Critique VF : Jade - Comics Prime

Jade

« Mon action est mon seul bien, mon action est mon héritage, mon action est la matrice qui me fait naitre, mon action est ma race, mon action est mon refuge. »  Bouddha

Jade

Auteur : Ulysse MALASSAGNE
Éditeur : Glénat
Collection : Tchô ! L’aventure…
Sollicitation : Harry, lui, il croit en lui, et il croit en Jade. Il est venu de son Angleterre natale jusqu’au Tibet pour rencontrer cette femme mythique, comme son père des années auparavant… Il veut se prouver que la magie peut exister, que son père n’a pas disparu en Himalaya pour rien ! Peu importe s’il doit s’opposer à des dizaines de Tibétains et de Chinois communistes en chemin. La route sera périlleuse, et sa rencontre avec la culture tibétaine, si riche et si spirituelle, l’emmènera dans une aventure qu’il n’aurait pas imaginée…

 

 

 

Mon Avis : Jade est un petit OVNI, qui s’est posé calmement dans nos rayons, sans faire de vagues et pourtant il vaut le détour. Première impression, la collection Tchô ! L’aventure… m’incite à penser qu’il s’agit d’une œuvre destinée à un jeune public … il n’en est rien. Au bout de quelques cases, on se rend compte que l’histoire va être à l’image du conflit qui sévit alors dans cette région : violente. Ce qui est frappant c’est que le dessin aurait tout aussi bien pu être celui d’une BD pour enfants sans violence. Plus j’avançais dans l’histoire et plus cette BD me rappelait d’autres œuvres traitant du même sujet. Tout d’abord Tintin au Tibet, on sent que comme pour Hergé, l’auteur est habité par une vraie passion pour ce pays mystérieux qu’est le Tibet. J’ajouterais qu’aucun des deux n’y a d’ailleurs mis les pieds (confession dans ses notes en fin de tome) si pour Hergé faire illusion à l’époque relevait du génie il n’en est plus question aujourd’hui (merci internet), cela étant cela ne retire en rien au mérite et à la qualité du travail de l’auteur. L’autre œuvre n’est autre que le Lama Blanc. Si Hergé avait évité de rentrer dans le questionnement religieux/philosophique propre à cette région du monde, ce n’est pas le cas du Lama Blanc. Celui-ci base en effet son intrigue sur la réincarnation qui est également au cœur de l’intrigue de Jade.

Je terminerai en vous invitant, si le cas échéant vous achetiez cette BD, à débuter votre lecture par les notes de l’auteur en fin de tome. Celui-ci nous y livre à la manière d’un carnet de voyage un condensé de l’histoire et de la culture de ce coin du monde parfois oublié.

En conclusion, Jade est un récit palpitant à mi-chemin entre Tintin au Tibet et Le Lama Blanc que ce soit du point de vue du scénario ou du dessin. Ami du Tibet, cette BD est pour vous.

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer