Deus Ex : Dissidence - Comics Prime

Au menu de Deux Ex Dissidence: des terroristes Augmentés traqués par la Task Force 29 d’Interpol dont un des membres est lui-même un Augmenté. Le tout suivi par un journaliste pousse-au-crime. Sur fond de complot planétaire mondial avec des Illuminati dedans. Soupir.

Fiche Technique :
Scénario :
John Irvine
Dessins :
John Aggs
Éditeur :
Mana Books
Date de sortie:
04/01/2018
Pagination :
128 pages
Sollicitation :
2029. Deux ans après l’Incident, un acte terroriste aux répercussions mondiales, les Augmentés, des citoyens transformés par la technologie et libéré de leurs limitations physiques, sont au cœur de toutes les tensions. Profitant de ce climat de crise, un groupe d’extrémistes fomente une révolution menaçant de détruire toute possibilité de cohabitation… et c’est à l’agent Adam Jensen qu’il incombe de stopper une bonne fois pour toutes les dissidents.

 

Deus Ex.

Nous suivons les pérégrinations de Jensen, agent de la Task Force 29 d’Interpol. Ce dernier est un Augmenté, c’est-à-dire qu’il a subi des greffes d’améliorations bioniques qui lui confère le même type de pouvoir qu’un Neo (Keanu Reeves pour les intimes); la tâche principale de la Task Force 29 d’Interpol (oui, je me répète mais ça fait plus de mots au final et, donc, ça fait plaisir à Irokee (le rédacteur en chef, NdA)) est d’arrêter les méchants terroristes Augmentés. Lesdits méchants terroristes augmentés sont, in fine, de simples jouets dans les mains des Illuminati qui veulent conquérir un monde qu’ils dirigent déjà – tout comme Titus King, le journaliste augmenthrope (misanthrope aurait pu le faire mais pas vraiment en fait parce que dans la mesure où ce sont les Augmentés qu’il conchie, c’est un peu moyen niveau étymologie (et, là, Comics Prime vient de perdre 17 lecteurs)) qui fait rien qu’à cracher son venin sur les Augmentés.

Bon, je vais m’arrêter là pour l’histoire sous peine de vous spoiler tout le bousin. Et de faire montre d’encore plus de sarcasmes.

Dissidence.

Le portage de l’univers d’un jeu vidéo vers un autre support (cinéma ou comics dans le cas présent) est un exercice périlleux et l’on ne compte plus les exemples de bouses ayant lamentablement échoué. Ce tome ne déroge pas totalement à la règle. Sans se prendre complètement les pieds dans le tapis, Irvine nous propose néanmoins un scénario téléphoné jouant sur tous les stéréotypes possibles et imaginables pour ce type d’univers (on ne saurait dire qui sont les plus extrémistes entre les pro-humains et les augmentés ; la taupe au sein de la Task Force 29 ; le complot planétaire mondial des Illuminati ; le journaliste/reporter pousse-au-crime façon Prothero (V for Vendetta) en moins percutant et plus hystérique ; etc) et nous torche une fin/teaser du prochain épisode sur seulement deux (DEUX !) pages (C’est un peu court, jeune homme ! On pouvait dire bien des choses en somme …).

Malgré un scénario moyen, ce premier tome est sauvé du naufrage par les dessins de John Aggs. Ces derniers servant au mieux l’univers cyberpunk de la franchise Deus Ex. Bref, c’est bien mais pas suffisant.

Néanmoins, si vous avez eu la chance l’opportunité de jouer à Deus Ex : Mankind Divided™, vous retrouverez les protagonistes principaux de ce titre et, si ce dernier vous a plu et que vous êtes bon public, vous devriez trouver votre compte avec cette version comics (modulo l’interactivité (non, ça ne laisse pas grand-chose mais bon)).

Deus Ex : Dissidence
Ce tome se cherche entre la simple mise en bouche et le réel boulot d'un prequel. Surtout avec cette fin torchée en 2 pages. Si vous en voulez plus, il faudra passer au jeu. Quoiqu'il en soit, le côté cyberpunk est bien respecté. Malheureusement, j'ai plus d'accointances avec le steampunk. Je pense qu'il faut voir ça comme un problème de générations.
Dessins
Scénario
Ce qu'on a aimé
  • le cyberpunk
  • la franchise Deus Ex
  • l'action
Ce qu'on a moins aimé
  • la propagande à deux sesterces
  • la théorie du complot
  • la fin quelque peu abrupte
1.8Note Finale
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer