Critique VF : Les Inhumains - Les étoiles du destin - Comics Prime

Les Inhumains : Les étoiles du Destin

« À nous les étoiles et les planètes à cultiver, l’espace à parcourir.
Car nous sommes les Krees, fils d’Hala et Rhiannon.
Pour nous, les fenêtres du futur s’ouvrent comme des fleurs.
Notre destinée est faites de dimensions à conquérir, de dieux à terrasser.
Car les Krees sont la race suprême. »

album coverScénario : Carlos PACHECO & Rafael MARÍN
Dessin : José LADRÖNN (chapitres 1 -3) & Jorge PEREIRA LUCAS (chapitre 4)
Éditeur : Panini Comics
Collection : Marvel Graphic Novels
Sollicitation : Les habitants d’Attilan ont été réduits à l’esclavage et Flèche Noire semble incapable de leur venir en aide. L’existence des Inhumains bascule à tout jamais dans cette inoubliable mini-série jamais rééditée depuis 2000.

L’histoire : Les Inhumains sont un peuple issu de manipulations génétiques menées sur des humains par les Krees il y a des millions d’années. Ils vivent à Attilan, leur forteresse cachée au cœur de l’Himalaya. Grâce aux brumes tératogènes, ils possèdent tous des pouvoirs différents et très surprenants allant de la super-force, au vol, en passant par les chocs sismiques, la téléportation, etc… Les Inhumains sont dirigés par Blackagar Boltagon (alias Flèche Noire) muet sous peine de détruire tout ce qui l’entoure et sa femme, Médusa dont la chevelure en a surpris plus d’un. Ensemble, ils protègent les Inhumains du reste de la Terre en les faisant passer pour mort … mais c’est sans compter sur l’arrivée de Ronan l’Accusateur, le juge suprême des Krees et ses noirs desseins. Ce dernier a l’intention de tirer profit des origines des Inhumains afin de restaurer la gloire et la splendeur de sa civilisation …

Mon avis
Ce Graphic Novel des Inhumains est sorti en 2000, si vous êtes néophytes en la matière il peut faire office de base pour commencer à découvrir l’univers intersidéral de Marvel (en sachant que vous aurez 13 ans à rattraper).
Mais si comme moi vous suivez le mensuel Marvel Universe depuis quelques années (2 ans en ce qui me concerne), ce tome est un vrai petit bijou.

Tout d’abord, l’histoire, si j’étais familiarisé avec la plupart des personnages de cet univers, je n’avais en revanche jamais rien lu les concernant d’aussi vieux. C’est donc avec plaisir que je découvris les personnalités de chacun ainsi que leur motivation bien avant qu’ils deviennent ce qu’ils sont aujourd’hui. Si vous n’y connaissez rien, pas de soucis, la présentation en début de tome vous permettra de bien cerner l’histoire. La trame du scénario, teintée de complots dans un univers space opera, est assez bien conçue et nous donne même plusieurs informations capitales sur les Inhumains. Vous découvrirez également au détour des pages, les origines du héros Star-Lord qui sera l’un des protagonistes du film « Guardians of The Galaxy » prévu pour le 13 août 2014.

Ensuite, le dessin est digne du célèbre et regretté Jean Giraud alias Moebius ou encore de Juan Gimenez et se rapproche plus de la bande dessinée traditionnelle que du comics made in US (d’où la mention Graphic Novel). Il est intéressant de noter que Ladrönn a travaillé avec Alejandro Jodorowsky (qui a travaillé avec Gimenez sur « La Caste des Méta-Barons ») sur Final Incal (suite au décès de Moebius qui s’occupait de L’Incal) … comme quoi le monde est petit.

En conclusion, « Les Inhumains : Les étoiles du Destin » est un très bon one-shot, qui ravira à la fois les fans de BD de part son aspect graphique et de comics en général pour son univers et ses personnages.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer