Dexter : Réunion d’anciens ennemis - Comics Prime

Les aventures de Dexter Morgan ont pris fin en 2013, aujourd’hui Marvel nous propose de nous replonger dans l’univers du médecin légiste à travers des publications scénarisées par le créateur du personnage : Jeff Lindsay.

 Fiche Technique

coverdexterScénario : Jeff Lindsay
Dessin : Dalibor Talajić
Sortie : 20 août 2014
Editeur VO : Marvel
Editeur VF : Panini Comics

Sollicitation : Dexter Morgan n’est pas seulement le plus grand médecin légiste de Miami, il est aussi un redoutable tueur en série. Dans ce récit inédit, Dexter fait face à son pire cauchemar : une réunion d’anciens élèves ! Puis, début d’une nouvelle enquête pour le héros et sa sœur Deborah.
(Contient les épisodes US Dexter 1-5, inédit)

Au bal…

Lors d’une réunion d’anciens élèves, Dexter tombe nez à nez avec un ancien bourreau des cours de récré: Steve Gonzalez. Le moins que l’ont puisse dire est que l’homme a bien changé depuis le lycée. Il est passé de petite frappe à grand bienfaiteur en devenant directeur de la fondation Espoir, dont l’un des objectifs principaux est de réintégrer les sans-abris et les personnes en difficultés dans le monde du travail. Mais Dexter est méfiant, la nouvelle personnalité de son « ami» ne colle pas avec l’ancien Gonzalez. De plus l’homme a été un témoin privilégié du penchant de notre héros pour la dissection humaine. Enfin, cette méfiance s’accentuera lors de la découverte du cadavre d’un homme qui fréquentait la fondation du « Mère Thérésa ».

case2

Série vs.comicbook

Ce comicbook n’est pas une adaptation de la série télé, mais se place dans la continuité des romans de Jeff Lindsay. Il ne faut donc pas s’attendre à retrouver les personnages secondaires que vous avez tant aimé dans Dexter. Et c’est ce qui peut rendre la BD intéressante, parce que l’univers est accessible à tous et qu’il ne faut pas avoir ingurgité les huit saisons de la série pour comprendre ce qui se passe. Par contre pour les fans hardcore il y aura comme un goût de trop peu, une enquête assez banale et un brin brouillonne font que le récit est vite oublié. De plus la « folie meurtrière » de Dexter n’est pas à mon sens assez mis en avant, ce qui rend finalement tout cela très mou.

Jeff Lindsay utilise beaucoup la narration introspective durant toute l’histoire ce qui rend le tout un peu rébarbatif et on se surprend même à lutter contre le sommeil. J’ai relevé aussi deux ou trois incohérences dans le fil du scénario, notamment concernant les alibis, la bêtise de certaines actions ou encore le surréalisme de certaines scènes. Rajoutez à cela un oubli complet de l’aspect « tueur en série » de notre héros.

case1

Pour le dessin je suis tout aussi dubitatif, c’est statique et ça manque de constance dans le trait. Le choix de ne pas reprendre les traits des acteurs est louable mais ça ne prend pas, les héros manquent de charisme et de personnalisation. Pourtant j’ai apprécié le travail de Talajić sur Deadpool, mais ici il semble que le dessinateur manquait d’inspiration.

Case3

Peut mieux faire ?

Si la série Dexter avait été de la même trempe que le comic, je pense que je n’aurai pas accroché. Pourtant écrit par le créateur du personnage, ce comicbook avait tout pour me plaire. La question que je me suis donc posé en refermant le livre : Est-ce que la série de Showtime n’est finalement pas meilleure que l’original ? Je devrais peut-être me plonger dans les romans de Jeff Lindsay pour y trouver la réponse, mais si ils souffrent des mêmes défauts que la BD, je risque de les laisser prendre la poussière.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer