Dark souls the board game - Unboxing - Comics Prime

 Titre : Dark Souls the board game

Steamforged Games

Nombre de joueurs : 1 à 4 joueurs

Durée moyenne d’une partie : 90-120 minutes

Genre : jeux de plateau coopératif, joueurs VS jeu

 


La patience est une vertu. Je suis bien d’accord  avec ça. Mais vous savez ce qui est encore mieux que ça ? L’oubli !

Et c’est ce qui m’est arrivé avec ce cher jeu Dark Souls. Après avoir participé au kickstarter il y a maintenant plus d’un an, j’avoue avoir un peu zappé la venue de la bête.

Pourtant, voilà qu’un matin, un facteur chevronné (et je l’en remercie) me tire de mon sommeil et me livre un colis dont j’ignorais l’existence. Jusqu’à ce que je tombe sur le nom de l’expéditeur.

Mon sang ne faisant qu’un tour, je me dépêche d’ouvrir le carton et on peut dire que ce fut là une agréable surprise !

Et pendant que mon chat s’amuse avec le cadavre du carton, moi je vais m’amuser avec mon nouveau joujou !

La boite du jeu est de bonne facture. On pourrait la comparer à un Zombicide pour la  largeur mais au niveau de la hauteur elle est quand même plus importante.

Première bonne nouvelle, l’esprit du jeu semble respecté, car à peine la boite ouverte, vous êtes déjà mort.

Un message qui n’a d’autre utilité que de titiller les fans boys, mais on peut dire que ça marche très bien !

La composition de la boite ensuite. Des pions pour les niveaux, l’endurance et la santé. Les plaques personnages (4 pour l’instant), un nombre de cartes important (trésors, ennemis, …) et deux boites renfermant ce qu’on attend tous, les figurines.

La première renferme tous les ennemis et les héros de « petites tailles ». Les finitions sont plutôt réussies (toujours pour comparer, au niveau d’un Zombicide) et on reconnait bien les personnages emblématiques de la série.

La grosse boite renferme les 6 pièces d’une taille plus imposantes et franchement classes !

Bon point de ce côté-là. Il ne nous reste plus qu’à attendre les « stretchs goals » (qui seront nombreux vu le succès de la campagne) qui amèneront leurs lots de nouveaux personnages et ennemis.

Vous pouvez compter sur la rédaction pour bientôt tester ce jeu et vous en faire une review plus détaillée. Mais en ayant ne serait-ce que survolé les règles, il me semble que ça s’annonce bien. En basant son système de jeu sur la récolte d’âme et d’upgrade de personnages et d’armes au feu de camp, l’esprit Dark Souls semble bien transposé.

La plaque « feu de camp » où l’on peut retrouver André et la gardienne de feu

Un kickstarter réussi, donc, mais qui était aussi une première pour moi.

Du coup j’en profite pour vous conseiller de kickstarter le nouveau zombicide Green Horde (qui fut évoqué lors de notre dernier podcast). Pour environ 106 € vous pouvez avoir le jeu, plus une extension exclusive (avec un dragon) mais surtout tous les stretchs goals débloqués au fil de la campagne. Personnellement c’est le Jimmy Hendrix corsaire qui m’a fait craquer.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer