Comics VO : Reviews express : cette semaine (24/07/13) chez Marvel et DC - Comics Prime

ATTENTION aux SPOILERS pour les lecteurs VF en général et les lecteurs VO qui ont du retard.

Un Homme averti en valant deux.

 

DC COMICS

Constantine 005 (2013) (Digital) (Darkness-Empire) 001Constantine #5 :

Tie in de Trinity war part3.

Dessiné par : Renato Guedes, scénarisé par Ray Fawkes.

 Ce numéro est la suite directe de Justice League Dark sorti cette semaine et qui était la troisème partie de l’event Trinity War. Constantine profitait des disputes entre les Ligues de Justice pour s’éclipser avec Shazam le baratinant comme à l’habitude. Le plan de Constantine étant en réalité de subtiliser les pouvoirs de Shazam à l’aide d’un sort vaudou qui échange sa voix avec celle de Billy Batson, ainsi affublé de la voix de Billy, Constantine peut faire appel au pouvoir de Shazam. Rien ne se passe comme prévu en suite vous vous en doutez (il suffit de regarder au bas de cet article pour vous spoiler sur la nature des ennuis et surtout pour voir la tête de John Constantin en Shazam ! A noté un cliffhanger intéressant à la fin de l’épisode.

En conclusion : Oui alors, que dire, Tie in amusant quoique un peu anecdotique voire inutile. Au final on a payé 3dollars pour un tie in qui sert à rien dans Trinity War et seule la dernière page fait avancer l’histoire de la série solo de Constantine. Donc si vous ne lisez pas la série Constantine vous comprendrez 99% de l’épisode et si vous ne lisez que Constantine 1% de cet épisode vous sera utile (j’exagère mais à peine).

 

The Dark Knight #22 :

Scénarisé par Gregg Hurwitz, dessiné par Alex Maleev.

Continuons dans les mauvaises nouvelles, The Dark Knight #22 que j’avais déjà menacé d’arrêter du à la qualité, comment le dire poliment,… On peut pas en fait ! La qualité dégueulasse de ses scénarios dernièrement. On se retrouve avec un numéro qui se réclame tie-in du titre principal Batman, lors de l’inter-events qui confrontait Batman à Gueule d’argile (aka Clayface) mais qui ne suit absolument pas ce qui s’y est passé… Imaginez que je vous raconte que pendant que Luke Skywalker détruisait l’étoile noire il était en même temps sur une planète en train de se battre au sabre contre Darth Vader (oui j’aime les métaphore avec Star Wars), bref vous l’aurez compris. Ce numéro se lit en 5 minutes, s’oublie aussi vite (sauf si vous avez une review à écrire dessus) et ne sert strictement à rien. Ça se veut faussement introspectif tout en restant ultra plat. La moindre des choses quand on essaye de faire des scènes où un perso repense à sa vie et à son oeuvre, et bien ça serait que les mots aient un impact et fassent réfléchir, non là c’est plutôt comme si vous imaginiez la scène du général d’armée qui doit écrire le discours qui va galvaniser ses troupes avant la grande bataille finale et qu’il écrit un truc du genre « courage les gars c’est qu’un mauvais moment à passer, essayez de pas vous faire tuer svp »

En conclusion : Maleev sauve à peine le titre, c’est un tie-in avec 2 mois de retard sur une histoire déjà bouclée (et pas de la meilleure façon malheureusement). Passez votre chemin et gardez vos $3 pour acheter des bonbons. Ca vous niquera les dents mais ca fera toujours moins de mal que ce The Dark Knight#22.

 

MARVEL

Hunger (2013-) 001-000 – Hunger #1 sur 4 :

Dessiné par: Leonard Kirk (un gars dont les parents devaient être fan de Spock et du capitaine Kirk dans Star Trek) , scénarisé par: Joshua Hale Fialkov.

Event dans l’univers Ultimate. Rick Jones, qui dans cet univers, est l’équivalent de Nova fait une petite visite sur terre pour s’empiffrer de Burgers. Quand son boss, le Watcher le rappelle à l’ordre parce qu’il faut pas déconner, le boulot de super héros c’est de l’esclavage moderne, pas de temps de pause et t’es non stop en service. Il se fait transporter en plein milieu de la guerre Chitauris/Kree et là Gah Lak Tus, la version Ultimate de notre charmant dévoreur de monde débarque, affamé comme à l’accoutumée. Alors que Rick Jones commençait à s’échauffer pour la vrai baston son pouvoir déclenche une ouverture (ou ca se trouve c’est pas du tout sa faute, mais les évènements arrivent en même temps, et c’est drôlement pas de bol du coup), une ouverture disais-je, dans le continuum espace temps et là Galactus, le vrai, le beau, le grand, le 616, débarque dans cette réalité et fusionne avec Gah Lak Tus. clap, suite au prochain épisode, mais l’univers Ultimate est bien dans la merde comme il faut !

En conclusion : Amusant, intriguant, c’est quasi la lecture la moins mauvaise de ma semaine, c’est tout dire. C’est beau, mais scénaristiquement un peu trop naïf. J’irai voir la suite, c’est une mini série, je devrais pas me faire autant arnaquer que pour l’event dont découle cette mini série : Age of Ultron.

 

 

 

Constantine 005 (2013) (Digital) (Darkness-Empire) 011

 

Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer