[COMICS] Slots - Comics Prime

Dan Panosian nous sert la virée rédemptrice d’un ancien vrai connard de boxeur dans un Vegas de seconde zone où les plans foireux n’ont d’égal que les coups de pute.

Scénario : Dan Panosian.
Dessins : Dan Panosian.
Couleurs : Dan Panosian
Éditeur : Delcourt.
Collection : Contrebande.
Date de sortie: 29 mai 2019.
Sollicitation : Que dire de la vie de Stanley Dance, en dehors du fait qu’il l’a toujours menée à sa guise ? Malheureusement, il semble qu’il n’ait jamais pris en compte le fait qu’il vieillissait. Maintenant, cet ancien boxeur sur le retour est à la recherche de la rédemption et il est prêt à tout balancer. Une plongée dans un Las Vegas à couper le souffle, où tout ce qui est vieux peut devenir jeune… Ou pas.
Le virtuose Dan Panosian nous entraîne dans un polar stylisé et sexy, sur les traces d’un loser qui, au crépuscule de sa vie, doit faire face à des choix difficiles. Coups durs, douces caresses, trahisons et vieilles connaissances se croisent.

Stanley

Stanley Dance est un ancien boxeur coutumier des plans foireux et autres arnaques. C’est bien simple, il a passé les 53 dernières années à ne penser qu’à sa gueule et à vivre de menues arnaques. Betsy, une amie de longue date de Stan, plus connue sous le sobre nom de Maman, tient le Piggy Bank, un casino de seconde zone dans lequel évolue Mercy, la fille de Betsy, grâce à qui ledit casino reste à flots. Mercy et son show sont courtisés par Les, également une connaissance de longue date de Stan à qui ce dernier a joué un tour pendable, et Betsy fait appel à Stan pour la sortir de cet écheveau.

 

Lucy

Lucy n’est autre que le fils de Stan à qui il ne veut d’ailleurs plus adresser la parole car Stan s’est tout simplement barré quand il n’avait qu’un ou deux ans (après avoir couché avec la femme de Les, soit dit en passant).

Bref, tout ce beau monde n’est pas exactement enchanté de voir le boxeur prodigue de retour dans la cité du vice. Et, bien que ce dernier soit pétri de bonnes intentions, il semblerait que les rancunes soient tenaces. Et quid du plan foireux de Stan consistant à remonter sur le ring ?

 

Slots

Aux commandes de ce one-shot : Dan Panosian, de bout en bout. Le bougre d’une cinquantaine d’années qui a déjà bossé sur Spiderman, X-Men et j’en passe s’est offert le luxe de tout faire sur ce tome. Son scénario est sympa (bien qu’assez éloigné des crasses que je lis habituellement) et la quête rédemptrice de Stan dans un Vegas un peu crasseux pourrait tendre vers du Disney en mode désenchanté qui m’a beaucoup plu. Ses dessins sont très bien faits mais restent dans les standards des comics actuels. Là où j’ai sincèrement trippé, c’est avec les couleurs : toutes les ambiances sont sublimées par les différentes palettes et les effets des textures de certains costumes sont en plein dans la veine Lichtenstein (en moins gueulard).

Pour résumer, lecture fort sympathique bien que fort différente de celles dont j’ai l’habitude.

[COMICS] Slots
Dan Panosian nous offre une plongée rédemptrice dans le Vegas des magouilles et des coups foireux. Une lecture fort sympathique mais à des lieues des crapuleries que je lis habituellement.
Dessins
Scénario
Couleurs
Ce qu'on a aimé
  • Le petit côté Disney désenchanté
  • Les couleurs et les effets de textures
Ce qu'on a moins aimé
  • ...
3.8Note Finale
Contenu non disponible.
Merci d’accepter les cookies en cliquant sur « Accepter » sur la bannière.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer