer