En direct de chez l’Oncle Sam : Dark Souls vol.1 - Comics Prime

Les Dark souls sont d’excellents jeux. Un postulat de base qui se vérifie avec le succès du 3ème opus et de la campagne Kickstarter pour le jeu de plateau. Et comme toute licence qui fonctionne, on fait des produits dérivés par ci, par là. C’est ce qui m’amène à vous parler du comic-book de Dark Souls.


DarkSouls1_Cover-C-by-Joshua-CassaraScénario : George Mann
Dessin : Alan Quah
Editeur : Titan Comics
Date de sortie : 20 avril 2016
Pagination : 32 pages
Sollicitation : « welcome to the world of Dark Souls; a landscape bathed in arcane fantasy, where primordial forces govern the tides of time, bonfires flicker in the darkness, and the undead stalk the earth in search of impossible redemption. From Titan Comics and Doctor Who scribe, George Mann, comes this original tale of adventure and visceral horror that throws readers deep into the twisted myth of Namco-Bandai’s award-winning video-game franchise. »


Les adaptations. Rien que le mot me fait frémir. Souvent mauvaise, elle dénature souvent l’œuvre de base. Mais il arrive que quand les lunes sont alignées, un miracle arrive. Je pense notamment aux jeux Batman, au récent manga de Drakengard (chez Kurokawa), au roman Bioshock (chez Bragelonne) et heureusement il en reste encore beaucoup d’autres.

Je suis donc de ceux qui aiment donner une chance avant de juger.

Surtout que là on parle de Dark Souls. Un univers qui se prêterait très bien à une adaptation. Car l’univers de Dark Souls se mérite. Et même pour les acharnés qui ont retourné les jeux, ils restent énormément de zones d’ombres. Imaginez une série de plusieurs histoires qui lèveraient le voile sur le destin ou les origines de certains personnages, ça serait génial.

Comment ? Le personnage principal est complètement inédit et le monde dans lequel elle évolue aussi ? Bon ba on va essayer quand même.

unspecified

Parce que l’ambiance des Dark Souls c’est quelque chose de marquant. Sombre, remplit de désespoir.

On pourrait alors imaginer un trait à la Ashley Wood où à la Mignola !

Quoi ? L’histoire débute dans un univers de cristal aux couleurs chatoyantes. Nan nan j’essaie quand même. Je suis un mec positif moi.

unspecified-1

Parce qu’il y a aussi le charadesign dans Dark Souls et … nan mais c’est quoi ces tronches !

DarkSouls-comic-2

Vous l’aurez compris, malgré toute la bonne volonté du monde, difficile de trouver en ce premier numéro un quelconque intérêt.

C’est mou, les phases de combats sont ratés, et les personnages complètement clichés. Du genre :

  • « comment tu savais que ce n’était pas moi ? (dis le personnage secondaire après que le premier ait tué une illusion)
  • « je ne savais pas » (soutenu par un regard noir)
  • ……

65752940

Le seul point qui peu titiller notre curiosité réside dans le personnage secondaire : Aldrich. Est-ce là le même Aldrich de Dark Souls 3 qui devint cette immonde masse dégoulinante et qui dévore les divinités de Dark Souls 1 (Snif…) ou juste un clin d’œil. Quand on connait la série, on sait qu’il n’y a pas de clins d’œil. Tout s’explique et se confond, malgré des lignes espaces/temps différentes. Mais là, nous ne sommes pas dans les jeux. Une révélation encore plus frappante quand on voit que Hidetaka Miyazaki ne figure même pas en tant que superviseur.

Il suffisait pourtant de peu de choses. Un dessinateur « adapté », des personnages moins bavards (avec un narrateur OFF par exemple), des endroits connus, des réponses à des questions. Bref on est passé à côté de quelque chose de grand à mon avis.

C’est d’autant plus râlant qu’on se sent comme un pigeon. Il y a peu de produits dérivés à part 2 artbooks (magnifiques) chez UDON et un excellent livre chez Third Editions qui vous donnera toutes les réponses que vous cherchez.

50880_funny_keep_calm_and_praise_the_sun

Un premier numéro qui me donnerait donc envie d’arrêter là. Mais je vais quand même continuer. Parce que je joue à Dark Souls, et le challenge ça ne me fait pas peur. Comptez sur moi pour vous tenir au courant de ma quête. En attendant, je vais aller pleurer des larmes de sang près d’un feu de camp et prier le soleil pour le deuxième numéro.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer