Critique VF : Hit-Girl - Comics Prime

Après 4 numéros de Kick Ass de qualité diverses, nous avons enfin droit à la mini sur l’un des personnages les plus déjanté du « Kickassworld », j’ai nommé Mindy aka Hit-Girl ! Et elle n’est pas venue pour distribuer des bonbons.

news_illustre_1372187106_249Scénario : Mark Millar
Dessin : John Romita Jr
Edition : Panini Comics
Collection : Fusion Comics
Contient les épisodes US : Hit-Girl 1-5
Sollicitation : S’il est un personnage qu’on retient du film Kick-Ass et de la BD, c’est bien celui de Hit-Girl, la petite machine à tuer interprétée avec humour par Chloee Moretz. Mark Millar et John Romita Jr, s’intéressent de plus près à la jeune héroïne, qui va devoir survivre au système scolaire ! Parviendra-t-elle à finir l’année sans tuer ses camarades de classe et ses professeurs ?

L’histoire :
Le titre se situe entre le premier et le deuxième volume de Kick Ass, et est donc le prologue à Kick Ass 2.

Après la mort de son père Mindy Macready a été recueillie par sa mère et son beau père qui travaille dans la police et ancien coéquipier de feu Big Daddy           .

Mindy va devoir se faire une place dans la société et ranger ses armes d’une part parce qu’elle ne veut pas que sa mère découvre son identité secrète et d’autre part parce que une fille de 12 ans ne se ballade pas avec des katanas et des gros flingues (quoique on est en Amérique ne l’oublions pas).

hit-girl-2-3
La petite fille sera donc déchirée entre sa nouvelle et son ancienne vie et ira même à faire un deal avec Kick Ass pour qu’il lui montre comment se comporter « normalement » au lycée car de ce coté ce n’est pas gagné, en échange elle lui fera un entrainement spécial comme par exemple : traverser la fenêtre d’un appartement sans avoir mal tout en lançant des répliques percutantes (sic !).

Mon avis :
J’ai trouvé Hit-Girl assez bon, tant au niveau de la narration qu’au niveau du graphisme.
Au niveau du scénario c’est du Millar donc il y a des gros mots un peu partout mais ça fait partis de l’esprit du « KickassWorld » ou du Millarworld en général, quoique le monsieur nous a quand même montré avec Jupiter Legacy qu’il pouvait ne pas envoyer des noms d’oiseaux à tout va. De plus l’auteur s’amuse à mettre des références comics , qui sont bienvenues (la partie avec Mjöllnir m’a bien fait rire ou encore le petit tacle à DC et ses New 52, ces nombreux clins d’œil aidant à la crédibilité du récit et surtout à sa position par rapport au temps.

prv13672_pg9

Côté dessin, c’est John Romita Jr qui s’y colle toujours et il faut bien dire que le bonhomme s’en sort plutôt bien, bon j’avoue que sur des titres comme Captain America ou AVX je le trouvais très médiocre ,(Haaa ! Ses fameuses têtes carrées) on mettra cela sous le compte des délais imposé par Marvel et par sa grande fatigue.

Dans Hit-Girl son trait a du caractère et colle à l’univers trash de Mindy, la colorisation en ai aussi pour beaucoup. Preuve une fois de plus que Monsieur Romita Jr a certes un style un peu brut mais qui reste néanmoins très agréable lorsqu’il est utilisé dans des récits hors franchise. Oui, le John Romita Jr qui a dessiné Spider-Man et Morbius dans les années 90 est mort, vive le Romita Jr 2013 qui dessine de l’indèp (je nuance !).

phpThumbEn conclusion :
Mark Millar signe ici un spin off certes un peu facile sur lequel on pourrait aussi se poser la question : pourquoi avoir sorti ce titre après Kick Ass 2 ? La réponse est bien entendu d’ordre pécuniaire… Par contre, j’ai trouvé très intéressant la manière dont le personnage de Mindy est traité, cet opus sert vraiment à faire le lien avec Kick Ass 2 et éclaircis enfin certaines zones d’ombres.

Kick Ass, Hit-Girl sont des odes à la violence et tout de même aussi une réflexion sur notre société et sa capacité à gérer ou à contrôler cette violence, ce que font en passant les Super Héros mais de façon plus édulcorée.
Il faut bien l’avouer Hit-Girl reste un défouloir voir un plaisir coupable, ce n’est pas du Shakespeare, ce n’est pas du Snyder, mais putain qu’est ce que c’est bon ! (je parle comme Millar, moi maintenant).

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer